Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/01/2018

Le Camembert ? !

        Le Camembert

 

 

1 cam7.jpg

 

 

Merci à la révolution française de 1789 !

 

 

Il faut, absolument rétablir la vérité sur ce qui est l’apport le plus important, sur la création du génie français.

Ce qui nous a permis de rayonner par delà le monde, y compris en Catalogne.

Issu de la période révolutionnaire de notre beau pays d’intellectuels, il est au même titre que la baguette et le béret , l’étendard flamboyant de notre patrimoine.

 

En effet, sans la fuite de Charles-Jean Bonvoust, originaire de la Brie et prêtre réfractaire, fuyant la révolution, qui conseilla à Marie Harel, une technique qui lui permit un nouveau mode de fabrication d’un fromage qui devait révolutionner le monde.

 

 

Le CAMEMBERT n'aurait jamais vu le jour !

 

 

 

1928_630x500.jpg

 

 

 

10517431.jpg harel.jpg

 

 

 

Celle-ci le présenta sur le marché de Vimoutiers en 1793 .

Son succès fut immédiat.

 

 

Statue_of_Marie_Harel.jpg

 

 

 

Le camembert est actuellement ,le fromage le plus vendu en France.

Mais, la plupart des « camemberts » que nous consommons sont fabriqués avec du lait pasteurisé (ce qui empêche la maturation), souvent bouilli a hautes températures, sans affinage : il est blanc, sa pâte est uniforme et n’a aucun goût, et lorsqu’elle en a, c’est qu’elle est parfumée chimiquement.

 

 

labo.jpg

 

L’autre raison, est que pour satisfaire les nécessités de stockage, les « camemberts »

sont très souvent congelés, notamment dans la grande distribution.

On les reconnaît facilement : leur « crème » s’écoule comme de la pâte fondue.

 

 

6649257_rea-228395-002-lactalis.jpg produit president et lepetit.jpg

Lactalis

 

 

Certains nostalgiques regrettent l’heureux temps où Daniel Courtonne produisait le fromage que beaucoup considéraient comme « le meilleur camembert du monde » appelé le Royal Montgommery, jamais plus de 200 unités par jour.

Le général de Gaulle, un de ses fidèles amateurs, se faisait livrer régulièrement cet exceptionnel délice en son palais de l’Élysée.

Il était fabriqué avec du lait cru. Avec deux litres de lait. Il versait cinq louches de lait caillé, chacune à intervalle de deux heures, ce qui demandait huit heures pour préparer un fromage, lequel était ensuite affiné par planchage, car le bois contribue à produire une flore qui fixe les arômes typiques.

 

1  acamembert-au-lait-cru-normandie.jpg

 

 

 

 

 Mais voilà, les temps ont changé.

Les trusts du pasteurisé coulent des jours paisibles dans les profits du lacto-bizness .

 

 

1 72ffe5c5d2efb3df074274e36ec459da.jpg

 

 

1 74a8300378d359b69238372766ae1ff6.jpg

 

 

1 Camembert de la Touvre 1938.jpg

 

 

 

Depuis l’abandon de sa fabrication traditionnelle, nous avons assisté, atterrés, au déclin de notre rayonnement, par delà monts et par vaux.

 

 

 

1 fc1b5f6cb14778564b4784e13cb7bed3.jpg

 

 

 

Nous avons perdu nos colonies !

Le camembert, était le ciment de la fraternité des peuples !

 

Adieu l’exploitation des autochtones d’Afrique et d’Indochine, laissés à un destin funeste : l’indépendance.

 

Nous avons perdu le tour de France, ancienne manière, qui allait, tel le petit train de l’Interlude, de ville en ville « Française » !

Maintenant il s’égare en Europe, sa caravane inondant les foules affamées de Coca, Vache qui rit, Nuggets, bas de contention, casquettes Pernod etc..

 

Le « camembert » maintenant, est fabriqué dans l’Ohio, où il est dénommé « à la française » .

Broussard en Nouvelle-Calédonie.

Et aussi, le « camembert fermier » de la Beijing Xindi Food Co à Pékin .

Et encore, le Notre-Dame de la Paix à la Réunion.

Et aussi, le Panierte (camembert pané) en Allemagne.

Ne laissons pas dans la clandestinité, le Kink’s okologisk « camembert » bio au Danemark où il est proposé en tube...

 

 

1 anglais.jpg

 

 

1 anglaispe_large.jpeg

 

 

Dieu (encore lui) seul sait, ou les promoteurs de la libéralité marchande l’emmèneront se faire construire e?

Sur la Lune, ou pire ?

 

Nous avons perdu notre fierté et abandonné nos rêves.

Plus de fantasmes de « Calendos »,

(plus de Johnny, notre fromage chantant),

a plus, a plus…

 

 

1 buste-de-johnny-hallyday-lartigue-1 en camembert pasteurisé.png

Johnny fabriqué en "camembert" pasteurisé

 

 

Alors ?

Qu’allons nous devenir ?

Quel « destin » funeste nous attend ?

 

 

 

 

 

 

 

 

19:58 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.