Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/03/2018

La "Vierge" et le 'tit z'enfant, oups ...

La "Vierge" et le 'tit z'enfant, oups ...

 

La douce, mais juste « Mine de rien » constate :

 

pourquoi, les ont-ils peints ... môches ?

 

 

 

 

 

download (8).jpg

Mignon, mais attention il mord !

 

 

 

 

 

1     Ugly-Babies-In-Renaissance-5 - Copie.jpg

Transformé en Rosette de Lyon

 

 

 

 

 

1   ee5760d292197ffc5c30b50de7c0bc33.jpg

J't'en colle cinq !

 

 

 

 

 

1   les-bebes-horribles-pendant-la-renaissance-2.jpg

                     La main au panier de la Vierge ...

               (limite incestueux ?)

 

 

 

 

 

1   les-bebes-horribles-pendant-la-renaissance-11 - Copie.jpg

Saint Tronche (pédophile notoire) tente sa chance ...

 

 

 

 

 

 

1   Ugly-Babies-In-Renaissance-1 - Copie.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

download (2).jpg

La face de cake !

 

 

 

 

 

Bonne question "Mine de rien" !

 

Jadis,  les "peintres" se devaient de peindre (passage obligé) une vierge à l’enfant , pour pouvoir (chichement) vivre de leur art.

 

On peut ressentir chez certains de ces artisans besogneux, le manque d’enthousiasme, pour cette action qui aurait du être « pleine de grâce »

 

 

download (5).jpg

Envie de matricide!

 

 

 

 

La plupart avaient une technique rudimentaire et ne savaient pas peindre !

De plus, peindre un mythe, c'était pas du gâteau !

 

 

 

 

download (1).jpg

A que coucou !

 

 

 

 

download.jpg

Il a les yeux de son père ...

 

 

 

 

 

puy en velay 0f2 - Copie.jpg

Vierge noire du Puy en Velay, le Messie lui sort de l'estomac !

 

 

 

 

 

 

images - Copie (2).jpg

N'ayez pas peur, il est très démonstratif !

 

 

 

  

 

download (4).jpg

???

 

 

 

 

 

Les primitifs italiens, aux XIIIe et XIVe siècles vont commencer à humaniser les personnages (enfin !).

 

Giotto (!), fait ressortir la féminité (arf, arf !) de la Vierge comme n’auraient jamais osé le faire les Byzantins (un peu rigide du cortex, ceux-là !).

 

 

download (3).jpg

Viens, je vais te mettre ton collyre ...

 

 

 

 

 

download (7).jpg

La main du Christ dans la culotte d'une zouave ?...

 

 

 

 

Les primitifs flamands humanisent totalement la Vierge à l’Enfant.

La composition des œuvres vise à mettre en évidence le lien maternel : allaitement, geste de protection et de tendresse, inclinaison de la tête de la Vierge, calcul du méridien de Greenwich.

Jésus a désormais l’apparence d’un enfant. (ouf!)

 

 

 

2   eso-vierge-et-l-enfant-jesus-gde-image - Copie.jpg

Ah enfin du normal : la Vierge Lactalis ...

 

 

 

 

La Haute Renaissance cherchera, pour cette thématique comme pour toutes les autres, un idéal de raffinement esthétique qui plaçait parfois les artistes au rang de demi-dieux. (walou!)

La douceur exceptionnelle du visage de la Vierge et l’évocation par la gestuelle de la relation de tendresse mère-enfant se mêlaient en effet à la foi très profonde des hommes du 16e siècle pour provoquer chez eux un élan (proéminent !) de spiritualité.

 

Les artistes enfin reconnus étaient des « pointures » maîtrisant la technique et essayant de communiquer leur sensibilité individuelle ...

 

 

 

 

1   download (6).jpg

Des fois, ça déraille un peu ...

 

 

 

 

1   les-bebes-horribles-pendant-la-renaissance-4 - Copie.jpg

Elle fait son poids, elle va se casser la gueule !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais c’est pas tout !

 

Essayons d’expliquer la confusion (pudding philosophique) du mythe qui suit.

L’inexplicable, faut pas y toucher (saint Dard dixit ) !

C’est ça la « foi », ça ne se discute pas ...

 

 

 

LE MYTHE DES VIERGES-MÈRES.

 

Tout d’abord, la perte de la virginité était synonyme de débauche et de vice, dans les esprits bien " intentionnés "!

 

 

Le concept de fils de Dieu, né d’une vierge, remonte à des millénaires, en Égypte, avant le christianisme, qui l’a repris et adopté.

 

Le nouveau-né pharaon, d’origine égyptienne, est obligatoirement d’essence divine.

 

 

JÉSUS est le dernier enfant-roi né d’une mère couverte par un Dieu.

 

 

Eugen DREWERMANN dans son livre «  De la naissance des Dieux à la naissance du Christ » relève, dans l’histoire qui précède le christianisme, de nombreux exemples de conception virginale.

 

Le Dieu Amon fait l’amour à la reine Ahmosé (une mortelle), de leur union  naît la célèbre reine Hatshepsout.

 

 

La légende bouddhique est fondée sur la virginité de la mère : « Quand le futur BOUDDHA est descendu du ciel des dieux Tusita dans le ventre de sa mère… c’est debout qu’elle l’enfante…

... et, aussitôt sur ses pieds, il fait sept grands pas, regarde dans toutes les directions et dit : " je suis le plus haut du monde ...

... je suis le meilleur du monde. Je suis l’aîné du monde ".

(Tweet de Donald Trump, qui est sorti de la cuisse de Jupiter !)

 

Dans la mythologie grecque, Alcmène, l’épouse d’Amphitryon, est séduite vierge par Zeus et donnera naissance à Héraclès.

 

Dans « La vie des douze Césars », SUÉTONE  décrit le mythe de la naissance d’Auguste : « Atia, la mère d’Auguste, s’était rendue, au milieu de la nuit, à une cérémonie en l’honneur d’Apollon.

Elle fit placer sa litière dans le temple, mais s’y endormit.

Quand tout le monde fut parti, un serpent se glissa sur elle et la féconda (c'est dégueu !).

Auguste naquit neuf mois après.

Octavius, le père d’Auguste, rêva que du sein de sa femme sortaient des rayons de soleil ».

 

Dans la mythologie chrétienne, Ève, comme Marie, était vierge, c’est-à-dire sans péché. (pas comme Lilith, qui était une femme comme vous et moi ...)

 

Mais si Ève fut l’hypothétique mère de l’humanité, Marie, elle, donna le jour au fils de Dieu. (N’en jetez plus, la cour est pleine !)

 

 

Rappelons, qu’en bons suiveurs des doctrines patriarcales :

« la perte de la virginité » étant synonyme de débauche et de vice, les pères de l’Église catholique affirmèrent avec force que Marie ne connut pas l’acte sexuel (la pôvre!) et n’eut pas d’autre enfant que Jésus.

 

 

(Et on gobe ça depuis 2018 ans !)

 

 

Mais trève d'explication, les artistes modernes ont été inspirés par ce sujet édifiant et n'ont plus de tabou ...

 

 

 

Max-Ernst-La-Vierge-corrigeant - Copie.jpg

Max Ernst : la Vierge corrigeant le moutard ...

 

 

 

enfant-Jésus-René-Le-Honzec-235x286.jpg

 

 

 

31be64329ed5fbbe56b47911b6ac948e.jpg

Jésus alien

 

 

 

 

 

IUy_u - Copie.jpg

 

 

 

Jésus-zombie - Copie.jpg

Jésus zombie !

 

 

 

 

 

 

 

 

themagicrosa_culturainquieta2 - Copie.jpg

La contestation de la procréation s"affirme !

 

 

 

 

 

 

musee-1 - Copie.png

Le coeur n'y est plus ...

 

 

 

 

resurection - Copie.jpg

... ça fait désordre ...

 

 

 

 

wish_you_were_here_pink_floyd_1975_Cultura_Inquieta - Copie.jpg

                         La transmission de la foi est toute tourneboulée ...

 

 

 

 

 

chaque année nous allons _noel_defile_messe_de_minuit_ en famille m.jpg

Noël, ne sera jamais plus, ce qu'il était ...

 

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "émoticone jesus"

 

           

 

 


 

 

 

 

 

11:31 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | |

17/03/2018

#Balance Ta Gourme !

       #Balance Ta Gourme !

 

 

 

 

 

1  1488398612.jpg

 

 

 

2  1708589220.jpg

 

 

 

3  1347741826.jpg

 

 

 

4   1832173874.jpg

 

 

 

5 714390498.jpg

 

 

 

6 401904210.jpg

 

 

 

7   1512812990.jpg

 

 

 

8  1733007374.jpg

 

 

 

9  552329950.jpg

 

 

 

 

          Jésus de Naze arrête,

       tu nous mets en transe !

 

 

 

 

Mrzyk_et_Moriceau_priere_de_chien_m.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

09:42 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | |

15/03/2018

MASQUES TROUBLANTS (part 3)

new 204381972466086_5495495223138058240_n.jpg

 

29249486_10204381972946098_4620120350649221120_n.jpg

 

 "Mine de rien" réalisa un buste façon bronze qui devait figurer sur scène lors d'une représentation .

D'abord un petit projet à l'allure plaisante qui se transforma en masque de gravité (mystère !) ...

 

 

 

 

 Le masque pourquoi ?

 

Il est destiné à dissimuler, représenter ou imiter un visage.

Il assure de nombreuses fonctions, variables selon les lieux et l'époque.

Simple divertissement ou associé à un rite, œuvre d'art ou produit normalisé, il se retrouve sur tous les continents.

Il est tantôt associé à des festivités (HalloweenMardi gras), tantôt à une fonction (chamanisme, relique funéraire).

 

 

 

 

Masques de Carnaval (Valais CH)

 

 

800px-Tschaggatta_(10).JPG

 

 

 

800px-Tschäggättämaske.jpg

 

 

 

Tschaggata.jpg

 

 

 

 

Il peut aussi représenter des animaux tels que le chat représentant dans certain pays l'indépendance.

 

 

Image associée

Chat-oiseau, passeport entre les mondes ...

 

 

 

 

 

Le masque, même lorsqu'il n'y exerce pas son rôle principal, constitue lui-même une œuvre d'art en tant qu'il est fait de recherches formelles.

 

Des artistes comme Auguste Rodin ou Jean Carriès en sculptent ainsi sans leur impartir une autre fonction.

 

 

 

                                  Auguste Rodin :

 

 

masque de camille claudel par rodin 4d0.jpg

Camille Claudel

 

 

 

 

 

 

                                     Jean Carriès :

 

carriès autoportrait 9_b.jpg

Autoportrait

 

 

 

carriès masques accolés  6b5c.jpg

Masques accolés

 

 

 

Carries.jpg

 

 

 

Des masques originellement dévolus à des pratiques magiques ou mystique inspirent également des peintres comme Georges Braque et Pablo Picasso au début du xxe siècle.

 

 

 

 

 

                                    Georges Braque :

 

 

braque  persepha  d621.jpg

Persepha

 

 

 

 

 

 

Pablo Picasso :

 

 

picasso4.jpg

 

 

 

picasso autoportrait face à la mort.jpg

Auroportrait face à la mort

 

 

 

Néanmoins, le masque apparaît souvent comme l'élément d'un costume, un accessoire destiné à changer l'allure de son porteur.

Sa signification se précise alors à la lumière d'événements particuliers, comme le théâtre ou la fête.

 

 

 

 

                                  Le Théâtre antique :

 

 

2   1200px-Theatre_mask_mosaic_MAN_Napoli_Inv9994.jpg

Mosaïque

 

 

 

 

Le Théâtre contemporain :

 

 

 

ScreenShot_20180312120225.png

Cabaret Macabre

 

 

IMG_1951.JPG

 

 

 

 

IMG_1948.JPG

 

 

 

 

 

premiers pas.PNG

 

 

 

 

Photographie, l'ambiguïté  

 

 

Scarlett_Johansson__Dita_Von_Teese_6.jpg

Dita von Teese - Scarlett Johansson

le loup rend "présentable" l'ambiguë

 

 

 

 

 

 

 

Les masques de "Mine de rien" pourquoi ?

Elle s'en défend, la Lionne, mais c’est une artiste affirmée.

Chuut ! La Lionne est réservée.

Elle ne tient pas à ce que l’on étale qu’elle a du talent à l’insu de son plein gré !

 Théâtre, sculptures, masques, éloquence de la pensée, curiosité...

 

 

 

 

 

mars 2018 023.jpg

S'il peut évoquer Mitterrand pour certains, pour moi 

il suggère la Lassitude ...

 

 

 

29178519_10204375515304661_584869748513177600_n.jpg

                                          Homme au regard inquiétant  ...

 

 

 

 

29178604_10204375514304636_4075733615248408576_n.jpg

La beauté des rides ...

 

 

 

29186617_10204375514984653_7794557166186135552_n.jpg

Les rides de la beauté ...

 

 

 

mars 2018 020.jpg

Le dégoût ?

 

 

 

 

 

 

 

Mais aussi :

 

 

 

Giorgio Skory

 

 

download (1).jpg

 

 

 

 

timthumb (1).jpg

 

 

 

 

timthumb.jpg

 

 

 

 

Rosa Verloop :

 

Rosa Verloop 38e7ca.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Bela Borsodi :

 

 

 

Visages en vêtements de Bela Borsodi  .jpg

 

 

 

 

  

Ou encore :

 

 

 

 

 

30b4cfce5a32b8579c5c1d202a7b4e63.jpg

 

 

 

 

e3fca46699c79f5d465f84b5da846c2a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

070.jpg

 

L'inconnue de la Seine :

 

"Mine de rien" a tenu à mentionner le masque de cette jeune fille d'à peine dix-huit ans, dont elle afficha la photo sur le mur de sa chambre d'étudiante, rappel de l'existence éphémère des êtres ..."

 

 

En 1880, le corps d'une jeune fille est repêché dans la Seine.

La suicidée séduit l'assistant du médecin légiste, qui en réalise un moulage.

Celui-ci devient culte.

Photographiée par Man Ray, romancée par les écrivains, l'inconnue de la Seine a envoûté Aragon qui, dans Aurélien, vénère «cette jeune morte belle éternellement». 

Albert Camus la compare à une «Joconde noyée».

Jules Supervielle rend hommage à son «sourire tremblant mais plus résistant qu'un sourire de vivante».

 

 

«  Ce masque est devenu le témoin qui marque le moment du passage.

Elle avait dix-huit ans, elle est partie.

Accident, suicide, meurtre ?

La question est lancée et la grâce de ce sourire,  persiste, trouble et dérange ou séduit les passants ... »

 

 

 

3142ea39e0cecfe6b11ed8915ea3f63c.jpg

Le masque original

 

 

 

 

 

 

"C'est vraiment très étrange. 
Que quelqu'un doive d'abord mourir afin de trouver la vie."

Sigmund Freud
Délire et rêves dans la "Gradiva" de Jensen,

 

 

 

 

4a9.jpg

Sorte d'Ophélie ,

partie et encore présente, entre deux mondes, tel le chat de Schrödinger !

 

 

 

 

 

 

masque-de-carnaval-300x300.png

 

  

 

 

 

 

 

 

 

19:26 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | |

14/03/2018

MASQUES TROUBLANTS : THÉÂTRE , CINÉMA ... (Part 2)

 

Grande amoureuse des masques pour le théâtre et le cinéma ...

 

« Mine de rien »

toujours curieuse de tout et d'ailleurs !

 

 

 

 

 

mars 2018 021.jpg

Ho dis donc ! (création de Mine de rien)

 

 

 

Récidive avec ce 2ème fichier des Masques troublants (Arriba !) :

 

 

 

 

Dupontel : Au revoir là-haut

 

https://youtu.be/QsGUtV6sM44

 

 

 

ScreenShot_20180314131532.png

 

 

 

 

 Cécile Kretschmar

 

Le travail de Cécile Kretschmar sur les masques est connu dans le milieu – elle a officié à Paris au Théâtre de la Colline, puis à l’Odéon, auprès de Luc Bondy. 

 

 

1    kretschmar_cecile_s8a9795_0.jpg

 

 

 

Ainsi, quand Albert Dupontel a commencé à chercher quelqu’un pour Au revoir là-haut, le nom de Cécile lui a été soufflé par Mimi Lempicka, sa créatrice de costumes – nommée elle aussi aux César.

 

 

 

cecile-kretschmar-avec-les-maquettes-des-masques-du-film-d-albert-dupontel-sorti-le-25-octobre-au-revoir-la-haut-photo-pqr-le-parisien-jean-baptiste-quentin-1512842373.jpg

 

 

 

 

« On a commencé à travailler en juin 2016. Albert souhaitait que les masques soient beaux. Edouard, le personnage de Nahuel Pérez Biscayart a fait les Beaux-Arts, il est doué de ses mains, il se débrouille très bien donc il fallait que ça se ressente dans les masques. »

 

 

1  atelier kretschmar_cecile_s8a0172.jpg

 

 

Elle s’est inspirée de dada autant que de Venise… 

Cécile Kretschmar a entièrement créé les masques du film d’Albert Dupontel, qui vient de recevoir le César des meilleurs costumes. 

 

 

1  kretschmar_cecile_s8a0066.jpg

 

 

 

Rencontre  dans l’atelier où sont nés les mille visages d’Edouard, le personnage de “gueule cassée” incarné par Nahuel Pérez Biscayart. 

 

 

 

25071553958_a77bb5a86b_b.jpg

 

 

 

 

1  kretschmar_cecile_s8a0116.jpg

 

 

 

 

Après plusieurs essais, Albert Dupontel a un déclic au mois d’août, quand Cécile Kretschmar lui montre le masque de la femme aux cheveux bleus, dont elle est, aujourd’hui encore, très fière.

Mais parfois, il la stoppe aussi dans son élan : 

« Pour un masque sur lequel je m’étais emballée, il m’avait dit "mais arrête, là tu fais trop ta maligne!” se souvient-elle en riant.

 

 

018270.jpg

 

 

 

 

 

 

ob_7c3aa9_au-revoir-la-haut-photo-997400.jpg

 

 

 

 

 

028679.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

 

 

320x240-JiP.jpg

 

 

 

 

 

ob_55ed0e_maxresdefault.jpg

 

 

 

 

 

a-45.jpg

 

 

 

 

 

ScreenShot_20180313133047.png

 

 

 

 

images.jpg

 

 

 

 

 

Elle a aussi dû faire parfois des ajustements, comme pour le masque de l’oiseau bleu de la scène finale, qu’elle a d’abord créé en noir. 

 

 

 

ScreenShot_20180313133514.png

 

 

 

« J’ai longtemps eu en tête qu’il fallait que l’on voit quelque chose de la douleur d’Edouard, alors qu’Albert ne voulait pas cela du tout.

Au contraire, il ne voulait rien de morbide. »

 

 

 

 

derriere-le-masque-1511474401.jpg

 

 

 

 

 

ScreenShot_20180313132917.png

 

 

 

 

 

Grande satisfaction en revanche : la reconnaissance d’Albert Dupontel, qui la cite beaucoup dans ses interviews.

Et surtout, son choix d’avoir fait apparaître son nom en troisième position au générique du film…

 

 

 

 

Au revoir là-haut - Albert Dupontel, Pierre Lemaitre - Avant-première Paris (24/10/2017)

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=8RnAzaxycYs

 

 

 

ScreenShot_20180313133601.png

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                Résultat de recherche d'images pour "emoticone masque carnaval"

 

 

 

 

13:46 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | |

12/03/2018

MASQUES TROUBLANTS : THÉÂTRE , CINÉMA ... (Part 1)

 

 

Proposé par « Mine de rien », touche à tout et curieuse de tout (on ne cesse d'apprendre !).

Grande amoureuse des masques pour le théâtre et le cinéma ...

 

 

 

mars 2018 022.jpg

Réalisé par "Mine de rien"

 

 

 

 

MASQUES TROUBLANTS : THÉÂTRE , CINÉMA ... (Part 1)

 

 

 

Werner Strub : le magicien des masques

 

 

L'exposition, en une centaine de pièces, suit un parcours choisi par Werner Strub lui-même, de ses masques de théâtre à ses masques suspendus en passant par ses masques "dessinés" comme il les nomme.

 

 

 

3b7247e1701098fda510be8f42f8a562.jpg

 

 

 

56cce8398c7b1e9d0bbc4dbb4349694c--werner.jpg

 

 

 

 

93be044c43a147cfbedfb8509321aa30.jpg

 

 

 

 

307d-1421993654.jpg

 

 

 

 

63407463_p.jpg

 

 

 

 

789182627694accdf5ee0e4313924778.jpg

 

 

 

 

 

abc7897588071930228aa82d8c2030c2--werner.jpg

 

 

 

 

da834baa6289e6f02b051d843ed96d44.jpg

 

 

 

 

e905b7c763129509692ebf413a790d97--werner-esprit.jpg

 

 

 

 

f8d44d64dbb29081ba897d50d2b1a1ad.jpg

 

 

 

 

Il se détache peu à peu, avec les années, de cette contrainte que représentent les masques de thêatre pour en arriver à ces sculptures de têtes en fils qui sont en fait le contraire parfait des premiers.

 

 

fb48b29f6dd05f37fd255e9c96443acb.jpg

 

 

 

 

grimace-effarante-masque-de-werner-strub.jpg

 

 

 

 

keyimg20000827_118072p-data.jpg

 

 

 

 

tete_werner_strub_jeune_homme fil de fer_2004.jpg

 

 

 

tete_werner-masques-3545.jpg

 

 

 

tete_werner-masques-3553.jpg

 

 

 

 

werner_strub_002.jpg

 

 

 

 

werner_strub_004.jpg

 

 

 

 

werner_strub_014.jpg

 

 

 

 

https://vimeo.com/158012056

 

 

 

werner-strub.jpg

 

 

 

 

 

werner-strub_jean-claude-fernandez.jpg

 

 

 

 

 

 

Cet artisan hors pair récompensé par l’Anneau Hans-Reinhart en 2000 était célèbre pour ses masques complets, d’abord en cuir puis en tissu, souvent ornés de matières végétales (herbes, fleurs séchées, paille) ou organiques (poils, fourrure, laine) que le comédien enfilait comme un vêtement et qui, épousant le profil du personnage, ne nécessitaient aucune gestuelle particulière.

 

On ne peut dissocier le nom de Werner Strub de celui de Benno Besson, grand metteur en scène et directeur de la Comédie de Genève entre 1982 et 1989.

Ensemble, ils ont multiplié les collaborations dont le mémorable Oiseau verten 1982, farce de Gozzi qui a enchanté le public et la critique pour son déploiement visuel et sa verve caustique.

 

Même éblouissement pour Le Cercle de craie caucasien, de Bertolt Brecht, en 2000, où, tel que le disait Besson lui-même, le masque permettait «d’inventer des mondes».

 

Suite au départ de Benno Besson de la Comédie à la fin des années 1980, Werner Strub, moins sollicité par le théâtre, a créé des pièces autonomes, masques à base de fils de couture qui prenaient leur volume une fois suspendus et éclairés au projecteur.

 

«Effet magique», garantit Jean Liermier qui a bénéficié des talents de Werner Strub pour On ne badine pas avec l’amour, de Musset, créé en 2004.

Ses masques en mousseline de soie avec les yeux peints sur un tulle prêtaient un effet figé aux figures tutélaires de cette farce cruelle et «ont beaucoup contribué au succès du spectacle», témoigne le directeur du Théâtre de Carouge. Même s’il se faisait plus rare sur les scènes, le travail de Werner Strub est à l’affiche ces jours.

 

Ses masques et ses costumes volontairement enfantins donnent leur caractère singulier, cet étrange effet de distanciation, à la mise en scène de Léonce et Léna, proposée par Eric Devanthéry à l’Alchimic, à Genève.

 

On ne peut dissocier le nom de Werner Strub de celui de Benno .

 

https://www.letemps.ch/culture/werner-strub-magicien-masques-mort

 

 

 

 

 

Werner strub  découvre à la fin des années cinquante les masques de théâtre en cuir d'Amleto Sartori, point de départ de sa vocation

 

 

 

 

 

 

 

AMLETO SARTORI

 

 

Né le 3 novembre 1915 à Padoue et décédé le 18 février 1962 dans la même ville, est un sculpteur italien célèbre pour ses études et réalisations de masques de théâtre.

 

 

 

hqdefault.jpg

 

 

 

 

02b897ab3e4c9a1f1ac6c13a3f71b9a2.jpg

 

 

 

20-IMG_6353.jpg

étude

 

 

 

1063649_672-458_resize.jpg

 

 

 

a79b886da735c2f20230d58d584cc07d.jpg

 

 

 

Amleto-Sartori SCULPTURE  -.jpg

 

 

 

Amleto-Sartori_5.jpg

 

 

 

dario-fo-con-la-maschera-di-arlecchino-gatto-apertura-del-museo-internazionale-della-maschera-amleto-e-donato-sartori-abano-terme-2005.jpg

 

 

 

DARIO-FO-SARTORI-154.jpg

 

 

 

e26b02dd4ba11ebf5ee3698d6a068472.jpg

 

 

 

 

 

Création de son frère Donato Sartori :

 

 

 

DONATO SARTOTI LE FRERE.jpg

 

 

 

 

MUSEE DU MASQUE AMLETO ET DONATO SARTORI  :

 

 

MUSEE DU MASQUE AMLETO ET DONATO SARTORI  1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

                                                             Résultat de recherche d'images pour "emoticone masque carnaval"

 

 

16:06 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |