Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/06/2018

Marion Maréchal (te r'voilà !)

Marion Maréchal (sans peine ...)

 

 

 

téléchargement.jpg

 

 

 

Date et lieu de naissance : 10 décembre 1989 (Âge: 28 ans), Saint-Germain-en-Laye

Taille : 1,74 m

Parents : Roger AuqueYann Le Pen

Enseignement : Université Panthéon-Assas (2012), EM Lyon Business School

 

 

Les-confidences-posthumes-de-Roger-Auque.jpg

Papa (Roger Auque)

 

 

Roger Auque, né le 11 janvier 1956 à Roubaix et mort le 8 septembre 2014, est un journaliste, espion et diplomate français.

Ambassadeur de France en Érythrée de 2009 à 2012, il a mené une carrière dans le journalisme.

 

 

 

 

 

Danses-sensuelles-et-escapades-en-boite-de-nuit-Marine-et-Yann-Le-Pen-de-sacrees-fetardes.jpg

En boite, avec maman et tatie !

 

 

 

Marion Maréchal est une harpie politique française.

Elle était également connue sous le nom d'usage Marion Maréchal-Le Pen, qu'elle a utilisé de 2009 à 2018.

 

 

 

 

 

Marion-Marechal-Le-Pen_m.jpg

Son après-shampoing est remarquable pour son efficacité !

 

 

 

 

Très « surfaite » elle est comme son papy, sa tantine et toute la smala Le Pen une pure invention médiatique pilotée par Francois Mitterrand (le « Borgia » des jardins de l’Observatoire) et les journaleux peu scrupuleux, en manque de sensationnel.

 

 

 

 

 

       

       Notre "blondeur" pousse quelquefois des petits

       cris, pour montrer à la France très profonde,

       qu'elle existe ! ...

 

 

Elle n’a rien fait de significatif, à part de coller au cul de sa tante et du vieil épouvantail Jean Marie de la Trinité

Mater Dolorosa, « bien pensante » et haineuse …

Elle est une "tique identitaire" sans grande envergure ...

 

 

 

 

CroisonsLes_Marion_Marechal_Petain.jpg

Maréchal "for ever" ...

 

 

 

 

 

À la suite de l'élection présidentielle de 2017,  elle s’est mis (pompeusement) en retrait de la vie politique.

Avant de dégager elle avait dit vouloir travailler avec l'enchanteur (?) Wauquiez (le sous-Sarközy d’Auvergne).

 

Une vague « reconversion dans le privé » ne s’est jamais matérialisée, Marion Maréchal Le Pen est déjà de retour.


Croyant que les offres d’emploi allaient abonder pour sa (sublime mais nauséabonde) candidature!

 

Elle doit se rendre à l’évidence : personne ne veut d’elle, son offre de service sent trop le bidonnage…

 

Mais la « poupée qui dit non » ... n’ira pas s’inscrire à Pôle emploi !

 

 

 

 


    Womanpower identitaire façon sortie d'égout !

 

 

 

 

 

 

              

 

           Puits de suffisance : trou du cul des curés !

 

 

 

 

Elle ne dispose d’aucune espèce de base militante réelle et active.

 

Elle se doit donc, de rebondir comme une baballe à son papy … et projette maintenant le lancement d'un établissement d'enseignement supérieur (attention les chevilles ! ), dont elle devrait prendre la direction générale en juin 2018.

 

 

Cela pourrait s’appeler le "Ramassis", fond de tiroir des déçus de l’ignominie… ?

 

 

 

 

 

 

             
           

              Ali-Bobette pour les gogos, contre les hordes                 barbares ... sauf celles du Qatar ...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Maréchal 1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Résultat de recherche d'images pour "emoticone curé diabolique"

 

 

 

 

 

 

 

 

13:40 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

La Raison n°632 (juin 2018)

La Raison n°632 (juin 2018) bientôt chez nos abonnés

L'Editorial Séparation, Réparation, Mobilisation

 

 

L'Editorial

Séparation, Réparation, Mobilisation

 

 

 

 

 

 

Si juin fait la quantité, septembre fait la qualité. C'est un proverbe viticole. La qualité, c'est celle du vin. Dans le calendrier révolutionnaire cela pourrait donner : "Prairial fait l'abondance, fructidor fait l'excellence". En mai-juin se remplit le grain, vers septembre s'accumule le sucre. Ne faisons pas de pronostics sur fructidor, mais notre prairial est déjà gros de révoltes.

La révolte est déjà sociale. Il est à prévoir qu'elle ait à défendre la loi de 1905 et ses acquis. La Raison de ce mois reproduit le communiqué de presse que nous avons publié après le discours d'Emmanuel Macron au Collège des Bernardins, à l'invitation de la Conférence des Evêques de France.

Outre le caractère manifeste de reconnaissance d'un culte de sa démarche, en violation flagrante de l'article 2 de la loi de 1905, ses propos ne peuvent que révolter les laïques au plus profond de leurs convictions. Cela sonne comme une déclaration de guerre, comme un appel à la reconquête de l'espace public par une religion censée - une revendication qui a accompagné les batailles juridiques autour des symboles chrétiens dans les lieux publics - représenter les racines historiques du pays. Nous avons déjà écrit de nombreuses pages sur l'inanité ultra-droitière de cette revendication.

Macron ose déplorer que le lien entre l'Eglise et l'Etat soit "abîmé". Depuis quand ?... sinon depuis qu'il a été rompu pour le plus grand bien de la liberté de conscience par les républicains, lors de la grande avancée laïque initiée à partir de 1880 par les audacieuses lois scolaires et parachevées parla loi de Séparation de 1905. Ce Président de la Ve République - république autoritaire dont un des premiers actes fut la sinistre loi Debré - invite la hiérarchie catholique ès-qualité à tenter de faire tourner la loi de l'histoire à l'envers. Il ne mesure peut-être pas l'attachement de la population à la laïcité institutionnelle. Il y a loin de la coupe aux lèvres, Monsieur Macron !

Le Président de la République approuve les évêques dans leurs positions les plus réactionnaires vis à vis du droit des femmes, des couples de toute orientation sexuelle sur un terrain où se rejoignent la science, la médecine et le droit : celui de la révision de la loi de bioéthique. Là, il dévoile largement ses batteries. L'Eglise catholique s'inquiète, car même des institutions dans lesquelles elle s'est infiltrée depuis longtemps - parfois même avec la complicité des pouvoirs publics - comme le Comité Consultatif National d'Ethique (CCNE), fondé en 1984 sur une base de reconnaissance des "principales familles philosophiques de la nation", prennent des positions libérales (au sens propre du terme) sur des sujets comme la PMA, la GPA, la recherche sur l'embryon humain, la dignité de la fin de vie. Le CCNE a auditionné la Libre Pensée, l'ADMD et d'autres associations laïques et républicaines. L'Eglise n'a plus de certitude sur ce qui peut sortir de la consultation pourtant bien encadrée, sur la loi de Bioéthique. Le Conseil Economique Social et Environnemental (troisième chambre de la République) a émis un avis très avancé sur la fin de vie. Il a assuré la Libre pensée de son intention de l'auditionner sur les problèmes de l’embryon.Une triple pression, scientifique, médicale et populaire demande la révision de la loi - une des plus restrictives d'Europe dans un pays fondé sur la laïcité - dans un sens de libéralisation indépendante des prêches de l'Eglise catholique.

Macron la rassure, et emboîte son discours sur "la protection des plus faibles en début et fin de vie" dans celui des prêtres qui, envers et contre toute rationalité, voudraient que l'embryon dès sa conception soit une "personne". L'Eglise a en effet dogmatisé le "fait" que l'âme immortelle entre dans l'ovocyte avec le spermatozoïde. Macron renchérit : "J’entends l’Église lorsqu’elle se montre rigoureuse sur les fondations humaines de toute évolution technique. J’entends votre voix lorsqu’elle nous invite à ne rien réduire à cet agir technique dont vous avez parfaitement montré les limites. [...] J’entends aussi ce souci de savoir conjuguer la filiation avec les projets que des parents peuvent avoir pour leurs enfants. »

Mais je ne veux pas paraphraser notre communiqué. Vous verrez, chers lecteurs, comment il se termine. Nous sommes à la veille d'un affrontement considérable pour la défense de la loi de 1905, nous le savons, nous nous y préparons.

Jean-Sébastien PIERRE, Président de la Fédération Nationale

 

 

 

La Couverture :

 

 

 

 

Le Sommaire :

 

 

 

 

 

Pour vous abonner par voie postale :

10 n° : 25€    20n° : 45€

Paiement de l'étranger : 27€

envoyer un chèque à l'ordre La Libre Pensée Fédération nationale des Libres Penseurs : 10 rue des Fossés-St-Jacques 75005 Paris

 

07:58 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

02/06/2018

PUB : Vibrations à rebrousse-poil ...

  •  

    Rififi à l'italienne

     

    Oui, l'Europe est malade. Oui, après bien d'autres pays l'Italie suit la pente savonnée des idées nauséabondes* qui forment le fonds de commerce de l'extrême-droite.

                     Les deux - Gege.jpg

     

                   

    Les mesures que suggèrent ces partis fleurent bons les pratiques que l'on croyaient d'un autre temps. Quelle belle erreur ! Est-ce qu'un jour on été créé les conditions générales permettant d'éradiquer cette peste brune ? Non. Les sociétés ont continué à s'endormir sur leurs lauriers dans un train-train quotidien conformiste qui semblait aller de soi depuis ces années d'après-guerre.

    Ah ! pourtant : dogmatisme, autoritarisme, petite et grande chefferie vous formez un bel ensemble, une étonnante chaîne d'union pour posséder ces opinions publiques. Au secours, La Boétie, elles sont devenues folles !**

     

    * en gestation dans ce tout récent projet de loi contre la franc-maçonnerie.

    ** In "Discours de la servitude volontaire"

     

     

     

09:54 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |

01/06/2018

L'Eire du temps ...

Yes !

 

 

 IRLANDE

 

Le 25 mai 2018, un référendum abroge l'article constitutionnel qui interdisait l'avortement !

 

 

La chape de plomb de l’ignominie que l’église catholique faisait subir en toute impunité à l’encontre des filles de l’Irlande, à été pulvérisée ! …

 

Irlandaises, irlandais, ce n’est qu’un début, continuez le combat !

Éradiquez le vice infiltré dans vos conscience par ces dégénérés ! Libérez vous du chancre sacerdotal!

Éliminez de vos vies, ces directeurs (pervertisseurs) des consciences !

 

 

eire.jpg

 

11:02 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |