Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/07/2018

MAYHEM une révolution en marche ...

... Rubrique : le cinéma contre la frustration …

 

(Il en faut!)

 

Mayhem est un film d' action américain d'horreur (jouissive) réalisé par Joe Lynch en 2017 et écrit par Matias Caruso

 

Steven Yeun comme Derek Cho 
Samara Tissage en tant que Melanie Cross

 

 

 

2533955.jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

Derek Cho, le protagoniste du film, raconte à l'auditoire, que le virus ID-7, ou virus «Red Eye», s'est répandu dans le monde entier. 
Il infecte les voies neurales, en supprimant toute inhibition et intégrité morale, et à son tour, incitant les gens à exprimer leurs pulsions les plus sombres.

( Un nouveau virus libérateur ?)

Bien que le virus ne soit pas létal, les personnes infectées peuvent se retrouver obligées de tuer .

En gros : Derek et Melanie convainquent le seul informaticien de la société de pirater l'ordinateur du big boss.

Toute cette histoire jouissive est tirée par les boyaux, c’est « un peu » vrai …

... ça flingue à tout va pour la bonne cause, mais pas que …


c’est aussi la démonstration de le veulerie de toute la hiérarchie. Les collègues sont prêt à tout pour plaire au patron (sous coke), aucune retenue, ils sont prêts à vendre leur parents, leurs mômes, leurs poissons rouges pour grimper dans le fameux ascenseur social ! 
(qui mène où, au fait ? Dans la petite boite en sapin, pardi ! )

 

Mais Cho et sa pote sont prêt à tout, pour prouver que cette boite est une entreprise d’ « empapaoutage » de premier plan !

 

 

La leçon de ce film récréatif à souhait : gambergez, associez-vous et luttez contre ce vieux monde qui vous bouffe la moelle …
Une sorte de syndicat de la conscience révélée, quoi ?!

- N’exagérons pas, les copains, c’est un peu gore, mais ça fait du bien !

Et on pendra tous les pourris avec les soutifs des pourries,
et lycée de Versailles (?)

 

 

 

On se voit à la machine à café, ou bien ? ...

 

 

 

 

 

05:30 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |