Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2018

La "Vierge" et le 'tit z'enfant, oups ...

La "Vierge" et le 'tit z'enfant, oups ...

 

La douce, mais juste « Mine de rien » constate :

 

pourquoi, les ont-ils peints ... môches ?

 

 

 

 

 

download (8).jpg

Mignon, mais attention il mord !

 

 

 

 

 

1     Ugly-Babies-In-Renaissance-5 - Copie.jpg

Transformé en Rosette de Lyon

 

 

 

 

 

1   ee5760d292197ffc5c30b50de7c0bc33.jpg

J't'en colle cinq !

 

 

 

 

 

1   les-bebes-horribles-pendant-la-renaissance-2.jpg

                     La main au panier de la Vierge ...

               (limite incestueux ?)

 

 

 

 

 

1   les-bebes-horribles-pendant-la-renaissance-11 - Copie.jpg

Saint Tronche (pédophile notoire) tente sa chance ...

 

 

 

 

 

 

1   Ugly-Babies-In-Renaissance-1 - Copie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

download (2).jpg

La face de cake !

 

 

 

 

 

Bonne question "Mine de rien" !

 

Jadis,  les "peintres" se devaient de peindre (passage obligé) une vierge à l’enfant , pour pouvoir (chichement) vivre de leur art.

 

On peut ressentir chez certains de ces artisans besogneux, le manque d’enthousiasme, pour cette action qui aurait du être « pleine de grâce »

 

 

download (5).jpg

Envie de matricide!

 

 

 

 

La plupart avaient une technique rudimentaire et ne savaient pas peindre !

De plus, peindre un mythe, c'était pas du gâteau !

 

 

 

 

download (1).jpg

A que coucou !

 

 

 

 

download.jpg

Il a les yeux de son père ...

 

 

 

 

 

puy en velay 0f2 - Copie.jpg

Vierge noire du Puy en Velay, le Messie lui sort de l'estomac !

 

 

 

 

 

 

images - Copie (2).jpg

N'ayez pas peur, il est très démonstratif !

 

 

 

  

 

download (4).jpg

???

 

 

 

 

 

Les primitifs italiens, aux XIIIe et XIVe siècles vont commencer à humaniser les personnages (enfin !).

 

Giotto (!), fait ressortir la féminité (arf, arf !) de la Vierge comme n’auraient jamais osé le faire les Byzantins (un peu rigide du cortex, ceux-là !).

 

 

download (3).jpg

Viens, je vais te mettre ton collyre ...

 

 

 

 

 

download (7).jpg

La main du Christ dans la culotte d'une zouave ?...

 

 

 

 

Les primitifs flamands humanisent totalement la Vierge à l’Enfant.

La composition des œuvres vise à mettre en évidence le lien maternel : allaitement, geste de protection et de tendresse, inclinaison de la tête de la Vierge, calcul du méridien de Greenwich.

Jésus a désormais l’apparence d’un enfant. (ouf!)

 

 

 

2   eso-vierge-et-l-enfant-jesus-gde-image - Copie.jpg

Ah enfin du normal : la Vierge Lactalis ...

 

 

 

 

La Haute Renaissance cherchera, pour cette thématique comme pour toutes les autres, un idéal de raffinement esthétique qui plaçait parfois les artistes au rang de demi-dieux. (walou!)

La douceur exceptionnelle du visage de la Vierge et l’évocation par la gestuelle de la relation de tendresse mère-enfant se mêlaient en effet à la foi très profonde des hommes du 16e siècle pour provoquer chez eux un élan (proéminent !) de spiritualité.

 

Les artistes enfin reconnus étaient des « pointures » maîtrisant la technique et essayant de communiquer leur sensibilité individuelle ...

 

 

 

 

1   download (6).jpg

Des fois, ça déraille un peu ...

 

 

 

 

1   les-bebes-horribles-pendant-la-renaissance-4 - Copie.jpg

Elle fait son poids, elle va se casser la gueule !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais c’est pas tout !

 

Essayons d’expliquer la confusion (pudding philosophique) du mythe qui suit.

L’inexplicable, faut pas y toucher (saint Dard dixit ) !

C’est ça la « foi », ça ne se discute pas ...

 

 

 

LE MYTHE DES VIERGES-MÈRES.

 

Tout d’abord, la perte de la virginité était synonyme de débauche et de vice, dans les esprits bien " intentionnés "!

 

 

Le concept de fils de Dieu, né d’une vierge, remonte à des millénaires, en Égypte, avant le christianisme, qui l’a repris et adopté.

 

Le nouveau-né pharaon, d’origine égyptienne, est obligatoirement d’essence divine.

 

 

JÉSUS est le dernier enfant-roi né d’une mère couverte par un Dieu.

 

 

Eugen DREWERMANN dans son livre «  De la naissance des Dieux à la naissance du Christ » relève, dans l’histoire qui précède le christianisme, de nombreux exemples de conception virginale.

 

Le Dieu Amon fait l’amour à la reine Ahmosé (une mortelle), de leur union  naît la célèbre reine Hatshepsout.

 

 

La légende bouddhique est fondée sur la virginité de la mère : « Quand le futur BOUDDHA est descendu du ciel des dieux Tusita dans le ventre de sa mère… c’est debout qu’elle l’enfante…

... et, aussitôt sur ses pieds, il fait sept grands pas, regarde dans toutes les directions et dit : " je suis le plus haut du monde ...

... je suis le meilleur du monde. Je suis l’aîné du monde ".

(Tweet de Donald Trump, qui est sorti de la cuisse de Jupiter !)

 

Dans la mythologie grecque, Alcmène, l’épouse d’Amphitryon, est séduite vierge par Zeus et donnera naissance à Héraclès.

 

Dans « La vie des douze Césars », SUÉTONE  décrit le mythe de la naissance d’Auguste : « Atia, la mère d’Auguste, s’était rendue, au milieu de la nuit, à une cérémonie en l’honneur d’Apollon.

Elle fit placer sa litière dans le temple, mais s’y endormit.

Quand tout le monde fut parti, un serpent se glissa sur elle et la féconda (c'est dégueu !).

Auguste naquit neuf mois après.

Octavius, le père d’Auguste, rêva que du sein de sa femme sortaient des rayons de soleil ».

 

Dans la mythologie chrétienne, Ève, comme Marie, était vierge, c’est-à-dire sans péché. (pas comme Lilith, qui était une femme comme vous et moi ...)

 

Mais si Ève fut l’hypothétique mère de l’humanité, Marie, elle, donna le jour au fils de Dieu. (N’en jetez plus, la cour est pleine !)

 

 

Rappelons, qu’en bons suiveurs des doctrines patriarcales :

« la perte de la virginité » étant synonyme de débauche et de vice, les pères de l’Église catholique affirmèrent avec force que Marie ne connut pas l’acte sexuel (la pôvre!) et n’eut pas d’autre enfant que Jésus.

 

 

(Et on gobe ça depuis 2018 ans !)

 

 

Mais trève d'explication, les artistes modernes ont été inspirés par ce sujet édifiant et n'ont plus de tabou ...

 

 

 

Max-Ernst-La-Vierge-corrigeant - Copie.jpg

Max Ernst : la Vierge corrigeant le moutard ...

 

 

 

enfant-Jésus-René-Le-Honzec-235x286.jpg

 

 

 

31be64329ed5fbbe56b47911b6ac948e.jpg

Jésus alien

 

 

 

 

 

IUy_u - Copie.jpg

 

 

 

Jésus-zombie - Copie.jpg

Jésus zombie !

 

 

 

 

 

 

 

 

themagicrosa_culturainquieta2 - Copie.jpg

La contestation de la procréation s"affirme !

 

 

 

 

 

 

musee-1 - Copie.png

Le coeur n'y est plus ...

 

 

 

 

resurection - Copie.jpg

... ça fait désordre ...

 

 

 

 

wish_you_were_here_pink_floyd_1975_Cultura_Inquieta - Copie.jpg

                         La transmission de la foi est toute tourneboulée ...

 

 

 

 

 

chaque année nous allons _noel_defile_messe_de_minuit_ en famille m.jpg

Noël, ne sera jamais plus, ce qu'il était ...

 

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "émoticone jesus"

 

           

 

 


 

 

 

 

 

11:31 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

Commentaires

bonjour !

voici quelques tentatives d'explication :

https://www.beauxarts.com/grand-format/pourquoi-les-bebes-de-la-renaissance-sont-ils-si-laids/

petite observation : la photo de la femme tatouée " you'll burn " , elle a la chair de poule !!! hi hi !

C'était juste une petite réflexion en passant ....de toute façon , impossible de connaître le visage du géniteur .....peine perdue ....n'empêche que ces divins-enfants sont très laids !

Écrit par : MINE DE RIEN | 19/03/2018

Hello, camarade « Mine de rien »,

je rappelle aux nombreux lecteur de ce blog, que tu es l’instigatrice de ce fichier sur la « symbolique chrétienne » des mimiques de l’hypothétique enfant Jésus (Yeshua bar Yehosef  ) et de sa daronne Dame Marie (les Lys) …

C’est vrai qu’il n’est pas aisé de connaître la bouille du bébé Jésus, étant donné que ce personnage est un mythe fabriqué par différents personnages, plus ou moins réels de ces temps confus …

La femme tatouée a décidé d’être peinarde et de ne pas élever de « veaux sous la mère », une véritable sorcière/Lilith !

Merci pour ton intervention/réflexion judicieuse ...

Écrit par : Stirner | 19/03/2018

Les commentaires sont fermés.