Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/02/2018

LES MONOLOGUES DU VAGIN ...

 

 

les_monologues_du_vagin_eve_ensler.png

 

 

 

Eve Ensler, née le 25 mai 1953 à Scarsdale, est une dramaturge et une féministe américaine.

 

Elle est surtout connue pour sa pièce de théâtre Les Monologues du vagin, jouée dans le monde entier.

 

 

Elle est née en 1953 d'un père juif new-yorkais et d'une mère cherokee. (faut l'faire !)

 

 

 

0692a4e584defe6544ca2abbf7dd2502_XL.jpg

 

 

 

 

 

 

Son père était un important cadre d'une entreprise, alors que sa mère était mère au foyer.

 

Pendant sa jeunesse, son père abuse d'elle, alors que sa mère, qui sait, se tait

 

 

Elle fait deux fugues, mais est reprise et ramenée à la maison.

À 18 ans, cette jeune femme « juive laïque » est étudiante en littérature dans une petite université privée américaine, Middlebury College, dans l'État du Vermont.

 

 

 

 

En 1996, elle crée Les Monologues du vagin qui sont ensuite joués à Broadway puis repris dans de nombreux pays.

Elle crée, en 2005, The Good Body, une pièce sur le corps, fondée sur des témoignages féminins.

Ses Monologues du vagin, par les contraintes qu'elle impose — le texte doit être dit par une ou des femmes, jouant bénévolement, et les recettes doivent être versées à une association qui lutte contre les violences faites aux femmes — ont mené à la création de la fondation V-Day, association qui lutte contre les violences faites aux femmes.

 

Différentes sections sont établies un peu partout dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

Les monologues du vagin est un texte fondé sur plus de deux cents entretiens avec des femmes ; Jeunes, âgées, mères de famille, dactylos, prostituées, noires, hispaniques, asiatiques, bosniaques, indiennes, juives, blanches...

... ces femmes ont confié à Eve Ensler leurs sensations, leurs traumatismes. leur aspirations, leurs angoisses, leurs joies, parfois les plus intimes : de l'apprentissage de la sexualité à ia maternité, du machisme ambiant à la nouvelle liberté amoureuse... "

 

(L'auteure de ce succès planétaire, s'est entretenue avec plus de 200 femmes avant d'écrire la pièce, qu'elle considère comme un recueil de témoignages.)

 

 

 

 

250px-Vagina_Monologues_Poster.jpg

 

 

 

 

Cette Américaine tient donc à ce qu'il y ait au moins trois actrices sur scène.

L'une raconte tandis que les autres écoutent, le texte à la main. De monologue en monologue, chaque femme va ainsi tour à tour égrener une histoire intime.

C'est souvent drôle, parfois grave, voire atroce.

Chaque texte est court.

On ne s'attarde jamais.)

 

 

 

                                                         

 

 

 

 

 

 

Le texte en PDF, à lire absolument !
Après, on verra ... :

 

 

https://www.fichier-pdf.fr/timer.php?id=276867

 

 

 

 

Eve Ensler: Eve Ensler : Soudain, mon corps 

 

https://www.ted.com/talks/eve_ensler?language=fr

 

 

 

 

 

 

Auteur(e) de l’une des pièces de théâtre les plus jouées au monde, recueil d’expériences liées à l’amour, au viol, à la masturbation, l’excision, l’orgasme ou la grossesse.

Américaine, elle est aujourd’hui une activiste célèbre, signe des tribunes dans de nombreux journaux.

Presque vingt ans après les Monologues du vagin, Eve Ensler publie le récit de son combat contre le cancer de l’utérus. Ou comment le traumatisme de la maladie a modifié son rapport au monde.

Elle a écrit Des mots pour agir, Je suis une créature émotionnelle et, ce mois-ci, paraît Dans le corps du monde, un récit autobiographique dans lequel elle confronte l’expérience du cancer de l’utérus avec des souvenirs d’enfance et le récit d’activités militantes au Congo.

 

 

 

 

 

rabais-2-billets-pour-assister-a-la-piece-les-monologues-du-vagin-8491792-regular.jpg

 

 

 

MONTREAL pour-assister-a-la-piece-les-monologues-du-vagin-8491812-regular.jpg

 

 

La pièce les Monologues du vagin a commencé à être jouée au HERE Arts Center et au Westside Theater, à New York en 1996. D’emblée, tout le monde m’a dit : « Tu vas avoir des problèmes. » Comme si évoquer la sexualité féminine n’était pas acceptable dans l’Amérique des années 90.

Et puis, le texte a voyagé partout dans le monde.

Au Kenya, en Bulgarie ou ailleurs, il y a eu systématiquement la même première réaction, l’angoisse face à une mise en scène du plaisir.

Et puis, dans la salle, dans le public, les femmes riaient aux mêmes moments, pleuraient à d’autres. Quel que soit le pays, la violence est présente.

 

 

 

 

hqdefault.jpg

 

 

 

 

Presque vingt ans après les Monologues du vagin, pensez-vous que la situation s’est améliorée vis-à-vis des questions que soulevaient la pièce ?

Il y a plusieurs réponses, plusieurs niveaux de lecture. D’abord, l’optimisme. En 1996, il était gênant, problématique, de parler de vagin, d’utiliser ce mot.

Où que ce soit.

Et je me souviens que même à Paris, il avait fait hausser les sourcils.

 

 

 

10408171.jpg

1ère représentation par Fanny Cottençon au Théâtre de poche. (2000)

 

 

 

 

Cela a énormément changé.

 

 

Il n’y a plus ce tabou absolu sur des réalités corporelles.

Mais le deuxième élément de réponse est dramatique.

Malgré tous les progrès, les efforts, la prise de conscience par les femmes de leurs rôles et droits, il y a encore des viols et des agressions, des mariages forcés etc… La liste est longue.

 

Regardez l’actualité, la Libye, le Nigéria.

Le cas de l’Inde est intéressant et symbolise bien l’état des lieux actuels.

Les terribles faits divers de l’année dernière ont mené le débat public à se préoccuper des droits des femmes.

Les quotidiens nationaux titrent sur le sujet tous les jours. Les choses changent-elles ?

Il faut pourtant garder espoir.

 

 

 

FESTIVAL THEATRE IN SITU - LES MONOLOGUES DU VAGIN

 

https://www.youtube.com/watch?v=iWOdLmL1hyI

 

 

 

 

 Image associée

 

 

 

 

 

Les Monologues du Vagin par les ARTScèniques [2013]

(curieusement, l’interprétation est quelquefois masculine ?…)

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=OsSPgH3Yr40

 

 

 

Gustave Courbet,L'origine du monde,© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Gustave Courbet : L'Origine du monde

 

 

 

 

Les Monologues du ... (théâtre du Trillium)

 

https://www.youtube.com/watch?v=6eTYHEwaRiI

 

 

 

 

 

b4cd4c47e73ca08fcf7d7d4ca5fb747e--monologues-travers.jpg

 

 

Les Monologues du vagin version voilée

 

https://www.youtube.com/watch?v=-Wl6CrXY1Uo

 

 

 

 

 

 

Les Monologues du Vagin (les gémissements)

 

https://www.youtube.com/watch?v=AROE9n9Hh5c

 

 

floravaginal-culturainquieta.jpg13.jpg

 

 

 

 

Les Monologues du Vagin par les Vedettes

 

https://www.youtube.com/watch?v=zVT4nACPxRU

 

 

 

 

 

 

vz-b3f75422-d1.jpeg

 

 

Bientôt à La Rochelle :

 samedi 24 mars 2018

Sur scène, une quinzaine de femmes de toute la région, bénévoles, engagées et citoyennes, vous feront découvrir cette pièce écrite pour défendre la cause des femmes dans le monde avec toujours le même objectif : vous faire voir, entendre et vivre la féminité, toute la féminité.

Avec ses exubérances, ses mystères, ses bonheurs, ses douleurs, ses révoltes.

 

 

 

 

 

BOBINO :

 

 Muriel RobinAnne Le Nen, Carole Bouquet. 

Le 8 mars, les trois comédiennes seront sur la scène du Théâtre Bobino à Paris, pour une représentation unique du texte féministe d'Eve Ensler 

 

 

 

 

 Et aussi :

 

Un trio de comédiennes totalement inattendu.

Le producteur Jean-Marc Dumontet,

(membre actif de la campagne d'Emmanuel Macron pour la présidentielle (?!)), organisera à Bobino, à Paris, une soirée exceptionnelle au cours de laquelle sera jouée la pièce le 7 mars, veille de la journée du droit des femmes.

 

Il a réuni trois apprenties "comédiennes"...

 

Sur scène, on retrouvera ainsi Marlène Schiappala secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes et les deux ex-ministres Roselyne Bachelot (Santé, aujourd'hui chroniqueuse télé) et Myriam El Khomri (Travail et ... chômeuse)

 

Qu’on se le dise !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:54 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

Les commentaires sont fermés.