Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

07/07/2018

Kate and Gene

Kate Winslet : Wonder Wheel

 

 

Wonder Wheel est un film américain écrit et réalisé par Woody Allen, 
sorti en 2017. 
Le titre fait référence à la Deno's Wonder Wheel Amusement Park  

 

Cela baigne dans une sensualité collante à la peau …

L’interprétation magnifiquement acide des actrices est remarquable. 

Les rôles masculins font ressortir avec justesse, la lâcheté et la brutalité du genre , ils sont les jouets volontaires de cette commedia dell’arte de station balnéaire.

 

Le sexe est palpable (si j’ose dire), c’est rare dans les films américains.
Il est vrai que Woody Allen, avec ses casseroles de pédophile (injustifiées) semble passé maître de cérémonie dans cette tragi-comédie d’amours clandestines et de désirs inavoués.
:arrow: :idea: :oops: :D 



J’ai adoré ce film ! :D 

 



J'ai aimé l’ambiance troublante de Wonder Wheel.
Kate s’impose (pour moi) parmi des interprètes de qualité.
Kate (actrice britannique!) sait toujours s‘imposer ! …


 

 

 

375px-Kate_Winslet_March_18,_2014_(headshot).jpg

 

 





Remember : Holy Smoke de Jane Campion … 
Kate en jeune australienne est sous la coupe d’un gourou.
Mais un exorciste (Harvey Keitel) s’essaie à désensibiliser la « jouvencelle » !


Peine perdue, sexuellement attiré par cette petite « sorcière », il fond en « pétant » les plombs !
Y’a de quoi … la preuve :



https://www.youtube.com/watch?v=jgFMdjjdJG8



 

maxresdefault (1).jpg

 

 











... Rubrique : Actor' Studieux ...



Jerome Silberman dit Gene Wilder, est un réalisateur, acteur et scénariste américain né le 11 juin 1933 à Milwaukee (Wisconsin) et mort le 29 août 2016 à Stamford (Connecticut).



Découvert grâce à son rôle dans Les Producteurs de Mel Brooks, Gene Wilder s'impose au début des années 1970 au cinéma dans des comédies telles que Charlie et la ChocolaterieLe shérif est en prison,
 Frankenstein Junior (1974) ou Transamerica Express (1975). 



Il a par ailleurs partagé l'affiche quatre fois avec Richard Pryor, avec lequel il forme un des duos comiques inter-raciaux les plus populaires de cette période.

Il n'a aucun lien de parenté avec Billy Wilder. (quoique ... ?)

 






Gene Wilder est le fils d'un couple de juifs russes ayant émigré aux États-Unis. 
Il étudie l'art dramatique à l'université de l'Iowa, dont il sort diplômé en 1955. 
Il part pour l'Angleterre où il fréquente la Old Vic Theatre School de Bristol, il revient aux États-Unis où il donne des cours d'escrime et conduit des limousines afin de continuer le théâtre. 


 

 

1    1971-Charlie-et-la-Chocolaterie-Willy-Wonka-and-the-Chocolate-Factory-de-Mel-Stuart.jpg

 

 





1    maxresdefault.jpg











Sa carrière décolle en 1961 lorsqu'il joue à Broadway dans des pièces comme The Complaisant Lover ou Roots. Trois ans plus tard, il est remarqué par Mel Brooks alors qu'il joue aux côtés d'Anne Bancroft, la compagne du réalisateur, dans Mother Courage and her Children.


L'année 1967 marque ses débuts au cinéma. Il incarne un fossoyeur kidnappé par le célèbre couple de bandits, Bonnie et Clyde, dans le film homonyme d'Arthur Penn. Il obtient ensuite l'un des rôles-titres dans Les Producteurs de Mel Brooks, qui avec celui de Willy Wonka, dans Charlie et la Chocolaterie (1971) de Mel Stuart et du docteur Frederick Frankenstein dans Frankenstein Junior (1974) de Mel Brooks.

 

 

 

2   Carol_Kane_Gene_Wilder_1977.jpg

 

 

 

 

4    gene-wilder-kenneth-mars-les-producteurs-1968-efbg9w.jpg

 

 

 

 

6.jpg

 

 

 

 

5.jpg

 

 

 

 

3ce352f420611eb7a9a45f816df61c77.jpg

 

 

 

 

gene-wilder-la-femme-en-rouge-1984-bpbr69.jpg






















Un critique « positiviste » dit de lui :

« Les bons comédiens cachent des secrets dans leurs yeux, et le secret dans les yeux de Gene Wilder était qu’il vous aimait beaucoup. 


Même s’il voulait te tuer. 
Même s’il voulait t'étrangler pour avoir cuisiné les livres, exigé plus de bonbons ou ...
… volé un cerveau anormal.


Gene Wilder n’avait pas peur de l’amour.


Cela ne veut pas dire qu’il était romantique. 

Il n’y avait rien de sentimental (dans le sens de tracly, d’émotion imméritée) au sujet des performances inconfortablement ouvertes de Wilder.


Il y avait - il n’y a pas d’autre moyen de le dire - une qualité spirituelle à la façon dont les yeux de Wilder semblaient reconnaître l’humanité chez les autres - même les gens qu’il était en train d’étrangler. »




https://youtu.be/pTW2ZSjG5N0




 

 

 

3   Gene-Wilder-a-aussi-tourne-pour-Woody-Allen_width1024.jpg



https://youtu.be/4-N5jjexaZ0


 

 

 

 

7   Gene_Wilder_(signature).png

 

 




:wink:

10:20 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.