Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/08/2018

Vous avez dit "Brassens" ? ...

images (1).jpg

 

 

 

Georges Brassens

 

 22 octobre 1921 / 29 octobre 1981,

est un poète auteur-compositeur-interprète iconoclaste français.

 

Apparu après la fin de la dernière guerre, dans une période d’espérance et de reconstruction positive.

 

Toujours en retrait par rapport à tout ce qui brillait et poussé par ses proches, il se

« manifeste », transpirant, devant un public clairsemé …

 

Mais l’intérêt de l’auditoire, va aller en s’amplifiant, la qualité des textes résonnent

irrésistiblement dans les consciences du moment.

 

 

Edito-P1---copie.jpg

 

 

Edito-P2---copie.jpg

 

 

 

Liste-1---copie.jpg

 

 

 

Liste-2---copie.jpg

 

 

 

Liste-3-.jpg

 

 

 

 

 

Il serait pratiquement impossible pour lui ou d’autres « trublions » d’émerger actuellement et de se faire connaître du public.

 

Les temps se sont durcis, le domaine des idées est maintenant jugulé.

 

Il est devenu difficile d’émettre des idées discordantes par rapport à la parole officielle reléguée par la presse, les télévisions et leurs annonceurs publicitaires.

 

Les penseurs orthodoxes sont appelés à intervenir où ils veulent, quand ils le désirent.

 

 

Mais cela passera, laissons faire le balancier du temps …

« Quand nous (re) chanterons le temps des cerises 
Et gai rossignol et merle moqueur 
Seront tous en fête »

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=Qgm9oy5ZPwk

 

 

 

 

 

" C'était l'oncle Martin, c'était l'oncle Gaston
L'un aimait les Tommies, l'autre aimait les Teutons
Chacun, pour ses amis, tous les deux ils sont morts
Moi, qui n'aimais personne, eh bien, je vis encore

 

(...)


Que l'on a requinqué, dans le ciel de Verdun
Les étoiles ternies du maréchal Pétain

 

(...)

Que vos fill's et vos fils vont, la main dans la main
Faire l'amour ensemble et l'Europ' de demain
Qu'ils se soucient de vos batailles presque autant
Que l'on se souciait des guerres de Cent Ans

(...)

 

La vie, comme dit l'autre, a repris tous ses droits

Elles ne font plus beaucoup d'ombre, vos deux croix
Et, petit à petit, vous voilà devenus
L'Arc de Triomphe en moins, des soldats inconnus

(...)

Ces deux myosotis fleuris dans mon jardin
Un p'tit forget me not pour mon oncle Martin
Un p'tit vergiss mein nicht pour mon oncle Gaston
Pauvre ami des Tommies, pauvre ami des Teutons "

 

 

 

 

1111.jpg

 

 

 

Amatrices et amateurs de l’ami Georges, qui vous vous manifesterez sur ce blog, vous avez toute ma sympathie fraternelle !

 

 

 

 

...

 

09:57 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (5) |  Imprimer | |  Facebook | |

Commentaires

Unique Georges !

Écrit par : Lilas mauve | 20/08/2018

Mme Mauve,
il était assez clairvoyant et restera difficilement remplaçable !

Écrit par : Stirner | 20/08/2018

Super mon Gégé cet article sur Brassens. Un grand bonhomme dont j'adore ses chansons.

Écrit par : Roland | 20/08/2018

Super mon Gégé cet article sur Brassens. Un grand bonhomme dont j'adore ses chansons.

Écrit par : Roland | 20/08/2018

Roland, l’ami Georges, que tu as connu quand tu étais un habitué de la rue Robert Planquette, te laisse le souvenir d’un anarchiste, compagnon d’émancipation intellectuelle …
"Permanent" de la librairie des « anars »...
... ce poète, chanteur en devenir, fut poussé sur scène, à ce que m’a confié mon ami Jean-François Stass, par ses copains, « d’abord ».

Écrit par : Stirner | 21/08/2018

Les commentaires sont fermés.