Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/12/2017

Audrey Vernon

proposé par Mine de Rien

 

 

audrey-Vernon.jpg

 

 

 

 

 

 

joyeuses vies.jpg

 

 

« Joyeuse vie », par Audrey Vernon

Une lecture d'Audrey Vernon, mise en images par Nicolas Prouillac, d'après le poème de Victor Hugo.

 

https://www.youtube.com/watch?v=q4NoT9nbdIU

 

 

 

 

 

 

 

maxresdefault (1).jpg

 

LOUISE MICHEL, lecture par Audrey Vernon

Un texte de Louise Michel. 1887

 

https://www.youtube.com/watch?v=1V12Ix7uw1o

 

 

 

 

 

 

CommentEpouserUnMilliadaire_V2 (1).jpg

 

Audrey Vernon "Comment Epouser un Milliardaire" extrait

 

https://www.youtube.com/watch?v=KPcxLuWfnI4

 

 

 

mqdefault.jpg

 

 

 

Après des études de théâtre au conservatoire de Toulon, aux ateliers de L'ERAC, puis au conservatoire du 10e arrondissement de Paris et au Cours Florent, Audrey Vernon débute au théâtre dans les rôles d'Ophélie de Hamlet, de William Shakespeare, puis de Polly dans L'Opéra de quat'sous, de Bertolt Brecht.

 

À la télévision, elle participe au téléfilm Fatou la Malienne, de Daniel Vigne, diffusé en 2001, à la série télévisée Moot-Moot, d'Éric et Ramzy, en 2007 et au téléfilm Le Pas Petit Poucet, d'Omar et Fred, diffusé en 2010. Au théâtre, elle joue entre autres dans Trahisons, de Harold Pinter, mis en scène par Léonie Simaga. Après La Séance au choix ou Les Films faits à la maison sur Canal+, Audrey Vernon dispose d'une carte blanche quotidienne d'une minute sur Canal+ Décalé

 

Elle écrit en 2005 son premier spectacle, Le spectacle le plus drôle du monde, une critique des One-man-show. En 2009, écriture du « premier one man show économique », Comment épouser un milliardaire, créé au Paname, joué au Sentier des Halles, au Théâtre du Gymnase Marie-Bell puis en tournée. Le texte de ce spectacle sera publié en 2015 dans un livre portant le même titre que le « one man show ». En 2012, c'est Marx et Jenny, un nouveau seul en scène qui raconte la vie de Karl Marx, de sa femme Jenny, de leur meilleur ami Friedrich Engels et de la mystérieuse Hélène Demuth qui vécut avec eux.

 

Le 25 juillet 2013, elle inaugure une nouvelle salle de théâtre à ParisLa Nouvelle Seine, par une série de quarante représentations. Le 14 février 2014, elle crée un nouveau « seul en scène », Chagrin d'amour, autour du deuil et des ruptures amoureuses. En 2015, elle se forme aux ACP La Manufacture Chanson. En mai 2015, elle crée un nouveau spectacle avec Xavier Mathieu : FukushimaWork in Progress, une légende japonaiseà L'Avant Seine théâtre de Colombes.

 

 

À partir d'août 2016, elle présente Le billet d'Audrey Vernon dans Le Cinq sept de France Inter, le vendredi à 6 h 55. Son billet du 17 mars 2017, sur les suicides des cheminots, est censuré dans le replay de France Inter, sur demande de la SNCF. Elle est convoquée à un entretien préalable à sanction par la direction de la station.


 

 

 

marieue_escalier-c.drogo_-300x200.jpg


00:25 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

14/12/2017

Faut-il se déguiser pour se rapprocher ?

Proposé par Mine de Rien (sans en avoir l'air)

 

Faut-il se déguiser pour se rapprocher ?

 

 

 

Pro-Infirmis-.jpg

 

 

 

Un ours se tient au milieu d’une zone piétonne en Suisse.

Au début un peu perdu, il s’efforce bientôt d’établir des contacts avec son entourage :

il ouvre ses bras pour étreindre les passants… et se laisse lui aussi embrasser.

Par des femmes, par des hommes, par des enfants, par des jeunes et des vieux.

De brefs moments touchants.

Puis il enlève la tête de son costume d’ours.

Apparaît Fabien Bischoff, 28 ans, gravement handicapé suite à une commotion cérébrale due à un accident survenu lorsqu’il avait 8 ans. Sa tête d’ours sous le bras, il se tient au milieu des passants interloqués et dit (ou pense) : Faut-il se déguiser pour se rapprocher ?

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=BlTIl7BTJIE

 

 

 

 

14:37 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

Georges Brassens par Claude Santelli

Proposé par Mine de Rien

 

Interview de Georges Brassens par Claude Santelli

Video 01 Janv. 1969  13min
 
 

I00016225.jpeg

 

Georges BRASSENS parle du peu d'intérêt qu'il accorde aux objets. Il explique le choix des thèmes de ses chansons dont "Le fossoyeur" ou "Bonhomme". Il parle ensuite de sa pudeur. Il évoque enfin l'avenir tel qu'il le voit, parle des libertés individuelles, des femmes et de l'impact de ses chansons.

 

 

http://www.ina.fr/video/I00016225

 

 

 

 

 

 

 

Claude Santelli s'est toujours engagé pour une télévision privilégiant l'imagination, la créativité et l'éducation, face à une certaine uniformisation incarnée par l'avènement des grands groupes économiques.

À la tête de la Société des auteurs et compositeurs dramatique (SACD) pendant une dizaine d'années, de 1982 à 1992, il y milite pour la création de quotas en faveur de la création audiovisuelle française.

Il crée aussi l'association Beaumarchais avec Jean Matthyssens. Son objectif étant d'aider à déceler de nouveaux talents, de nouveaux auteurs, de futurs maîtres dans un panel de domaines allant du cinéma à l'opéra, en passant par le cirque, le théâtre, la radio, la télévision, etc. dans la perspective de leur attribuer des bourses d'écriture.

 

 

12:05 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

13/12/2017

Rire ! Pourquoi ?

              

                  RIRE ! Pourquoi ?

 

 

1b.jpg

 

 

 

3.jpg

 

 

 

3da61f2bed50644f3778286432949669.jpg

 

 

 

4.jpg

 

 

 

5b.jpg

 

 

 

5bc.jpg

 

 

 

5c.jpg

 

 

 

5d.jpg

 

 

 

6.jpg

 

 

 

 

7.jpg

 

 

 

8.jpg

 

 

 

9.jpg

 

 

 

10.jpg

 

 

 

10b.jpg

 

 

 

11.jpg

 

 

 

13b.jpg

 

 

 

14.jpg

 

 

 

14b.jpg

 

 

 

17.jpg

 

 

 

19.jpg

 

 

 

21.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Pour chercher midi à 14 heures !

 

 

 

 

22.jpg

 

 

 

 

 

23.jpg

 

 

 

11:55 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

12/12/2017

ANTI SDF

Anti SDF

 

 

 

 

1a.jpg

 

 

 

 

La pauvreté n'est pas un crime

 

https://www.youtube.com/watch?v=7KyNj_mXFTo

 

 

 

 

 

10b.jpg

 

 

 

Mobilier urbain, mobilier inhumain ! 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=2gs_9GKliXE

 

 

 

 

Le spray anti-SDF


Souvenez-vous, c'était en 2007, le maire d'Argenteuil Georges Mothron avait alors jugé bon d'acheter des caisses de Malodore, un répulsif très puissant censé repousser les sans domicile fixe et donc les empêcher de squatter dans sa ville. Choqués par ce dispositif ultra-dégradant, les agents municipaux avaient heureusement refusé de diffuser le répulsif dans les lieux publics et alerté la presse. Notez tout de même que Malodore était également très dangereux pour la santé, mais bon on n'est plus à ça près.

 

 

Les bancs inclinés


Où que vous soyez, en vous baladant, jetez un coup d’œil aux bancs : vous remarquerez souvent qu'ils sont très légèrement inclinés. À vous, ça ne changera pas grand-chose (à part que c'est quand même pas mal moins confortable qu'un banc normal et que ça pète un peu le dos), mais les SDF eux ne pourront pas s'y installer pour dormir sous peine de glisser toutes les trois minutes. Et voilà comment ils se retrouvent contraints de pioncer sur le trottoir, au mieux dans un sac de couchage, au pire entre deux cartons.

 

 

1.jpg

 

 

 

 

2.jpg

 

 

 

3.jpg

 

 

 

3a.jpg

 

 

 

 

Les lois à la con


Comme à Orlando en Floride (USA) où il interdit depuis 2011 d'organiser des distributions de bouffe lorsque ça rassemble plus de 25 personnes. Et où la mairie n'autorise que quatre distributions par an pour chaque association (parce qu'il faudrait pas non plus trop leur donner aux pauvres hein, sinon ils vont s'habituer). Ou à Santa Cruz en Californie, où comme dans beaucoup d'autres villes à travers le monde il est tout simplement interdit de dormir dans la rue. Parce que c'est vraiment qu'en général c'est un choix : "Ah tiens ce soir est-ce que je dors dans mon lit king size super confortable ou plutôt dans la rue ?

Allez, dehors ça changera et puis comme ça j'attraperai la crève, on va bien se marrer."

 

S'allonger pour dormir : ils ont quand même des goûts de luxe ces clodos.

 

 

5.jpg

 

 

 

.0)

Pendant que quelques clowns tristes s’agitent devant les yeux hagards de Français de plus en plus déboussolés, le monde continue de tourner et la France de faire des choix discutables, notamment en matière de lutte contre les problèmes de logements ou, plus précisément à Paris, de lutte contre les sans domiciles.

 

 

 

Oui, vous avez bien lu : la très socialiste et très citoyenne ville de Paris, ses services et ses espaces publics multiplient les dispositifs destinés à lutter contre les vagabonds, ceux qu’on appelle pudiquement « sans-domicile fixe » à force d’en voir toujours plus et de ne pas trouver (pas chercher ?) de solution pour en résorber le nombre.

 

 

 

 

 

 

6.jpg

 

 

 

 

 

7.jpg

 

 

 

 

7a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

DON'T WORRY, BE HAPPY !

 

 

 

 

 

 

 

 

11.jpg

 

 

 

 

 

 

 

13:26 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |