Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/04/2018

Je vous salue (nazi ?) Marie ..

 

1  images (2).jpg

 

 

 

Le salut nazi (qui n'a clairement pas été inventé par Hitler, ni par Mussolini) a été très influencé par de nombreux courants à la fois de l'empire romain et de "singeries" occultes.

 

 

  

 

 

1  Ottmar horl 98.jpg

 

 

 

 

1  les_12_travaux_d_asterix_10_ave.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Curieusement (ou pas), les États Unis ont adopté un geste identique pour saluer leur drapeau de 1892 jusqu'en 1942.

 

Voilà donc comment les enfants saluaient le drapeau américain jusqu'à cette date.

Il s'agit du salut de Bellamy:

 

 

1  Bellamy-Salute-2.jpg

Salut Bellamy (USA) 1932

 


Non seulement les deux saluts ont la même origine mais ils ont été utilisés parallèlement en Allemagne et aux États-Unis pendant plus de 10 ans.

 

 

 

1  Bundes ecole allemagne 1934,_Reichsgründungsfeier,_Schulklasse.jpg

Allemagne 1934

 

 

Les États-Unis ont ensuite délaissé ce salut… (mais pas tous "ses enfants") ...

 

 

 

Usage antique

 

Si le fait de lever un bras avec la paume ouverte vers l'avant est une forme de salut attestée couramment dans le monde méditerranéen, ce geste de tendre le bras avec la paume vers le sol, comme pour faire un serment, ne se retrouve comme marque de salut dans aucun texte romain et aucune œuvre d'art romain, et est inconnu de la gestuelle des Romains, tant sous la République, que sous l'Empire.

Il s'agit d'une reconstitution erronée, datant de la mode du retour à l'Antique au xviiie siècle, et remise en vogue au début du xxe siècle. 

Les militaires romains avaient plutôt pour habitude de saluer en frappant le coté gauche de leur plastron « lorica  » avec leur poing droit fermé

 

 

 

Salut olympique

 

 

Proche du salut romain (avec le bras tendu en face en soi), le salut bras droit replié puis tendu sur le côté fut choisi par Pierre de Coubertin comme salut olympique pour les athlètes des Jeux olympiques à partir des Jeux d'Anvers en Belgique en 1920, date où il est adopté par les athlètes du groupe sportif de l'armée française, le bataillon de Joinville, et connu alors aussi sous le nom de salut de Joinville.

 

 

 

 

Salut de Bellamy


Le salut de Bellamy est proposé par Francis Bellamy (1855-1931) pour accompagner le Serment d'allégeance au drapeau des États-Unis dont il est l'auteur. À cause de la ressemblance de ce geste avec les saluts fascistes, il est officiellement remplacé par la main sur le cœur quand le Congrès américain amende le Flag Code le 22 décembre 19424.

 

 

 

Salut fasciste


Ce geste a été adopté par le fascisme italien, puis par le parti nazi allemand et par d'autres mouvements fascistes.

Aujourd'hui, l'usage de ce salut est puni par la loi en Allemagne et en Autriche.

Il reste utilisé avec ses variantes par des mouvements néofascistes.

 

 

 

1  quenelle de l'humour .jpg

Dieudonné et Soral, les quenelles de l'humour (!)

 

 

 

1  d37b730c809082960b30299cbea63814--html.jpg

 

 

 

 

1  9d8a1fed1f8c8d3960d704627fe2f50.jpg

 

 

 

 

 

Le tabloïd The Sun a créé la polémique en publiant une image d'archive de la reine Elizabeth II d'Angleterre âgée de 6 ou 7 ans faisant le salut nazi en compagnie de sa mère.

 

 

1  427477f75f665c07efda61f1c3c3646f.jpg

 

 

Une source anonyme proche du palais a souligné que "personne ne savait (en 1933) comment la situation en Allemagne allait évoluer" et que, si jeune, Elizabeth était "tout à fait incapable de donner une signification à ce geste".

 

 

1  105419392.jpg

 

 

 

 

Et nous, que savons-nous de ce geste, devenu tabou?

 

 

C'est le parti national fasciste de Benito Mussolini qui le popularise auprès des fascistes d'Europe (Phalange espagnole, la Garde de fer roumaine et le parti nazi).

 

 

1  30714490_10204501747380384_3513501711639511040_n.jpg

Franco

 

 

 

1  30728716_10204501743420285_1510189837909491712_n.jpg

Hitler et ses curaillons "perso"

 

 

 

1  edward viii 60e.jpg

 

 

King Edward

 

 

 

1  3b321ff60cafc31beef498f35663d90b.jpg

L'Autriche

 

 

 

1  parti-national-chretien.jpg

Les "Dames" z"aussi !

 

 

 

 

 

1  22c5d60185d587afe63b9ad7d3e07fbb.jpg

Dévot (aimons-nous les uns, les autres ...)

 

 

 

 

Les historiens nazis affirmant que c'était ainsi que l'on saluait certains rois au Moyen-âge, le geste devient un instrument central du culte de la personnalité autour du Führer.

Au point que l'on parle parfois aujourd'hui de "salut hitlérien".

 

 

 

1   images (3).jpg

 

 

 

 

 

1  hitler.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu’en est-il des chemises noires et du salut nazi ?

Comment procéder pour obtenir le meilleur effet sur des esprits mal dégrossis, prêts à être triturer et malaxer pour être changés en homoncules obéissants, décérébrés, prêts au pire ...

Le ricanement aux lèvres, les mains ensanglantées ...

Anonymes, fiers de faire partie du groupe des assassins de l'ordre...

 

Prévert :

https://www.youtube.com/watch?v=ns0MQK7y7qo

 

 

 

 La recette :

 

Et bien, il faut se procurer une chemise de coton « bio »

(pas de Tergal !), noire, un peu plus grande que votre taille.

Vous aurez soin de la rembourrer aux épaules et aux pectoraux à l’aide de prothèses adéquates afin de renforcer l’allure virile de votre prestance ! (ne lésinez pas sur la grandeur de ces aides )

 

 

1  41667285AV.jpg

Avec un brassard et une croix de fer, c'est plus joii ...

 

 

 

 

Pour les dames des bonnets de soutiens gorges (trois tailles de plus) et garnies de ouate ou mieux faites vous implanter des prothèses « Pip » (plus avantageuses!) elles seront du plus bel effet !

 

 

                 Résultat de recherche d'images pour "soutiens gorges croix gammée"

 

 

 

Attention tout de même de prévoir une armature métallique dans les bonnets, en effet les pointes des insignes SS, pourraient percer les coussinets de silicone et produire des coulures du plus mauvais effet !

 

Vous devez absolument amidonner le bras droit de la chemise pour une tenue impeccable du salut.

Le tissus du bras gauche peut rester plus libre, le brassard à la croix gammée, se fixant 20 cm du haut de l’épaule, avec des attaches « Velcro » (c’est moderne et très pratique).

 

 

 

 

                 Résultat de recherche d'images pour "slip nazi"

Arrêtons, ceci n'est pas historique. Pas de théorie du complot, ceci est la prérogative des identitaires !

 

 

 

 

 

Quant au salut nazi, il s’accompagne d’un « Heil Hitler ! », pour les nostalgiques un peu « Has Been » mais c’est toujours en vigueur.

Autres possibilités : « Heil les beiges ! » sachant qu’il n'existe pas de blancs mais des "beigeasses" plus ou moins foncés.

« Heil Jeanne d’Arc ! » (très appréciée des ami(es) de la manif’ pour tous) bien que celle-ci ne fut jamais brûlée, qu’elle se maria et eut trois mômes ...

« Heil Dieudonné ! »... sans commentaires.

Etc…

 

Brailler fortement « Heil ! » et non pas « et ... le », vous n’êtes pas en train de « Héler » un Uber ...

 

Pensez que vous êtes de la race des seigneursSi, Si ...

Que le sang des chevaliers teutoniques coule dans vos veines, par votre cousin germain!

Que Vercingétorix » (qui fut étranglé 20 ans après sa soumission par les romains, dans un geôle humide ) … pourrait vous regarder de la-haut, si le « paradis » n’était pas une « couillonnerie » inventée pour les gogos.

 

(Note de l’éditeur)

 

 

 

 

 

 

1   copie-7.jpg

 

Quand cette photo est prise, August Landmesser travaille encore au chantier naval de Hambourg.

Il a alors des raisons personnelles de ne pas faire le salut nazi".

Un an avant le cliché, en 1935, le jeune homme de 25 ans épouse Irma Eckler, 22 ans.

Problème majeur dans l'Allemagne de l'époque: elle est juive.

August Landmesser est exclu du parti nazi auquel il a adhéré en 1931.

 

Le couple est arrêté en 1938. August Ladmesser et sa femme sont emprisonnés pour avoir "déshonoré la race".

Ils sont condamnés aux travaux forcés.

August Landmesser, lui, est remis en liberté en 1941, mais aussitôt envoyé au front, où l'on perd sa trace.

Elle serait morte en détention en 1942.

Les deux enfants sont envoyées à l'orphelinat.

Mais elles survivront.  

 

 

 

 

 

 

                     

                            Ah, amour, toujours !

 

 

 

                              

                          Les clowns Bozo père et fils ...

 

 

 

 

 

 

 

                                                                 Le fou rire ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout fini par des chansons !

 

 

 

 

 

                                   

                              Joyeux drilles ou bien ? ...

 

 

 

 

 

 

 

 

                       Joseph Goebbels, "artiste" :

1_TnfJZI4jso23Pa7zcxXBDg.jpeg

            « Quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15:35 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

16/04/2018

MADELEINE PELLETIER

 

(Thème proposé par Landalousite)

 

 

1    15943942.jpg

 

 

 

 

Madeleine Pelletier, née le 18 mai 1874 à Paris et morte 

le 29 décembre 1939 à Épinay-sur-Orge est en 1906 la première femme médecin diplômée en psychiatrie en France.

 

 

 

 

"Cette femme qui était toujours en recherche d’idées novatrices, sur la sexualité, le féminisme, les concepts de liberté, fut une provocatrice (pour la bonne cause) dans les milieux dits « novateurs » et auprès de la population moutonnière..."

NDLR

 

 

 

Elle est également connue pour ses multiples engagements politiques et philosophiques et fait partie des féministes les plus engagées au regard de la majorité des féministes françaises du xxe siècle.

 

 

1  f7a4fe64c9d52c28fd8d9b146e0ebd66.png

 

 

Bien que "très douée", elle interrompt très jeune ses études (13 ans) et fréquente dans son adolescence les groupes socialistes et anarchistes qui forment les idées qui resteront les siennes jusqu'à sa mort. 

 

 

À vingt ans, elle décide de reprendre ses études malgré sa pauvreté, et parvient à devenir médecin.

 

Cette réussite sociale ne la satisfait cependant pas et elle multiplie ses engagements dans la société.

 

En 1904, elle demande son admission comme franc-maçonne à la Grande Loge symbolique écossaise (GLSE) ( ouverte aux femmes.)

 

 

 

1    396px-KauffmannPelletier.jpg

 

 

 

Pour elle, il s’agit d’une école d’initiation à la réflexion, à la politique où, encadrées par des intellectuels et des libres penseurs, les femmes peuvent faire leur éducation idéologique.

 

En septembre 1904, elle convainc Louise Michel d'adhérer à sa loge maçonnique, elle organise une conférence avec elle sur l'admission des femmes dans la F.M.

 

 

1   15943936.jpg

 

 

 

 

Ce prosélytisme pour féminiser la franc-maçonnerie rencontre de très vives oppositions car les femmes sont suspectées d’attachement à la religion et à la réaction.

 

 

 

Ses prises de position lui valent de fortes inimitiés au sein même de sa famille politique ou dans les rangs de la franc-maçonnerie.

Les tentatives de mise à l'écart dans ces deux groupes l'incitent à se rapprocher des mouvements anarchistes et à changer de loge maçonnique.

 

 

 

 

En 1905 :

ENCYCLOPÉDIE ANARCHISTE D’ ÉLISÉE RECLUS

 

 

Reclus-elisee.jpg

Elisée Reclus

 

 

FÉMINISME (article de la Doctoresse PELLETIER) :

 

(...)

Dès l’aurore des civilisations, il s’est trouvé des femmes supérieures et aussi des hommes épris de justice pour s’élever contre l’esclavage dans lequel la moitié féminine de l’humanité était tenue ; mais on peut dire que le féminisme conçu comme un mouvement d’ensemble est de formation relativement récente, il est une conséquence de la démocratie.

Pendant la grande révolution française, le mouvement féministe a atteint de très fortes proportions.

A côté des clubs masculins, il y avait des clubs de femmes, et ils couvraient toute la France. (...)


Seule la femme de la bourgeoisie était assez instruite et éclairée pour comprendre la situation inférieure dans laquelle elle était placé et vouloir la modifier.

La masse des ouvrières et des paysannes, plongées dans l’ignorance, élevées dans les préjugés, subissaient le millénaire esclavage dans lequel elles étaient tenues leur sexe. (...)

Mais, à défaut de mari, elles prennent volontiers un ami et elles ont appris à éviter les charges de la maternité.

(...)

 

 

 

 

En 1927, elle collabore au journal de gauche Plus loin qu'elle quitte en 1930, avec de nombreux autres auteurs.

Elle rejoint alors le projet de Sébastien Faure d'Encyclopédie anarchiste, publiée en 1934, pour laquelle elle rédige sous la signature de « Doctoresse Pelletier », l'article Internement où elle dénonce les internements abusifs en 1892.

 

 

 

Faure_Sebastien.jpg

 

 

 

 

 

Son militantisme malthusien lui vaut de sérieuses inimitiés et en 1933, elle est accusée d'avoir pratiqué un avortement. Cependant, les charges sont finalement abandonnées (puisque amoindrie  par les séquelles d'un premier AVC) et elle n'est pas poursuivie

 

 

 

La liberté des femmes passe par une éducation sexuelle complète, une liberté sexuelle égale à celle des hommes, et le droit de disposer de son corps.

Avec Nelly Roussel, elle souligne l'importance de l'éducation sexuelle des jeunes filles.

 

 

7a802f09fcd34237a2f40f1f8768d0f1.jpg

 

 

 

 

Son apparence :

La manière dont elle s'habille montre également ses idées : elle a des cheveux courts et s'habille comme un homme, sans demander la permission de travestissement nécessaire auprès de la préfecture de police.

 

Mlle_Madeleine_Pelletier___[photographie_[...]Agence_Rol_btv1b53114341d.JPEG

 

 

 

Pour elle, la virilisation, en passant par le costume et le chapeau masculin, est le gage de l’émancipation de la femme.

 

 

 

Sexualité :

Refusant les relations hétérosexuelles ou homosexuelles, elle défend une virginité militante, position marginale dans le mouvement féministe, qu'elle partage avec sa consœur Arria Ly.

Elle voit dans la maternité la cause de l’infériorité de la femme. Contre le mariage et l'amour libre, elle soutient le célibat ainsi que l’égalité intégrale de la femme et le droit à l’avortement.

Elle critique sévèrement ce qu'elle appelle le « féminisme en dentelles », ces féministes qui osent le décolleté comme une forme de libération, en le jugeant avilissant pour les femmes.

 

Elle explique « je montrerai les miens [les seins] dès que les hommes commenceront à s'habiller avec une sorte de pantalon qui montre leur… ».

 

Radicale, voire violente, dans l'expression de ses idées, elle est déçue par la majorité des féministes qui lui paraissent trop timorées.

 

Elle a également décidé de ne pas avoir de rapports sexuels. Ces actions ont été perçues comme un attentat porté contre l’identité sexuelle.

 

Parallèlement elle prône une désexualisation des rapports humains et des individu-e-s rendu-e-s à une certaine androgynie ou neutralité.

(Seul moyen d'échanger entre des êtres libres et égaux)

 

 

1   L'Idée_libre_avril_1926.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Féminisme:

 

 

Aussi écrit-elle, en 1909, « Libertaires, socialistes, syndicalistes, pacifistes, les femmes sont un peu tout cela, alors qu'elles feraient mieux de n'être que féministes, et de l'être sérieusement .

 

 

 

1  15943938.jpg

 

 

 

 

1  15943940.jpg

 

 

 

 

1  feministe-et-libertaire.gif

 

 

 

 

 

La vie de Madeleine Pelletier finira de façon tragique, puisqu’elle mourra internée contre son gré à l’asile de Perray-Vaucluse en 1939.

 

 

 

Madeleine Pelletier montre que la guerre des sexes, souvent traitée de façon humoristique depuis Aristophane, est un rapport de pouvoir qu’il s’agit de dénoncer et de faire cesser.

 

C’est là une question politique qui s’adresse à la société tout entière : le célibat qui affranchira la femme, émancipera l’homme” 

Ce sont les rapports sociaux de sexe qui doivent être interrogés.

 

 “La cellule de l’avenir sera non plus la famille mais l’individu”. 

 

 

 

 

Citations :

« Tout cela me décourage, l'émancipation de la femme ne viendra donc jamais.

Autrefois, mes allures d'affranchie ne me valaient que des lazzi des voyous, maintenant, on m'arrête parce que je n'ai pas l'air d'une asservie, comme les autres femmes, évidemment, je suis née plusieurs siècles trop tôt. »

(1914)

 

 

« Il en sera des relations sexuelles légitimes comme des amours et des relations d'amitié ; certaines dureront autant que la vie, d'autres seront fugaces, mais en aucun cas elle ne donneront des droits, ni à l'homme sur la femme. »

 

 

Elle eut un rêve :

Elle décrit des femmes libres, indépendantes, instruites, qui travaillent, qui se choisissent un compagnon pour une durée plus ou moins longue, élèvent leurs enfants seules…

Bref, une femme du 21ème siècle.

 

 

1  p21-3.jpg

 

 

 

 

 

 

Œuvres :

La prétendue infériorité psychologique des femmes, 1904.

— L’admission des femmes dans la Franc-maçonnerie, 1905.

— La femme en lutte pour ses droits, Giard et Brière, 1908.

— La question du vote des femmes, 1909.

— L’émancipation sexuelle de la femme, Giard et Brière, 1911.

— Philosophie sociale, les opinions, les partis, les classes, Giard et Brière, 1912.

— Justice sociale, Giard et Brière, 1913.

— Le droit à l’avortement, Éd. du Malthusien, 1913.

— L’Éducation féministe des filles, Giard et Brière, 1914.

— Dieu, la morale, la patrie, Giard, 1916.

— In anima vili ou un crime scientifique, L’Idée libre, 1920. — Mon voyage aventureux en Russie communiste, Giard, 1922. — Supérieur, drame des classes sociales en cinq actes, Lorulot, 1923.

— La morale et la loi, 1926.

— De la prostitution, La Publication mensuelle, 1928.

— Capitalisme et communisme, Nice, 1926. — L’État éducateur, 1931.

— La guerre est-elle naturelle ? Le droit au travail pour la femme, La Brochure mensuelle, 1931.

— Une vie nouvelle, 1932.

— La femme vierge, Paris, 1933.

— La rationalisation sexuelle, Paris, 1935.

 

 

 

1  pelletier-3.jpg

 

 

 

 

 

Les 8 mars : (voir les urls pour chaque dates ...)

 

8 mars 1910

C’est à la conférence internationale des femmes socialistes de 1910 que l’idée d’une « Journée Internationale des Femmes » est lancée.

 

mars 1911
Un million de femmes manifestent en Europe

8 mars 1914
Les femmes réclament le droit de vote en Allemagne

8 mars 1917
À Saint Pétersbourg des ouvrières manifestent, initiant la Révolution Russe

8 mars 1921
Lénine décrète le 8 mars journée des femmes

après 1945
Le 8 mars devient une tradition dans les pays de l’Est et dans le monde

années 70
Le 8 mars devient plus féministe

8 mars 1977
Les Nations Unies officialisent la Journée Internationale des Femmes.

8 mars 1982
La journée est officialisée en France

8 mars 2018 ? 
Tant que l'égalité n'est pas atteinte, le 8 mars continue d'être célébré !

 

 

 

 

 

 

" Grande admiration envers cette pionnière de la liberté et de l'égalité des femmes !

Sa " virginité militante " est un acte volontaire !!! ( “le célibat qui affranchira la femme, émancipera l’homme” ) déjà en Grèce antique , les femmes de Sparte firent la grève du sexe pour stopper une guerre !

1900-1930 évolution et révolution pour les femmes ! sortir de la condition d'esclave , droit au travail , limitation des grossesses , accès à la culture .....

Merci pour cet hommage ! "

MINE DE RIEN !

 

13:53 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |

11/04/2018

MACRON SPONSORISÉ !

MACRON SPONSORISÉ  !

(d'après "Mine de rien")

 

Macron sponsorisé par ... la « démocratie chrétienne », les banques (Rothschild etc …) et Slate (curés et banques) …

 

 

 

6699eb19ba572014ece4f2f7abdfeede.jpg

 

 

 

 

 

66c8ddac73c604142244bbbc0a3d2611--loi-macron.jpg

 

 

 

 

nzLLlxyup16NgsWCSXRlUd2ZvZo.jpg

 

 

 

 

 

 

Slate  :    

Non, Emmanuel Macron  n'a pas remis en cause la laïcité en appelant les    religions à s'engager      dans le débat public !   

 

http://www.slate.fr/story/160219/religion-laicite-discour...

 

 

Slate (littéralement « ardoise » en français) est un magazine en ligne américain lancé en 1996.

En 2009, les journalistes Jean-Marie ColombaniÉric Leser et Johan Hufnagel, assistés de l'économiste Jacques Attali (ancien conseiller de Mitterrand, sic!), créent une version française du magazine.

 

 

 

En 2016, BFM Business relève que « la fine fleur de l'establishment français des affaires est [...] actionnaire du site web. [...]

Le principal actionnaire (29%) est Benjamin de Rothschild, qui a apporté l'an dernier 2,85 millions d'euros via ses holdings luxembourgeoises.

Le second actionnaire (22 %) est la Financière Viveris, un fonds qui utilise la déduction de l'ISF des investissements dans les PME.

Les fondateurs (Jean-Marie Colombani, Éric Lesser, Éric Le Boucher et Jacques Attali) ne détiennent plus que 25 % du capital, car ils ont été dilués au fur et à mesure des levées de fonds successives.

Au total, le site a ainsi englouti plus de 10 millions d'euros depuis sa création en 2008 ».

En juin 2016, Benjamin de Rothschild monte à 46,2 % du capital.

 

 

 

 

 

390px-Arianne_De_Rothschild2016.jpg

Ariane, suivez le fil ...

 

Ariane de Rothschild, née Ariane Langner à San Salvador en 1965, est présidente du comité exécutif du Groupe Edmond de Rothschild depuis janvier 2015 et la seule femme à Genève à diriger une banque privée.

 

En juin 2017, Ariane et Benjamin de Rothschild prennent le contrôle de Slate à la faveur d’une augmentation de capital par l'intermédiaire de leur société Cattleya Finance.

 

 

 

Elle a, par ailleurs, lancé un programme original de formation à l’entrepreneuriat social avec l'Université de Cambridge et en partenariat avec l'Université Cornell (États-Unis) qui cherche à favoriser le dialogue interculturel, notamment entre communautés juives et musulmanes.

Ce programme porte son nom : Ariane de Rothschild Fellowship Program et compte 150 Fellows diplômés depuis 2009 qui ont tous monté des projets d'entrepreneuriat social.

 

 

Car, la patronne, c’est bien elle, Ariane de Rothschild, 51 ans.

 

 

 

 

le banquiers mondialistes.jpg

L'amour du risque, Benjamin et Ariane : les justiciers milliardaires !

 

 

 

Benjamin, fils unique d’Edmond et de Nadine de Rothschild (la comédienne devenue prêtresse du savoir-vivre) a créé en 1987 à Genève la Compagnie Benjamin de Rothschild, spécialiste des produits de couverture financière.

Son affaire, qui cartonne, compte AIG parmi ses fournisseurs.

 

Benjamin (le prince qu’on sort !) (forgé à l'Institut Florimont fondé en 1905 (!) par la Congrégation des Missionnaires de Saint François de Sales), lui, préfère se consacrer à ses passions : la voile, les voitures, la chasse…  (chasse pêche et traditions ... du Gotha !)

 

 

 

 

31278375.jpg

 

 

 

 

Le poulain d’Ariane : Emmanuel Macron, (Sorti diplômé de l'ENA et ancien inspecteur des finances) rejoint en 2008 la banque d'affaires Rothschild & Cie, dont il devient deux ans plus tard associé-gérant. (walou!)

 

 

macron-cac-40.jpg

 

 

 

 

macron-puppet-640x511.jpg

 

 

 

 

Slate (la voix chrétienne des banques) :

 

http://www.slate.fr/story/160219/religion-laicite-discour...

 

 

 

Mais quel crime a donc commis Emmanuel Macron en se présentant lundi 9 avril, pour la première fois, devant la Conférence des évêques de France au collège des Bernardins à Paris, dont le cardinal Jean-Marie Lustiger voulait faire un lieu de passage entre les religions et la culture contemporaine ?

Quelle faute a-t-il commise en appelant les catholiques à «s’engager» plus fortement dans la vie politique française

(malgré la séparation des églises et de l'Etat ?

 

 

 

2048x1536-fit_emmanuel-macron.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Une désespérante obsession française (doux Jésus !): se pincer le nez à l’évocation du rôle joué par la religion dans l’éducation (main mise sur les berceaux !) et l’engagement politique (droite, extrême-droite, « gauche » depuis Miterrand, sous préfet sous Vichy), établir la plus stricte frontière entre la religion –reléguée exclusivement à la sphère du privé– et son expression publique, bannir toute référence –voire tout symbolisme religieux– qui pourrait empiéter sur l’espace public et la décision politique. (!)

 

 

 

 

 

 

Mais cela a suffi à ranimer les fantasmes (des mécréants !) de l’alliance du trône et de l’autel, du sabre et du goupillon.

 

 

macron-eglise-jm.jpg

 

 

 

Se présenter devant la Conférence des évêques, comme l’a fait le président de la République, annoncer qu’il était temps de «réparer» le lien «abîmé» entre l’Église et la puissance publique, inciter les catholiques à prendre toute leur place, non seulement dans les institutions charitables ou éducatives –ce qu’ils font depuis toujours– mais dans le débat sociétal et politique, est-ce une atteinte à la loi de 1905 ? OUI !

Est-ce trahir une laïcité que ni ce président, ni la hiérarchie catholique, après l’avoir longtemps combattue, n’ont l’intention de remettre en cause? OUI !

 

 

 

Jean-Luc Mélanchon (Mécréant !) a déclaré :

 

À présent, le Chanoine (du Latran) Macron a-t-il l'intention de faire la tournée des synagogues, des mosquées et

des temples ? Lamentable !

 

 

«On attend un président, on entend un sous-curé».

 

 

 

 

 

auto-flagellation-1254x660.jpg

 

Frère Emmanuel souffre pour vous ...

Son premier ministre aussi !

 

 

 

1 mac  .jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

15:21 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

06/04/2018

LES BRIGANDES


Les brigandes, la « bête » n’est pas crevée !

 

 

 

image 001.jpg

 

 

 

 

 

Ou, comment les nazillons avancent masqués sous la bannière de femmes qui se revendiquent « libres », mais qui, en réalité, sont dans une secte d’extrême-droite dans la mouvance de la marionnette du FN, Marion Maréchal Le Pen (fille de Roger Auque).

 

 

 

images 70.jpg

 

 

 

 

 

La petite commune de La Salvetat, dans l'Hérault, renommée pour son eau pétillante, est déchirée depuis qu'une communauté inquiétante, baptisée les Brigandes, s'y est installée.

 

 

images.jpg

 

 

 

L’installation au village d'une communauté d'une trentaine de personnes gravitant autour du groupe musical des Brigandes.

 

Contrairement à ce que leur nom indique, ses membres présentent bien.

Elles sont jeunes, souriantes et masquées.

Sur fond de mélodies folk, ces mères de famille chantent des textes complotistes et identitaires.

Le groupe cartonne auprès de la « fachosphère », l'extrême droite sur le Net, et cumule plus de quatre millions de vues sur YouTube.

 

 

 

images 7.jpg

 

 

 

Leurs cibles ? L'islam, les homosexuels, les juifs, les jésuites, les journalistes, les politiques et les francs-maçons.

 

 

 

images (144).jpg

 

 

 

Avant de mettre La Salvetat dans tous ses états, les Brigandes s'y sont discrètement implantées.

En 2015, le groupe reprend des classiques de la chanson française sous le nom d'Ultra Sixties.

 

Il multiplie les concerts gratuits, des maisons de retraite aux bals populaires, en passant par le bistrot du village, le Balcon.

 

« C'était la phase de séduction ». (méthode fascisante, ou bien?)

 

 

Petit à petit, les Ultra Sixties infiltrent les associations.

Une aubaine pour le maire, Thibault Estadieu (DVD) (!), qui se réjouit de la venue de trentenaires dynamiques censés relancer une économie en berne.

 

En 2016, les Sixties accouchent d'un autre groupe : les Brigandes.

Les tenues sont toujours colorées (enjoy !).

Le style toujours pop. (propres sur elles !)

Mais les textes, eux, ont changé.

Les chansons de Brel ont été remplacées par des « Je suis un fasciste » aux refrains scandés le bras tendu.

 

 

 

En plein centre-ville, le clan ouvre une boutique lugubre mettant en vitrine des rituels présentés comme maçonniques, symbolisés par des candélabres et un petit crâne.

 

 

A l'école, la communauté ne cesse de remettre en cause le programme pédagogique.

Un jour, le fils d'une Brigande arrive en classe sans son manuel scolaire.

Sa justification ? « Maman l'a brûlé. »

A la rentrée 2017, les Brigandes finissent par déscolariser leurs six enfants.

(Le Parisien)

 

 

 

 

 

 

 

 

Une dérive sectaire ?

 

Derrière les Brigandes se cache la nébuleuse société Barka Productions.

A sa tête, Joël Labruyère, (manipulateur masqué de la facho-sphère) gourou ésotérique connu comme le loup blanc des associations de lutte anti-sectes.( !?)

 

Ce « penseur » a notamment créé en 1996 l'Omnium des libertés, un collectif de défense des « minorités spiritualistes ».

Jointe, la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) affirme avoir reçu une « bonne dizaine » de signalements à propos des Brigandes.

Au moins une plainte a été déposée contre Joël Labruyère par un ancien adepte et le clan reste sous la surveillance de la Direction centrale du renseignement intérieur.

« Cette communauté montre des signes d'emprise chez ses membres », note Serge Blisko, directeur de la Miviludes.

« Labruyère a déjà créé plusieurs sectes sous des pseudos, comme le Nouvel Ordre mondial ou l'Ile blanche. » (mouvance nazie!)

Le gourou se fait très rare au village.

Ses deux seules apparitions publiques remontent aux vœux du maire (Divers droite!) en 2016 et 2017.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les brigandes : la démocratie

https://youtu.be/hQ-js5CcX0E

 

 

 

imagest (38).jpg

 

 

 

Les Brigandes - Jeanne ( J'ai trouvé une épée )

(dans l'esprit de Marion !)

 

https://youtu.be/Th4vipUPX2E

 

 

download (1).jpg

 

 

 

download.jpg

 

 

 

 

 

Les Brigandes - Le tango du bidasse

 

https://youtu.be/_HHf6APuzaY

 

 

 

eee-1.jpg

 

 

 

 

Les Brigandes - J'élucubre à Sion

 

https://www.youtube.com/watch?v=6FMmaQWDFT0

 

 

 

images 447s.jpg

Amur, tujurs !

 

 

 

 

 

Les Brigandes - Foutez le camp

(exquis, plus FN ... tu crèves !)

 

https://www.youtube.com/watch?v=idRQsWTTVYA

 

 

images.png

 

 

 

images (22).jpg

 

 

 

 

 

 

 

"L'affaire" Gilles Servat, et la Blanche Hermine ...

 

L'impostureLa rouge Hermine 

 

https://www.youtube.com/watch?v=03P8ftvzGtQ

 

 

Touche pas à la blanche hermine - Gilles Servat (suivi de la Blanche Hermine)

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=fBS8zU0ZEnI

 

 

 

Gilles Servat : Qu’ils utilisent ma chanson sans mon autorisation. Ils disent ce qu’ils veulent et je n’ai pas à les en empêcher, même si je ne suis pas d’accord avec eux, et même si je suis insulté.

C’est la liberté d’expression.
Mais qu’ils le fassent avec une de mes chansons, je ne l’accepte pas.

Je pense que n’importe qui dans la même situation que moi, aurait défendu ses droits. Ils sont tout à fait capables de faire des musiques à eux.

 

 

Breizh-info.com : Vous êtes réputé pour être un partisan anti Front-National, comme vous l’aviez d’ailleurs expliqué dans votre chanson « touche pas à la blanche hermine ».

Est-ce toujours d’actualité ?

Gilles Servat :  Je ne partage pas leurs idées.

J’exprime les miennes, ils expriment les leurs. Si j’ai réagi en écrivant « Touche pas à la Blanche Hermine », c’est que le Front National récupère tout.

On l’avait vu quand Mégret avait été déposer des fleurs sur la tombe de Brassens.
Il s’est ridiculisé car tout le monde connaît Brassens.

Pour moi, c’est différent.
En entendant chanter la Blanche Hermine dans des fêtes du FN, ceux qui me connaissent mal auraient pu croire que j’étais d’extrême droite. Je voulais mettre les choses au point et au clair. C’est tout.

 

 

images 15.jpg

 

 

 

 

 

Les Brigandes & Joël LaBruyère - On vous emmerde

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=uVh3KDoz6ls

 

 

 

 

 

Les reportages de Vincent Lapierre : Les Brigandes ( « elles causent » ! )

 

https://youtu.be/tm8tsIr7674

 

 

 

Reportage : TF1 / RMC

 

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/rencontre-brigandes-girls-band-identitaire-1.html

 

 

 

mais encore :

 

Complot contre les brigandes (mars 2018)

https://youtu.be/qqooeecITL4

 

 

 

 

Instructif (c’est long, mais c’est bon) :

 

Témoignage d'une ex-adepte de la secte des Brigandes !

 

 

Dans cette vidéo, une ex-adepte de la secte des Brigandes témoigne de son expérience de la vie dans la secte.

Compagne de Joël Labruyère, le gourou, elle est bien placée pour nous raconter l'histoire de la secte, l'origine du groupe musical, les techniques de manipulation du gourou, l'enfermement des membres, la soumission totale des adeptes...

Quel est le but de Joël Labruyère ?

Pourquoi essaie-t-il de récupérer les idées d'extrême-droite ?

Découvrez ce témoignage exclusif !

 

 

https://youtu.be/qNTogB0OgP4

 

 

 

 

 

 

 

Loges maçonniques de pacotille : Les Brigandes

 

Photo envoyée par l'un des administrateurs du blog Hiram.be, blog franc-maçon, à qui Joël Labruyère a tenté de faire les yeux doux.

Et pour le convaincre que les Brigandes étaient une vraie loge !

 

Même les elfes sont franc-maçons ! Et... roulement de tambour..., la loge des Brigandes, à La Salvetat !

Où l'on reconnaît aisément la harpe de Roxane.

 

 

images 707.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Il ne s'agit plus de se moquer des franc-maçons en chanson, mais de les infiltrer.

Peine perdue.

Il faut dire que les Brigandes avaient signé en leur nom un commentaire peu amène dirigé contre leurs "frères" trois points sur le même blog Hiram.be.

Le blog avait osé les démasquer, aussi les Brigandes avaient-elles rétorqué : "vous ne savez rien et vous plastronnez avec un tablier de soubrette souillé par vos branlettes."

 

C'est d'un goût exquis...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

images (3).jpg

Femmes que vous êtes jolies ...

 

 

 

 

à en dégoûter (certains ?!) ...

 

 

images (1).jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

12:03 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |

03/04/2018

Stéphane Bern, FDJ et patrimoine ...

 

Emmanuel Macron charge Stéphane Bern d'une mission pour le Patrimoine  en liaison avec les services du ministère de la Culture ...

 

 

49576a42f7cc55b7f912ddcc6b6c4910.jpg

 

Stéphane Bern,

 

né le 14 novembre 1963 à Lyon, est un journalisteanimateur de radioprésentateur de télévision et 

écrivain franco-luxembourgeois.

 

Spécialiste des familles royales et régnantes en Europe, ses émissions consacrées à l'histoire et au patrimoine français ont contribué à partir des années 2000 à en faire une figure emblématique du paysage audiovisuel français.

 

 

capture-d_ecc81cran-2017-04-24-acc80-11-01-20.png

 

 

Né à Lyon d'un père français, Louis Bern, directeur de communication dans une société pétrolière, et d'une mère luxembourgeoise, Melita Schlanger interprète maîtrisant sept langues, Stéphane Bern est issu d'une famille de confession juive avec des origines polonaises, ses grands-parents s'étant installés à Lyon durant l'entre-deux guerres.

 

Il vit jusqu'à l'âge de quatre ans à Lyon, puis jusqu'à l'âge de 10 ans à Nancy, et enfin à Paris où il effectue ses études au lycée Carnot, y obtenant son baccalauréat C au rattrapage.

En 1985, il sort diplômé de l'École supérieure de commerce de Lyon.

 

Vers l'âge de 16-17 ans, il est hôte d'accueil au château de Versailles.

 

 

 

Depuis toujours de conviction royaliste, Stéphane Bern exclu en 1999 pour avoir rendu compte dans Le Figaro de la dilapidation de l'héritage du comte de Paris.

Il est par ailleurs membre du conseil d'administration de la Fondation Saint-Louis, qui met à la disposition de la nation des biens ayant appartenu autrefois à la famille d'Orléans.

Il fut aussi présent au mariage du « duc de Vendôme » (considéré par ses partisans comme le « dauphin de France ») Jean d'Orléans, avec Philomena de Tornos, à Senlis.

 

Dans un entretien au journal Libération en 2016, il reconnaît au sujet de son émission phare Secrets d'histoire que les audiences contribuent à motiver des choix éditoriaux favorisant les sujets royaux, mais il estime que ces derniers doivent servir d'embrayeurs d'intérêt pour l'Histoire dans sa diversité, parlant de « devoir citoyen »

 

 

« On n’attrape pas les mouches avec du vinaigre. Si vous voulez toucher 5 millions de personnes, vous ne pouvez pas faire de la dialectique historique.

 

 

 

stephane-bern-a-montre-son-attachement-au-patrimoine_3606015.jpg

 

 

 

De 1999 à 2001, Stéphane Bern est conseiller municipal du 9e arrondissement de Paris (à la suite de la démission d'un conseiller RPR ; le maire de cet arrondissement est Gabriel Kaspereit, un ami de son père).


Il termine son mandat déçu (?) par cette équipe et, en conséquence, décide de soutenir Jacques Bravo, la tête de liste socialiste (sic ! Girouette) de cet arrondissement.

 

 

 

 

 

De 1985 à 1987, Il est le rédacteur en chef du magazine Dynastie ; en 1987, il collabore au magazine Voici (un résistant de l’ombre !), puis en 1988 (il se « gauchifie ») devient journaliste à Jours de France.

Depuis 1999, il est rédacteur en chef adjoint (rubrique « Événements ») du magazine Madame Figaro.

 

 

De 1998 à 2003, il anime Sagas, un programme consacré aux VIP et aux têtes couronnées.

 

 

En 2006, il arrive sur le service public et est, depuis, l'un des animateurs vedette de France Télévisions, notamment avec son émission phare Secrets d'histoire sur France 2.

 

Il est également consultant pour France 2 lors des retransmissions télévisées des grands événements historiques, comme la fête nationale ou les commémorations du 8 mai ou du 11 novembre. Il a notamment commenté le mariage du prince William et de Catherine Middleton le 29 avril 2011.

Par ailleurs, depuis 2015 il commente la finale du Concours Eurovision de la chanson pour la France.

 

 

Dans le dictionnaire de Girouettes de Jean-Galtier Boissière il aurait eu une place ... « royale ».

 

 

Lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2017,

Il indique qu'Emmanuel Macron est un ami mais qu'il ne s'est jamais rendu à un de ses meetings.

Il a toutefois été membre de la « cellule culture » du candidat pendant sa campagne (!?).

Il est présent à la brasserie La Rotonde, où le candidat fête sa qualification pour le second tour. (à l’insu de son plein gré ! )

 

 

 

Acquisition d'un monument historique  (donc frais d'entretien !)


En février 2013, il se porte acquéreur de l'Ancien collège royal et militaire de Thiron-Gardais (Eure-et-Loir)4, vendu par le conseil général, pour le restaurer, le réhabiliter et ouvrir au public un musée consacré aux collèges royaux de France.

Cet édifice, bâti en 1630 par les Bénédictins de l'Abbaye de la Sainte-Trinité de Tiron, devint collège royal et militaire en 1776 jusqu'à sa fermeture à la Révolution française en 1793.

 

En janvier 2016, il crée la fondation Stéphane Bern pour l'Histoire et le Patrimoine, abritée par l'Institut de France. La fondation récompense un premier livre en français à caractère historique, publié au maximum il y a trois ans, ainsi qu'une action en faveur du patrimoine.

Après sa mort, cette fondation doit hériter du collège royal et faire vivre le monument.

 

Il possède également une maison sur l’île de Paros en Grèce.

 

 

En 2003, le maire de Paris Bertrand Delanoë nomme Stéphane Bern président du conservatoire de musique du 9e arrondissement de Paris :

le centre international Nadia et Lili Boulanger.

 

Membre depuis sa création en janvier 2001 de l'Académie Grévin, dont il est devenu le président en avril 2014 succédant à Bernard Pivot, il a inauguré le 10 mars 2008 son double en cire du musée Grévin, installé à côté de celui de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni.

 

 

bern_et_la_reine.jpg

 

 

 

En septembre 2017, il est chargé par le président de la République Emmanuel Macron d'une mission de six mois, pour établir une liste des monuments et des bâtiments en péril et identifier les trésors méconnus du patrimoine français.

 

L'animateur (ne se fait pas prier!) et déclare faire cette mission bénévolement.

 

 

download.jpg

 

 

 

7264743_bern_1000x625.JPG

 

 

 

 

 

 

Sa nomination suscite à nouveau des critiques de la part de certains historiens, concernant son inexpérience et sa vision orientée de l'Histoire, qui redoublent après le tacle adressé aux professionnels du patrimoine par l'animateur, ainsi qu'après l'énonciation d'une de ses premières propositions — faire payer l'entrée des cathédrales, idée refusée par l'Église elle-même. (sic!)

 

 

 

img151.jpg

 

 

 

 

En 2017, Stéphane Bern affirme que la loterie nationale avait été créée par François Ier pour financer la construction des châteaux et bâtiments publics, ce qui est faux : la première loterie nationale a bien été créée par le roi François Ier par un édit de 1539, mais elle fut tellement mal gérée que ce fut un fiasco complet.

Le prélèvement du roi était excessif, personne ne voulait jouer. Cette loterie n’a rien rapporté et le Parlement de Paris a combattu l’idée, refusant d’enregistrer les lettres patentes. Après quelques tentatives, tout fut abandonné et rien ne fut construit.

Stéphane Bern, irrité des critiques et remontrances contre ses propositions en faveur du patrimoine, se pose en « victime d’une cabale contre lui » et réplique à ses contradicteurs : dans un message posté le 15 novembre 2017 sur son compte Twitter, il explique en avoir « ras le bol des critiques et des insultes de ceux qui ne font rien pour servir leur pays ».

 

 

Trois mois après avoir reçu sa mission de la présidence de la République, il confie finalement avoir des doutes pour la mener à son terme, évoquant le soutien de l'Élysée et en même temps certains blocages de l'administration du ministère de la Culture.

 

 

À propos de religion, il affirme : « Je n’ai jamais assumé le fait d’être d'origine juive, ça ne fait pas partie de mon royaume. Ce n'était que des interdits, pour ma bar-mitsva, je n'arrivais pas à lire l'hébreu ».

Il dit également avoir une « fascination » pour l'Église catholique (le fouet, les clous?): « J'aime la pompe, l'encens, vais à la messe sans communier » mais conclut : « je n'ai pas assez de religion pour en changer ». (sacrée girouette!)

 

 

 

Mais revenons à cette Loterie :

Organisée par la Française des jeux, cette loterie originale aura lieu en septembre.

Un village troglodyte, des châteaux, une flopée de chapelles : on trouve un peu de tout dans la liste des 250 sites (14 en Paca) présélectionnés pour bénéficier des subsides du "loto du patrimoine".

 

 

 

1522672478_collagemaregraphepaca.jpg

 

 

 

Défendue depuis plusieurs années par François de Mazières, député-maire de Versailles et ancien président de la Fondation du patrimoine, cette idée de jeu a été reprise par Stéphane Bern.

L'animateur télé, qui effectue une mission de "conseiller" auprès du ministère de la Culture, préside aussi le comité de sélection, qui a fait son choix parmi les 2 000 suggestions des Français. (?)

L'année dernière, ils avaient en effet pu soumettre en ligne le nom de l'élément patrimonial dont ils voulaient la restauration.

Demain, une centaine de lieux seront finalement retenus : ils se partageront la recette escomptée de 20M€.

"Une goutte d'eau", admet, lucide Stéphane Bern, tant les travaux coûtent cher, la tâche, immense, dans ce pays de culture qu'est la France. Quel petit maire rural ne s'arrache pas les cheveux face aux sommes à engager pour sauver une église, des remparts ? À titre de comparaison, la seule rénovation des façades de l'église des Réformés, à Marseille, s'élèvera à 12,5M€ !

 

Le "loto du patrimoine" apportera néanmoins un petit coup de pouce à des chantiers déjà engagés... sans que cela coûte un centime à l'État. Hors grands projets, le ministère de la Culture accordera 326 M€ aux monuments historiques sur l'ensemble de la mandature.

 

 

1522672737_patrimoineinfolp.jpg

 

 

 

 

Organisé par la Française des jeux, au profit d'un fonds géré par la Fondation du patrimoine, le jeu sera lancé le 3 septembre. On pourra acheter au prix de 15 € des tickets de grattage à l'effigie des monuments en péril ; un loto "spécial patrimoine" aura lieu le 14 septembre. Les gagnants peuvent escompter une cagnotte de 10 M€. La part qui ira au patrimoine sera celle revenant normalement à l'État.

 

Stéphane Bern : Poor little thing !

 

N'allez pas me dire que vous ne vous intéressez pas à l'action et à l'œuvre de Stéphane Bern, car je ne vous croirais pas !

Elle est d'ailleurs officiellement reconnue dans le monde par les diverses distinctions qui lui ont été décernées puisqu'il est officier dans l'ordre des Arts et des Lettres depuis janvier 2010, et chevalier de l'ordre de Grimaldi (du rocher)depuis novembre 2011.

 

Auteur de nombreux ouvrages, il a rédigé (ou fait rédiger) notamment de nombreuses biographies royales et historiques : Moi  Amélie, dernière reine du Portugal (1997), Diane de France, la princesse rebelle (2003), Jean de Luxembourg (2014), sans parler de son œuvre maîtresse, ouvertement coécrite celle-ci avec Robert Calgagno, L'histoire du mariage princier, (2011) "Beau livre (broché)".

 

 

BERN Mr. PATRIMOINE

 

https://www.lci.fr/people/stephane-bern-nomme-monsieur-patrimoine-d-emmanuel-macron-charge-de-lister-et-sauver-les-monuments-en-peril-2064580.html

 

 

 

Stéphane Bern : Poor little thing !  (suite et fin)

 

Dans son milieu d'origine ; le PAF, où beaucoup de prétendus experts font force "ménages", on a demandé à Stéphane Bern à la suite de sa récente nomination : "Vous ne serez pas rémunéré ?"; il a par avance répondu :  "Non, je ferai ça sur mon temps, bénévolement. Je le fais pour le patrimoine, je ne me substitue à personne, je ne prends la place d'aucun fonctionnaire. J'estime qu'en étant sur le service public. (fait-il don de sa personne à la France ? Devrons-nous l’empailler ? )

 

 

LA LISTE DU LOTO DU PATRIMOINE :

 

http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/loto-du-patrimoine-decouvrez-la-liste-des-250-monuments-qui-vont-en-beneficier-7792819367

 

 

Je ne peux pas toucher un sou. (oups !) 

Et puis, en étant bénévole, je suis plus libre.

Si on continue à me chauffer les oreilles, j'ai envie de dire que je pense avoir une certaine légitimité dans le domaine, j'ai une voix qui porte et je fais ça pour aider mon pays. (le Luxembourg ?)

Je suis un mec gentil qui propose ses services. Ma seule conviction, c'est de défendre le patrimoine français."

 

 

 

Stéphane et les patrimoines

Bern, conscient des attaques qu'il allait subir, n'a pas manqué en effet de prendre les devants, à sa manière et on l'entend beaucoup dans des médias qui sont à sa botte.

 

 

 

Stephane-Bern-sur-son-compagnon-J-aime-la-vie-de-couple-et-je-suis-monogame.jpg

 

 

 

La République en « Bern »

Septembre 2017 : 225 ans après la naissance de la République, les symboles sont têtus.

Retour sur quelques positions royalistes au plus haut niveau de l'Etat.

 


Au moment où le Président de notre République nomme Stéphane Bern chargé de mission pour le patrimoine historique (gratis pro deo...)

Petits arrangements entre amis - pour qui l'histoire de la royauté tient une si grande place.

N'oublions pas qu' E.M., juste après sa déclaration de candidature à l'élection présidentielle, le 16 novembre dernier, est allé se recueillir sur les tombeaux des Rois de France à St Denis.

 

Sont-ce donc les nostalgiques royalistes qui tiendraient le haut du pavé ?

Et la République continuerait à être vidée de son sens, par les nominations, les projets, les pratiques, les ordonnances ?

 

L’important ce n’est pas ce Loto, mais le fait de passer sur toutes les chaînes télé pour faire de la pub pour la « Calotte » et notre démocratie chrétienne qui relève la tête, espérant encore et toujours redevenir la fi-fille aînée de notre mémère l’Église !
Patrimoine, mon « truc » oui , pleurnicheries sur les églises désaffectées..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dieu vous le rendra !

 

 

Blog réalisé en collaboration avec "Mines de rien"...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:28 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |