Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/03/2018

Au revoir là haut ...

images.jpg

 

 

 

      Au revoir là haut ...

 

 

 

( D’après un roman de Pierre Lemaitre paru le 21 août 2013 aux éditions Albin Michel. Il reçoit plusieurs prix littéraires la même année, dont le prix Goncourt. )

 

 

23140549_2201318883428805_540755761_n.png

 

 

 

Au sortir de la Première Guerre mondiale, deux anciens Poilus, Édouard Péricourt (fils de la haute bourgeoisie, dessinateur fantasque, homosexuel, rejeté par son père) et Albert Maillard, modeste comptable, font face à l'incapacité de la société française de leur ménager une place.

 

 

film-au-revoir-la-haut-magouilles-de-poilus-handicapes-10289.jpg

 

 

Leur relation naît le 9 novembre 1918, juste avant la fin de la Grande Guerre. Albert est le témoin d'un crime : le lieutenant Henri d’Aulnay-Pradelle, aristocrate arriviste qui veut gagner ses galons de capitaine, parvient à lancer une dernière offensive en faisant croire que les Allemands, qui attendent pourtant l'Armistice comme les Français, ont tué deux de ses hommes éclaireurs, mais Albert a compris que c'est son lieutenant qui leur a tiré une balle dans le dos.

 

 

aurevoir_la_haut_4.jpg

Niels ArestrupLaurent Lafitte : "The Must" !

 

 

 

Albert Dupontel : Albert Maillard, le soldat

Laurent Lafitte : Henri d’Aulnay-Pradelle, le lieutenant

Nahuel Pérez Biscayart : Édouard Péricourt, le soldat à la gueule cassée

Niels Arestrup : Marcel Péricourt, le père d'Édouard et de Madeleine

Émilie Dequenne : Madeleine Péricourt, la sœur d'Édouard

Mélanie Thierry : Pauline, la bonne des Péricourt

 

 

7790655228_albert-dupontel-et-nahuel-perez-biscayart-dans-au-revoir-la-haut.jpg

 

 

bande annonce :

 

https://www.youtube.com/watch?v=mMVyKFjhMQE

 

 

rpm058-O.jpg

 

 

 

film à voir en streaming, sur ordi ou tablette :

 

http://www.filmcomplet.tv/25244-au-revoir-la-haut.html

 

ou

 

https://filmzenstream.to/au-revoir-la-haut/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Albert Dupontel

 

Albert_Dupontel_2012.jpg

 

 

 

nom de scène de Philippe Guillaume, né le 11 janvier 1964 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), est un acteur, réalisateur, scénariste et humoriste français.

 

 

Acteur et réalisateur né le 11 janvier 1964 à Saint-Germain-en-Laye (France).

 

Albert Dupontel se tourne vers le métier d'acteur avant d'avoir achevé ses études de médecine.

 

Il entre au théâtre National de Chaillot et fait quelques apparitions au cinéma, notamment dans Encore et La Bande des quatre en 1988.

 

En 1990, il devient un artiste populaire en créant les "Sales histoires" sur Canal+ et en s'illustrant dans des one man show.

 

Il écume les salles de spectacle dans les années 1990 et se consacre au cinéma dès 1995 avec Un héros très discret puis réalise Bernie en 1996.

 

On le retrouve ensuite comme acteur dans des films aux genres divers comme Serial lover (1998), Irréversible(2002), Odette Toulemonde (2006) ou encore Jacquou Le Croquant (2005).

 

En 2006, il réalise Enfermés dehors puis Le Vilain (2009).

 

En 2010, il apparaît aux côtés de Jean Dujardin dans Le Bruit des glaçons puis de Benoit Poelvoorde dans Le Grand soir. 

 

En 2013, Albert Dupontel revient à la réalisation et dirige Sandrine Kiberlain (César de la Meilleure actrice) dans 9 mois ferme (2013).

 

 

 

 

 

              Résultat de recherche d'images pour "gif animé albert dupontel"

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:50 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

02/03/2018

LE BIHAN, chanteur des rues

 Proposé par "Mine de rien" (avec insistance !)

 

 

s-l1000.jpg

 

 

maxresdefault.jpg

JEAN-MARC LE BIHAN

 


Est un chanteur de rue, depuis plus de vingt ans, à Lyon, Avignon, Bourges, en Belgique. C'est un chanteur à l'écriture populaire proche des gens.

 

Il n'écrit que sur ce qui le touche sans souci de plaire ou d'aller dans le sens du poil.

 

Il parle « des vieux qui s'aiment », de la terre qu'on pourrit, des gens sans importance.

 

 

 

 

jean-marc-le-bihan-6648.jpg

 

 


Il renoue avec des traditions de chansons populaires diverses comme la rue, le concert, les anniversaires et aussi les veillées : veillées-appartement, 
veillées-quartiers, avec chaque fois un public désireux de « participer », c'est à dire écouter, discuter, débattre, chanter.

 

 

Un rien suffit pour l'inspirer (des voisins de restaurant se disputant un héritage lui fit écrire les paroles de "la vieille" à même la nappe en quelques minutes).

 

 

 

bourges80.jpg

 

 

 

- Naissance en 1953, d'un père breton et d'une mère lyonnaise, scolarité jusqu'à 14-15 ans avant d'aller à l'usine et de faire de multiple métiers, notamment dans un labo de photo, ceci lui a-t-il apporté un certain sens de l'image ?

 

 

 https://www.youtube.com/watch?v=rOIwXMsZlnk

 

 

 

 

 

1116.jpg

On remarquera la présence de Gérard Colomb (bras croisés) maire de Lyon, "socialiste" chic! En Marche depuis, il vogue vers des lendemains qui chantent ...

 

 

 

 

Ecrivant déjà depuis longtemps (Jean-Marc publie son premier recueil de poésie dès 1973), sa rencontre avec Dominique Pardo, à cette époque sera déterminante et ils s'orienteront vers le spectacle et la chanson de rue.

 

Depuis plus de 20 ans Jean-Marc Le Bihan continue son chemin. 



Les années 94, 95, 96, l'ont vu entrer dans l'école primaire du Frais-Vallon à Marseille, d'abord pour participer à une rencontre avec des enfants écrivains de chansons, puis pour écrire un spectacle qui fait l'objet d'un CD.

 

 

 

La Violence des Riches :

 

https://www.youtube.com/watch?v=UYmz6XGp9Yo

 

 

 

 

 

                                             aquarelle2006.jpg

 

 

Il continue de chanter dans des anniversaires, des départs

en retraites, dans des veillées-quartier, veillées-appartement, dans des

cafés-théâtres, des foires, le festival "OFF" d'Avignon dans la rue et

dans le Théâtre Espace Perspectives…

(mais pas dans les apéros dinatoires de Mme la Comtesse du temps qui passe)

 

 

La rencontre avec l'Association "LES AMIS DE CHANSONS DE L'EVENEMENT"

concrétisera certains projets: le CD "PAS A PAS", compilation de disques épuisés,

la découverte pour lui de Marseille avec le travail avec les enfants et les

veillées-quartier, veillées-appartement...

 

 

Le migrateur :

https://www.youtube.com/watch?v=92E1c2byr-Q

 

 

Il participera au spectacle « SUR LES PAS DE COLETTE MAGNY » au Théâtre

du Merlan, scène nationale de Marseille, en Novembre 1996, et, en 2001

au Théâtre du Gyptis, à Marseille, et à Verfeil-sur-Seye, village de Colette MAGNY ...

... au spectacle « J'AIM'RAIS ÊTRE DU PAYS OÙ CE N'EST PAS LE DRAPEAU

QUE L'ON AIME PORTER HAUT « SUR LES PAS DE COLETTE MAGNY »

J'AIM'RAIS… ».

 

 

entouré de Jean louis Blaire et Robinsonne.jpg

 

 

 

Il tient de 2001 à 2003 le café-concert "Le cœur des gens", place Colbert

à la Croix-Rousse, où se produisent des artistes, guitaristes et autres musiciens

proches du "cœur des gens".

 

Et ponctuant ces rencontres, la Fête de l'HUMA, chaque année, les marchés, les bistrots… de VILLEURBANNE, de la région lyonnaise, de France et de Navarre..

... en 2003 à Marseille sont fêtés les 30 ans de chansons de Jean-Marc avec un CHŒUR DES GENS pour chanter avec lui (20 choristes et tout le public en une sorte de « karaoké acoustique »…) à plusieurs voix ses chansons, accompagné

par Didier BRASSAC à l'accordéon, Simon PROUVÈZE à la basse, Alain Laurent et Pierre PROUVÈZE aux guitares.

 

 

 

coeur_des_gens.jpg

 

 

 

 

Jean-Marc renoue avec la scène, au Théâtre d'Annonay, où il donne un grand concert avec 5 musiciens, David Rivière (piano, claviers), Balthazar Le Bihan (basse), Pierre Vanaret (batterie, percussions), Gilles Vrilliaux (platines),

Frédéric Poncet (guitares).

 

 

jmlb_&_pierre_prouvest.jpg

En dehors de toute institution, Jean-Marc Le Bihan chante les gens, la vie, et apostrophe les fauteurs de malheurs de tout poil.

 

 

 

La misère et la mort :

https://www.youtube.com/watch?v=r9ffJcIFISE

 


Il a édité, à l'occasion de ce retour sur scène, avec Acte Alpha,

un DVD et un CD, constitués d'enregistrements datant de 1992 à 1996,

dans la rue ou à l'Espace perspective d'Avignon.

Consécration et reconnaissance pour Jean-Marc, qui figure sur le "Mur des Canuts"

(plus grande fresque murale d'Europe), à Lyon Croix-Rousse, depuis avril 2013.

 

jm-le-bihan-dans-lhistoire-1361.jpg

 

 

Rève :

https://www.youtube.com/watch?v=2BHwobTqSvY

 

 

 

 

2pour1.jpg

 

 

 

Annoncer la couleur :

 

" Elle peint comme un gosse qui court sur la place 
Auprès des pigeons voyageurs 
Elle peint comme un vieux clown qui se grimace 
Pour qu'les enfants rient à plein cœur 
Elle peint avec ses peurs et ses audaces, 
Ses amours rires, ses amours pleurs. 
Elle peint comme deux amoureux qui s'enlacent 
Elle peint pour annoncer la couleur. "

(...)

 

 

 

 

dessin3.jpg

 

 

 

 

 

 

11:22 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

01/03/2018

Lettres ouvertes aux dames fermées ...

 

"Mine de rien" m'en a touché ... deux mots !

 

s-l1000.jpg

 

 

Ouvrages de "dames"...

 

 

( Je m'adresse aux "femmes/singes savantes" mimant ces "homoncules" de genre masculin, diaphanes et sans saveur ... 

 

864017574.jpg

Tel le grand Troll ...

 

 

Les autres (humains de sexe féminin, qui savent), me comprendront ... )

 

 

 

 

Ah qu'ils sont terribles, les "drames" dans le "landerneau" des sites de rencontres (ou de la télé-réalité) !

 

 

doux-emoji-emoticones-smiley-coussin-jolie-ronde-o.jpg

 

 

 

 

 

 

             

 

 

 

 

 

Dames larguées, évanescentes, en quête d'un long voyage "hypothétique" à Cythère et/ou d'un pépé de 15 à 20 piges leur aîné, qui saurait régler leurs factures et payer leur mini train de vie de "petite bourgeoise" retraitée provinciale (ou de Lutèce).

 

 

Vous voulez manifester votre soif d'exister (on est en démocratie !et publier des lettres ouvertes vengeresses (?!) qui n'ont ni tête ni queue, quitte à plagier un texte que vous n'avez pas compris mais qui fait "bien" dans votre profil ...

 

Soit, comme il vous plaira ...

 

 

 


Mais,

 

Que diable, refermez donc ces lettres ouvertes à répétition, vous allez vous « enrhuber »!

Fermez ces lettres ouvertes, chiées à tout bout de champ !

 

 

 

 

93109695_o.png

 

 

 

Vous n’avez rien à dire et ... vous voulez le faire savoir ! (normal, vous pataugez,  batifolante, dans cette démago/démocratie ! )


Arrêtez de chialer " qu'on a perdu la clef du champ … de tir ! "

 

Fermez, fermez la cage aux oiseaux... car, vous n’avez pas d’oiseaux ! 

 

Vos boites à penser doivent-être verouillées, les courants d’air risquent d'emporter le peu de réflexion qu’il vous reste !

 

 

 

 

tete-vide.jpg

 

 

 

 

 

 

Adepte du plagiat, fuyez bougonne ! Vous n'êtes qu'une « laronne » !

Car, le copier/coller n'a plus de secret pour vous!

 

 

 

 

 

images (1).jpg

 

 

 

 

Ô écrivaine ratée, que de fausses apparences !

 

Parée d'une  "robe d'avocate générale", dont vous êtes affublée pour paraître plus... grande de ... 1 mm ...

 

 

Les pleureuses vont intervenir, inflexibles, pour vous défendre !

Vous, si inconsistante, si légère telle une Plumette lambda, égarée dans ce lieu où vous espériez briller des "milles feux" promis par le grand troll/peloteur Andy Warhol.

 

Ô rage, triste de vous ! Les tablettes de chocolat (aux larmes salées, c’est meilleur !loin de sculpter les « abdos » de votre silhouette de naïade, vous tombent sur les hanches et les fesses ...

 

« Un de perdu dix de retrouvés » (les kilos, pas les pseudo-prétendants énamourés !)

Hélas ! Oups ! ...

 

 

 

 

 

 

Tired_Face_Emoji.png

 

 

 

 

 

images.jpg

 

 

 

 

 

C'est raté !

Restez donc vous -même, cancre parmi les nulles, et fière de l'être.

 

 

 

 

 

                   

                                     

 

 

 

 

 

(Quand j'aurai du vent dans mon crâne
Quand j'aurai du vert sur mes osses
P'tête qu'on croira que je ricane
Mais ça s'ra une impression fosse )

Vian

 

 

                                                

 

 

                                              

 

 

 

 

 

 

 

 

 

emoji_update_2017_9.png

 

 

12:13 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | |

28/02/2018

ZOUC

fa80c406-5163-11e5-b0e6-4d604bb88ae2.jpg

 

En collaboration avec « Mine de rien » ...

 

 

Isabelle von Allmen, dite Zouc, est une humoriste suisse née le 29 avril 1950 (67 ans) à Saint-Imier, dans le canton de Berne.

 

En 1966, elle entre aux conservatoires de Neuchâtel puis de Lausanne.

Elle fait durant cette période un séjour de dix-huit mois dans un hôpital psychiatrique où elle observe attentivement le milieu et en tire nombre de personnages futurs : malades, personnes âgées, médecins, infirmières, visiteurs, etc.

 

 

e390c55290ab84fc1f3adfbb80f8aa71.jpg

 

 

 

 

 

En 1968-1969, elle présente ses premiers numéros dans les cabarets d’été du centre culturel de Neuchâtel.

Un an plus tard, elle s’inscrit à Paris au cours de Tania Balachova qui formera plus tard, entre autres, Sylvie JolyJosiane Balasko et Jean-Claude Dreyfus.

 

 

En septembre 1970, elle joue plusieurs rôles dans Jeux de massacre dEugène Ionesco, dans une mise en scène de Jorge Lavelli au théâtre Montparnasse.

 

Engagée par Maurice Alezra au café-théâtre de la Vieille-Grille, elle y donne la première version de ce qui deviendra son spectacle L’Alboum de Zouc.

 

 

58d51237444bd1a40c49613c68ad7e55.jpg

 

 

 

la fourmi

https://www.youtube.com/watch?v=lj5V29j9YIg

 

 

 

 

Cette suite de sketches, mise en scène par Marika Hodjis, la révéleront au grand public.

 

Elle y interprète une série de personnages, en partie issus de ses observations en hôpital psychiatrique. 

 

Roger Montandon, peintre suisse ami de Giacometti, qu’elle avait rencontré en Suisse au cours de son adolescence et qui apprécie ses spectacles, deviendra par la suite son metteur en scène.

 

 

 

522fc0d93de8a017604202910c150cd0.jpg

 

 

la confesse

https://www.youtube.com/watch?v=itdT16CyBtE

 

 

 

En 1971, elle rejoint l’Opéra de Lyon pour y interpréter la Huppe dans L’Opéra des oiseaux, création collective inspirée très librement des Oiseaux d’Aristophane.

En 1972, elle présente son Alboum au théâtre de l'Atelier et l’année suivante au Vieux-Colombier.

En 1974, elle adapte son spectacle pour la télévision.

Entre 1976 et 1979, Zouc présente son nouveau spectacle R’alboum joué au théâtre de la Ville à Paris, puis en tournée à travers la France, la Belgique, la Suisse, le Maroc et le Canada.

En 1978 paraît un recueil d’entretiens avec le romancier Hervé GuibertZouc par Zouc.

 

 

 

18860f5d32708823c7a731243a30f242--robert-doisneau-paris-turismo.jpg

 

 

 

chéri

https://www.youtube.com/watch?v=cSUR7yFBxTk

 

 

 

En 1981, elle enregistre à Bobino pour le cinéma le spectacle Le Dernier Râle du r'alboum, réalisé par le cinéaste suisse Yves Yersin.

 

En 1984, elle tourne auprès de Pierre Dux, dans Monsieur Abel de Jacques Doillon, un de ses rôles marquants à la télévision.

 

Elle joue ensuite Zouc à l’école des femmes au théâtre de Paris, plus de deux cents fois entre 1984 et 1985 ; puis de 1987 à 1989 Zouc au Bataclan, série de sketchs qui font la part belle au « mime avec paroles ».

La même année, elle tient le rôle de la Magicienne dans le clip vidéo de Mylène Farmer Sans contrefaçon, réalisé par Laurent Boutonnat.

 

 

Sa carrière au cinéma est marquée par des rôles dans des films de Michel Drach (Parlez-moi d’amour, 1975), William Klein (Le Couple témoin, 1975) et Fabrice Cazeneuve (Trois années, 1990). Sa dernière apparition cinématographique, en 1993, sera pour le film Roi blanc, dame rouge, de Sergueï Bodrov.

 

 

 

 

e3c7500ee2996d1d39db48f5858d326f.jpg

 

 

 

les bébés (89)

https://www.youtube.com/watch?v=ioSMk85LHiE

 

 

 

le miroir des autres (1976)

https://www.youtube.com/watch?v=Z9r7yCeKehE

 

 

 

Des problèmes de santé la contraignent à interrompre ses créations. Opérée en 1997 d’un cancer du sternum à l’hôpital Marie-Lannelongue du Plessis-Robinson, elle contracte au bloc opératoire une infection nosocomiale (staphylocoques dorés multirésistants).

Neuf interventions sont nécessaires, la dernière réalisée à l’hôpital de la Croix Saint-Simon de Paris la sauvant, mais la laissant handicapée à vie.

 

La nuit sous assistance respiratoire, le jour sous morphine, physiquement très diminuée, elle réapprend à vivre lentement.

 

Le 1er septembre 2015, elle fait néanmoins une apparition remarquée au Noirmont pour recevoir le prix des Arts, des Lettres et des Sciences décerné par la République et Canton du Jura, en reconnaissance de « la marque indélébile que son œuvre a laissée sur le monde de la scène francophone »

 

 

 



Aujourd'hui, Zouc, a décidé de demander justice.

Me Fabre-Luce a en effet entrepris une action devant le juge des référés du tribunal de grande instance de Nanterre, contre l'établissement privé des Hauts-de-Seine, afin d'obtenir réparation. 

 

(Son compagnon, Michel Rauch, a déclaré :

« L’équipe de l’hôpital Marie-Lannelongue n’a pas pris les bonnes décisions quand l’infection s’est déclarée.

Jugez un peu : l’état de Zouc est celui d’un soldat de la guerre de 14 qui aurait reçu un éclat d’obus en pleine poitrine. »)

 

 

 

 

 

zouc-aujourdhui.png

 

 

 

 

 

 

12:17 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

26/02/2018

LES MONOLOGUES DU VAGIN ...

 

 

les_monologues_du_vagin_eve_ensler.png

 

 

 

Eve Ensler, née le 25 mai 1953 à Scarsdale, est une dramaturge et une féministe américaine.

 

Elle est surtout connue pour sa pièce de théâtre Les Monologues du vagin, jouée dans le monde entier.

 

 

Elle est née en 1953 d'un père juif new-yorkais et d'une mère cherokee. (faut l'faire !)

 

 

 

0692a4e584defe6544ca2abbf7dd2502_XL.jpg

 

 

 

 

 

 

Son père était un important cadre d'une entreprise, alors que sa mère était mère au foyer.

 

Pendant sa jeunesse, son père abuse d'elle, alors que sa mère, qui sait, se tait

 

 

Elle fait deux fugues, mais est reprise et ramenée à la maison.

À 18 ans, cette jeune femme « juive laïque » est étudiante en littérature dans une petite université privée américaine, Middlebury College, dans l'État du Vermont.

 

 

 

 

En 1996, elle crée Les Monologues du vagin qui sont ensuite joués à Broadway puis repris dans de nombreux pays.

Elle crée, en 2005, The Good Body, une pièce sur le corps, fondée sur des témoignages féminins.

Ses Monologues du vagin, par les contraintes qu'elle impose — le texte doit être dit par une ou des femmes, jouant bénévolement, et les recettes doivent être versées à une association qui lutte contre les violences faites aux femmes — ont mené à la création de la fondation V-Day, association qui lutte contre les violences faites aux femmes.

 

Différentes sections sont établies un peu partout dans le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé :

Les monologues du vagin est un texte fondé sur plus de deux cents entretiens avec des femmes ; Jeunes, âgées, mères de famille, dactylos, prostituées, noires, hispaniques, asiatiques, bosniaques, indiennes, juives, blanches...

... ces femmes ont confié à Eve Ensler leurs sensations, leurs traumatismes. leur aspirations, leurs angoisses, leurs joies, parfois les plus intimes : de l'apprentissage de la sexualité à ia maternité, du machisme ambiant à la nouvelle liberté amoureuse... "

 

(L'auteure de ce succès planétaire, s'est entretenue avec plus de 200 femmes avant d'écrire la pièce, qu'elle considère comme un recueil de témoignages.)

 

 

 

 

250px-Vagina_Monologues_Poster.jpg

 

 

 

 

Cette Américaine tient donc à ce qu'il y ait au moins trois actrices sur scène.

L'une raconte tandis que les autres écoutent, le texte à la main. De monologue en monologue, chaque femme va ainsi tour à tour égrener une histoire intime.

C'est souvent drôle, parfois grave, voire atroce.

Chaque texte est court.

On ne s'attarde jamais.)

 

 

 

                                                         

 

 

 

 

 

 

Le texte en PDF, à lire absolument !
Après, on verra ... :

 

 

https://www.fichier-pdf.fr/timer.php?id=276867

 

 

 

 

Eve Ensler: Eve Ensler : Soudain, mon corps 

 

https://www.ted.com/talks/eve_ensler?language=fr

 

 

 

 

 

 

Auteur(e) de l’une des pièces de théâtre les plus jouées au monde, recueil d’expériences liées à l’amour, au viol, à la masturbation, l’excision, l’orgasme ou la grossesse.

Américaine, elle est aujourd’hui une activiste célèbre, signe des tribunes dans de nombreux journaux.

Presque vingt ans après les Monologues du vagin, Eve Ensler publie le récit de son combat contre le cancer de l’utérus. Ou comment le traumatisme de la maladie a modifié son rapport au monde.

Elle a écrit Des mots pour agir, Je suis une créature émotionnelle et, ce mois-ci, paraît Dans le corps du monde, un récit autobiographique dans lequel elle confronte l’expérience du cancer de l’utérus avec des souvenirs d’enfance et le récit d’activités militantes au Congo.

 

 

 

 

 

rabais-2-billets-pour-assister-a-la-piece-les-monologues-du-vagin-8491792-regular.jpg

 

 

 

MONTREAL pour-assister-a-la-piece-les-monologues-du-vagin-8491812-regular.jpg

 

 

La pièce les Monologues du vagin a commencé à être jouée au HERE Arts Center et au Westside Theater, à New York en 1996. D’emblée, tout le monde m’a dit : « Tu vas avoir des problèmes. » Comme si évoquer la sexualité féminine n’était pas acceptable dans l’Amérique des années 90.

Et puis, le texte a voyagé partout dans le monde.

Au Kenya, en Bulgarie ou ailleurs, il y a eu systématiquement la même première réaction, l’angoisse face à une mise en scène du plaisir.

Et puis, dans la salle, dans le public, les femmes riaient aux mêmes moments, pleuraient à d’autres. Quel que soit le pays, la violence est présente.

 

 

 

 

hqdefault.jpg

 

 

 

 

Presque vingt ans après les Monologues du vagin, pensez-vous que la situation s’est améliorée vis-à-vis des questions que soulevaient la pièce ?

Il y a plusieurs réponses, plusieurs niveaux de lecture. D’abord, l’optimisme. En 1996, il était gênant, problématique, de parler de vagin, d’utiliser ce mot.

Où que ce soit.

Et je me souviens que même à Paris, il avait fait hausser les sourcils.

 

 

 

10408171.jpg

1ère représentation par Fanny Cottençon au Théâtre de poche. (2000)

 

 

 

 

Cela a énormément changé.

 

 

Il n’y a plus ce tabou absolu sur des réalités corporelles.

Mais le deuxième élément de réponse est dramatique.

Malgré tous les progrès, les efforts, la prise de conscience par les femmes de leurs rôles et droits, il y a encore des viols et des agressions, des mariages forcés etc… La liste est longue.

 

Regardez l’actualité, la Libye, le Nigéria.

Le cas de l’Inde est intéressant et symbolise bien l’état des lieux actuels.

Les terribles faits divers de l’année dernière ont mené le débat public à se préoccuper des droits des femmes.

Les quotidiens nationaux titrent sur le sujet tous les jours. Les choses changent-elles ?

Il faut pourtant garder espoir.

 

 

 

FESTIVAL THEATRE IN SITU - LES MONOLOGUES DU VAGIN

 

https://www.youtube.com/watch?v=iWOdLmL1hyI

 

 

 

 

 Image associée

 

 

 

 

 

Les Monologues du Vagin par les ARTScèniques [2013]

(curieusement, l’interprétation est quelquefois masculine ?…)

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=OsSPgH3Yr40

 

 

 

Gustave Courbet,L'origine du monde,© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Gustave Courbet : L'Origine du monde

 

 

 

 

Les Monologues du ... (théâtre du Trillium)

 

https://www.youtube.com/watch?v=6eTYHEwaRiI

 

 

 

 

 

b4cd4c47e73ca08fcf7d7d4ca5fb747e--monologues-travers.jpg

 

 

Les Monologues du vagin version voilée

 

https://www.youtube.com/watch?v=-Wl6CrXY1Uo

 

 

 

 

 

 

Les Monologues du Vagin (les gémissements)

 

https://www.youtube.com/watch?v=AROE9n9Hh5c

 

 

floravaginal-culturainquieta.jpg13.jpg

 

 

 

 

Les Monologues du Vagin par les Vedettes

 

https://www.youtube.com/watch?v=zVT4nACPxRU

 

 

 

 

 

 

vz-b3f75422-d1.jpeg

 

 

Bientôt à La Rochelle :

 samedi 24 mars 2018

Sur scène, une quinzaine de femmes de toute la région, bénévoles, engagées et citoyennes, vous feront découvrir cette pièce écrite pour défendre la cause des femmes dans le monde avec toujours le même objectif : vous faire voir, entendre et vivre la féminité, toute la féminité.

Avec ses exubérances, ses mystères, ses bonheurs, ses douleurs, ses révoltes.

 

 

 

 

 

BOBINO :

 

 Muriel RobinAnne Le Nen, Carole Bouquet. 

Le 8 mars, les trois comédiennes seront sur la scène du Théâtre Bobino à Paris, pour une représentation unique du texte féministe d'Eve Ensler 

 

 

 

 

 Et aussi :

 

Un trio de comédiennes totalement inattendu.

Le producteur Jean-Marc Dumontet,

(membre actif de la campagne d'Emmanuel Macron pour la présidentielle (?!)), organisera à Bobino, à Paris, une soirée exceptionnelle au cours de laquelle sera jouée la pièce le 7 mars, veille de la journée du droit des femmes.

 

Il a réuni trois apprenties "comédiennes"...

 

Sur scène, on retrouvera ainsi Marlène Schiappala secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes et les deux ex-ministres Roselyne Bachelot (Santé, aujourd'hui chroniqueuse télé) et Myriam El Khomri (Travail et ... chômeuse)

 

Qu’on se le dise !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                             

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

17:54 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |