Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/08/2018

Remèdes à l'ennui ?

 

 

Et ça continue encore et encore 
C'est que le début d'accord, d'accord... 

(Cabrel)

 

 

 

 

INAUGURATION D'UN MUSÉE D'ART NUMÉRIQUE DU COLLECTIF TEAMLAB À TOKYO

TEAMLAB SANS LIMITE (?!)

 

LE 15 MAI 2018 DÉBUTAIT L'EXPOSITION "TEAMLAB : AU-DELÀ DES LIMITES" À PARIS.

MAIS LE COLLECTIF QUI REMPORTE UN GRAND SUCCÈS DANS LE MONDE ENTIER VOIT ENCORE PLUS GRAND, AVEC UN MUSÉE PERMANENT QUI SERA INAUGURÉ LE PREMIER JOUR DE L'ÉTÉ 2018 À TOKYO.

 

 

Une nouvelle attraction sur l'île artificielle d'Odaiba verra le jour au début de l'été 2018. Le 21 juin, dans l'enceinte du MORI Buidling Digital Art Museum est inaugurée l'exposition permanente "TeamLab Borderless" dans la continuité de l'exposition qui se déroule en ce moment à Paris.

 

 

Exposition TeamLab à La Villette

 

 

160803135459-13-teamlab-super-169.jpg

 

 

 

 

 

teamlab à la vilette : diaporama

https://lavillette.com/evenement/teamlab/

 

 

INAUGURATION D'UN MUSÉE D'ART NUMÉRIQUE DU COLLECTIF TEAMLAB À TOKYO

TEAMLAB SANS LIMITE (?!)

 

LE 15 MAI 2018 DÉBUTAIT L'EXPOSITION "TEAMLAB : AU-DELÀ DES LIMITES" À PARIS.

MAIS LE COLLECTIF QUI REMPORTE UN GRAND SUCCÈS DANS LE MONDE ENTIER VOIT ENCORE PLUS GRAND, AVEC UN MUSÉE PERMANENT QUI SERA INAUGURÉ LE PREMIER JOUR DE L'ÉTÉ 2018 À TOKYO.

 

 

 

tokyo-digital-art-museum-teamlab-borderless-185018.jpg

 

 

 

Un espace de 110 000m2 où seront projetées une cinquantaine de travaux à l'aide de 520 ordinateurs et de 470 projecteurs : une première mondiale ! Comme dans les précédentes expositions de TeamLab, les visiteurs pourront interagir avec l'art et faire partie des oeuvres.

 

En explorant le musée, les oeuvres vous suivront d'une pièce à l'autre puisqu'elles communiquent entre elles.

 

 

webteamlab_transcending_boundaries_2017_at_pace_gallery_london_teamlab_courtesy_pace_gallery_4.jpg

 

 

L'évasion sera au rendez-vous avec des forêts de fleurs et des rizières en terrasses.

 

 

31674884114_5119e9d6f1_k.jpg

 

 

 

Les enfants trouveront également leur bonheur avec des espaces créatifs rien que pour eux, afin d'éveiller leurs sens et de les initier à se repérer dans l'espace.

 

 

tokyo-digital-art-museum-teamlab-borderless-185014.jpg

 

 

 

Les projections en 3D permettent une immersion totale pour un spectacle à couper le souffle.

L'exposition étant 100% digitale, des oeuvres et installations pourront être mises en place au fil du temps afin d'apporter toujours de nouvelles expériences aux visiteurs, avec cette notion d'interactivité toujours omniprésente, pour captiver les foules !

 

 

images.jpg

 

 

 

 

Pour rappeler quelques chiffres, la première exposition de TeamLab au Japon avait attiré près de 500 000 personnes.

 

teamlab tokyo video

https://borderless.teamlab.art/ko/

 

https://youtu.be/1zQ_jdThY_M?t=18

 

 

  

 

Mon humble avis :

 

 

Le monde dit virtuel (chère amie ...) nous envahi à notre corps « acceptant », que dis-je : suppliant !

 

Mais que l’on ne s’y trompe point, le monde « virtuel » est aussi un monde « réel » pour les blasés du monde des petites fleurs, des toucans, des Jack Russell chanteurs, ils leurs faut absolument du nouveau pour conjurer leur torpeur.

Le smartphone vissé à l’oreille, (bientôt greffé à la naissance?)

 

Ils se veulent, déambulanteurs dans un monde à la Disneyland, où ils sont considérés comme tout puissant.

Alors qu’ ils ne sont que des clients !

Un monde, où ça bouge tout le temps !

 

Bientôt détrôné par les lunettes à réalité « virtuelle »? (vendues en super marché) où l’on peut encore "mieux" "s’aventurer ailleurs" …

Car c’est bien ailleurs que l’on aspire à exister (?) …

 

Non pas crapahuter chez l’habitant en Inde ou à Cuba (sic)… mais voyager dans un monde enchanteur qui vous balade partout et vous mène nulle part, sans bouger de votre fauteuil relax.

 

 

 

1                téléchargé.jpg

 

 

Que voulez-vous, nous avons tellement l’impression de nous ennuyer, alors, ils nous faut un shoot, pour partir dans un « trip » qui nous fera planer, (accoutumance assurée) mieux que la Coke et le Crack … (!)

 

 

1    4555.png

 

 

 

 

 

 

...

 

 

 

14:12 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | |

26/08/2018

MAQUILLAGE

Maquillage, l’histoire de l’interdiction  ... au diktat

 

d’après MARINE GASC :

(Revisité par Stirner)

 

 

 

Aujourd’hui, on parle rouge à lèvres, fond de teint et khôl.

Le maquillage fait partie de notre environnement.

Les femmes (surtout) (mais pas uniquement) se maquillent tous les jours.

Ou presque ...

 

 

En fait, 86% des françaises (et les autres ? ) se maquillent au moins une fois par semaine. Et ce n’est pas récent !

Les premières traces de maquillage apparaissent en 100 000 avant notre ère.

 

On a retrouvé des pinceaux et des petits récipients contenant de la poudre d’ocre et de cendre.

 

Le fait de se colorer le corps permettait aux hommes et femmes préhistoriques de se protéger du soleil et des insectes mais aussi de se démarquer les un(e)s des autres et créer une hiérarchie entre les membres d’une même tribu.

 

 

femme-paleolithique3.jpg

 

Accro au mascara ou partisane du naturel, découvrez l’histoire du maquillage !

 

 

 

Le maquillage avant notre ère

 

 

L’Égypte antique

 

Les Égyptiens, hommes et femmes, prennent grand soin de leurs corps et de leur image.

Surtout les personnes qui ont du fric, on l’admet.

 

 

 

aaae5be111ff309df926b16f278d13d4.jpg

 

 

On l’a vu dans les articles sur l’épilation et les perruques, il faut que tout soit parfait.

Pas un poil qui dépasse, sinon c’est sale et impur. (le ticket de métro, ou l’apparence de sexe prépubère!)

 

 

 

2-cléo_jules.png

 

 

Du coup, il n’y a rien de tel que le maquillage pour camoufler les imperfections du visage.

 

Dans un premier temps en Égypte, durant l’Ancien Empire (env. 3000 ans avant notre ère), on utilise des poudres à base de farine de gypse parfumée à la myrrhe ou à la résine d’oliban.

 

 

 

mesdemeth.jpg

 

 

 

Selon le type de peau, on ajoute un peu de pigment rouge afin de donner un peu d’éclat, ou de l’ocre jaune pour éclaircir le teint.

 

Mille ans plus tard, les choses vont évoluer !

L’œil est désormais entouré d’un fard noir : le khôl.

 

On appelle aussi le khôl, la « mesdemet » qui signifie « qui rend les yeux parlants ».

Le khôl est fabriqué à base de galène dont les mines sont nombreuses (et riches) en Égypte, notamment à Gabel Zeit.

 

 

 

images55.jpg

 

 

Non seulement le khôl souligne la profondeur des yeux mais en plus (et surtout) l’application de ce corps gras permet de maintenir une irritation continue des glandes lacrymales.

 

En gros, ça fait chialer les yeux et ça permet d’éviter les ophtalmies du désert.

 

D’autre part, les sourcils sont allongés et noircis, tout comme les cils. Les joues sont un peu rosies et les ongles des pieds et des mains sont passés au henné.

 

Astuce, on utilise l’huile aromatique de graines de fenugrec pour faire disparaître les taches de rousseur et rendre le teint parfait.

C’est un peu la « BB cream » du millénaire avant notre ère.

Enfin, pour ressembler aux Égyptiennes, du célèbre papyrus érotique de Turin, voici une petite recette de rouge à lèvres.

 

 

 

turin.png

Turin

 

 

Mais ça nécessite d’avoir des esclaves, et c’est interdit.

Alors débrouillez-vous par vous-même !

 

 

1-Cléo_chauve.png

 

 

 

Pour un rouge à lèvre égyptien, il te faut

de la cire d’abeille ...

un colorant rouge composé de minium, hématite et cinabre ...

Tu mélanges et afin d’avoir une consistance parfaite, il faut mâcher le tout.

La bave et le fait de broyer avec les dents, et bien, ça marche.

On faisait faire ça aux esclaves mais tu peux aussi bien demander à ton fils ou ton lapin de le faire.

 

 

 

 

La Grèce antique

 

Pour les Grecs, le maquillage c’est compliqué et il est important de diviser cette époque en trois périodes.

Entre le XIIe et le VIIIe avant notre ère, le maquillage est tout simplement interdit.

 

Eh oui. On pratique les soins du corps, on prend des bains (!), on se soigne mais le maquillage n’est pas bien vu.

 

 

 

secrets-beaute-n9-beaute-rome-antique-T-Xp1beb.jpeg

 

 

Il casse la nature et l’harmonie entre les parties du corps.

Ceci-étant, le maquillage existe quand même, on se poudre de céruse de plomb pour avoir la peau claire.

On s’écrase des mûres (ou de la chair de figue) sur les joues pour relever le teint.

 

Les paupières peuvent être colorées au safran ou à la cendre et les cils et sourcils sont noircis. D’ailleurs les sourcils sont aussi réunis genre « Emmanuel Chain ». C’est à la mode.

 

Au Ve et IVe siècle avant notre ère, la femme doit être pâle et certainement pas fardée.

Ce n’est pas particulièrement interdit mais c’est pas apprécié.

 

En fait, ce sont les courtisanes qui se maquillent, celles qui veulent attirer le regard des hommes. (Roooooo!)

Le maquillage est perçu comme trompeur, c’est un mensonge à la beauté.

Aristophane a employé le terme « kataplattein » pour parler de maquillage excessif.

Genre c’est super épais, comme un emplâtre.

Ça a finalement donné le terme « cataplasme ».

 

 

A partir du IIIe siècle avant notre ère, on se détend un peu sur le maquillage.

C’est bien plus toléré.

Les joues sont rosies à l’aide de rizion (une racine) que l’on fait macérer dans du vinaigre et de la garance avant de l’appliquer sur la peau.

Les yeux sont noircis au khôl et à l’encens.

En Grèce l’homme ne se maquille pas. (?)

 

 

 

La Rome antique

 

Le maquillage n’est pas toujours bien vu à Rome mais rien ne l’interdit. Juste Tertullien, un écrivain chrétien (!) qui estime qu’il s’agit d’un péché d’orgueil.

 

La femme en se maquillant « refait la création de Dieu en espérant faire mieux que lui ».

Bon, le mec s’emballe un peu mais toutefois, on conseille « que le maquillage embellisse sans masquer ».

 

 

 

roma 2.jpg

 

 

 

poppee.jpg

Poppée

 

 

 

roma.jpg

Marguarita, "l'inventeuse" de la pizza ..

 

 

 

Faut y aller doucement quoi… On raconte à propos de Messaline que « les trois quarts de ses charmes se trouvent dans des boites, sa table de toilette est composée d’une centaine de mensonges et ses cheveux ont tant d’éclat qu’ils vont rougir jusqu’aux rives du Rhin »…

 

 

 

Maquillage et religion au Moyen-Age

 

Au Moyen-Age, la mode est au teint clair.

C’est vrai, le bronzage c’est pour les pécores, ceux qui passent leur temps dans les champs ou les vignes. (les pôvres !)

 

 

beaute-moyen-age2.jpg

 

 

La femme, tout particulièrement, doit avoir le teint blanc.

Voire paraître malade : Selon le médecin Jean Liébault, il est important de « recréer et rejouyre l’homme fatigué et lassé ».

(le repos du guerrier !)

 

Et il donne des recettes pour garder le teint clair.

A base de lard (fumé ou salé ?)

 

Ça ne fait pas rêver mais enfin, les goûts et les couleurs …

 

Avec le temps, ça change un peu.

Déjà, on commence à interdire les saignées sur le visage.

Parce que ça donne le teint livide souhaité, certes, mais ça affaiblit vraiment les « dames »

 

 

 

Au XIVe, Jacques de la Marche autorise le maquillage mais seulement pour les femmes laides… (oups!)

 

On serait tenté(e) de dire qu’on en a rien a cirer de son avis, mais il se trouve que la politique de l’Église catholique (!) ...

est précisément celle-ci : « le maquillage est l’œuvre du diable ». (brrrrrr!)

 

 

 

 

marilyn.jpg

 

 

 

Alors au Moyen Age, on se maquille peu mais on utilise beaucoup de produits de beauté.

Genre le lait caillé fait partir les boutons, le jus de concombre efface les taches de rousseur…

On fait même du dentifrice et des colorations capillaires à base de pipi.

 

 

 

le-secret-des-secrets-3-reine-petit.jpg

Belle, diaphane ... What Else ?

 

 

 

 

A la même époque, mais ailleurs : Sous les Tang, dynastie entre le VI et le IXe siècle, les chinoises usent et abusent du maquillage.

 

 

Unknown-1.jpeg

 

 

 

Elles ont les joues très roses et des lèvres colorées au rouge.

Elles se rasent également les sourcils et les redessinent plus haut sur le front.

On juge pas mais c’est louche (?) (même si le XXIe siècle a fait pire) !

 

 

 

The-Only-Empress-in-Chinese-History-Wu-Zetian.jpg

 

 

 

 

 

La Renaissance du plomb

 

Il n’est pas rare de voir Catherine de Médicis représentée avec le teint bien blanc.

En effet, à partir de la fin du XVe siècle, on se farde le visage et la poitrine.

 

 

beaute-renaissance3.jpg

 

 

 

Sans oublier le cou, c’est important le raccord.

Les hommes aussi se poudrent le visage.

Le problème c’est que cette poudre blanche, la céruse de plomb, mais aussi le minium, le vermillon, le cinabre, c’est d’origine métallique et ça abîme la peau et ça fait tomber les dents

 

Là encore, l’Église est contre le maquillage, mais doucement, on s’émancipe de l’avis de la religion, et même le petit peuple, qui n’a pas accès au maquillage cher, tente de se blanchir la peau avec de l’eau de pois chiche et des racines de lys.

Ou encore avec de l’amidon écrasé (c’est pas cher du tout), de l’alun broyé ou du talc.

Pour rehausser le blanc du teint, évidemment on applique du rouge aux joues.

 

 

 

images (2).jpg

  

Il suffit d’écraser de la cochenille, de l’orcanette ou encore d’utiliser du bois de santal, du safran ou curcuma !

 

 

 

La mise en valeur autorisée de l’Ancien-Régime

Ça y est, les « madames » font ce qu’elles veulent…

Enfin, presque ...

Le maquillage est peu conseillé aux veuves et aux vieilles.

 

C’est comme ça, c’est tout.

Et il y a quand même des règles à respecter, hein ?!.

 

 

 

7594f1b843603979a4420548b64989c8--wigs-th-century.jpg

Mlle Molly, fille de ...

 

 

 

Puis, faut pas abuser ni de maquillage ni du temps pour se préparer, sinon ça ennuie passablement les hommes.

Bosc écrit en 1646 que « le soin et le temps qu’on emploie pour se parer est blâmable lorsqu’il est extrême (…) mais hors cet abus, je ne crois pas qu’il y ait plus de péril à embellir des visages qu’à enchâsser des pierreries ou à polir des marbres. »

Et puis, les hommes aussi se maquillent.

Ils se fardent.

Beaucoup.

La mode est à la peau claire, alors les hommes sont blancs comme des cadavres et les « dames » se promènent avec des ombrelles et des mouches.

 

 

Le saviez-vous ? Les mouches portent des noms différents selon où on les situe sur le visage : « majestueuse » sur le front, « galante » sur la joue, « baiseuse » ou « coquette » près de la bouche, « voleuse » lorsqu’elle cache un bouton…

 

 

 

La-Tour-Pompadour-43.jpg

La Marie galante ...

 

 

 

 

Au milieu du XVIIIe siècle, on joue sur le rouge des joues et on ne porte rien sur les lèvres, faut dire qu’on tente de cacher les dents pétées, tombées ou noires dues à la surconsommation de sucre.

Avec l’arrivée de Marie- Antoinette, la mode du fard va s’estomper car elle préfère garder un teint naturel, alors la cour va suivre la mode et ça va durer car Napoléon dira à sa chère et tendre, Joséphine « mettez du rouge Madame, vous avez l’air d’un cadavre ! ».

Qu’est ce qu’il était aimable celui-là…

 

 

images (1).jpg

Ah Nabot Léon, qu'ai-je fait ? ...

 

 

 

 

Le maquillage aux XIXe et XXe siècles

Joséphine n’a rien inventé… la mode à partir de 1830 est de paraître malade.

On se farde en jaune clair, ou verdâtre.

On se dessine des cernes. Ça va durer environ deux décennies et puis on trouve un maquillage de meilleure qualité.

 

Des teintes claires, du rouge aux joues, des yeux noircis mais trankil. Bourjois lance en 1881 les premiers fards secs et c’est une révolution !

 

 

61e245d1fc95af00e9d23464e387ee8d.jpg

 

 

Avec les progrès de la chimie (et la pétrochimie) on fait du maquillage « très cool » (Baba?) et des packagings engageants.

 

 

1093fbdd82e5da39e1505ccab5eb2e0f.jpg

 

 

Les femmes veulent se maquiller car c’est vraiment « très, très cool » (alors que les hommes arrêtent complètement de le faire).

Le problème c’est que les composants sont vraiment merdiques.

 

 

6857ac9de22e246c8ea06590a8e84ff5.jpg

 

 

 

Alors à partir de 1890, la folie du maquillage retombe, on lâche la céruse et les rouges qui font perdre les dents.

 

 

Nana-d-Edouard-Manet.png

Nana

 

 

Il faut attendre 1906 pour que de nombreux produits soient contrôlés et finalement interdits (en 1913) comme la céruse.

 

Au début du XXe siècle, c’est aussi le moment où les instituts de beauté apparaissent et la mode est d’avoir le teint halé (mais pas trop), des cils longs (premier mascara par Maybeline en 1913) et des ongles vernis (premier vernis à ongles Revlon Red en 1932). (Mines de Rien, sans en avoir l'air ? )

 

Et bien sûr, des joues roses sont un signe de bonne santé.

Le maquillage a une belle image mais il faut attendre véritablement le XXIe siècle pour commencer à chasser les produits mauvais pour la santé.

 

 

 

images (3).jpg

Koi caisse ?

 

 

Et encore, ce n’est pas la majorité et on a encore un grand nettoyage à faire à ce propos…

Notamment en ce qui concerne la composition et les tests sur les animaux…

 

 

 

081a08a85639be67f395831ce57fbfee--s-makeup-makeup-lips.jpg

Belle et évanescente ...

 

 

images.jpg

La plus belle pour aller danser !


 

 

 

Éloge du maquillage, par Baudelaire

 

" La femme est bien dans son droit, et même elle accomplit une espèce de devoir en s'appliquant à paraître magique et surnaturelle; il faut qu'elle étonne,

qu'elle charme ; idole, elle doit se dorer pour être adorée.

Elle doit donc emprunter à tous les arts les moyens de s'élever au-dessus de la nature pour mieux subjuguer les cœurs et frapper les esprits.

Il importe fort peu que la ruse et l'artifice soient connus de tous, si le succès en est certain et l'effet toujours irrésistible.

 

C'est dans ces considérations que l'artiste philosophe trouvera facilement la légitimation de toutes les pratiques employées dans tous les temps par les femmes pour consolider et diviniser, pour ainsi dire, leur fragile beauté.

 

L'énumération en serait innombrable; mais, pour nous restreindre à ce que notre temps appelle vulgairement maquillage, qui ne voit que l'usage de la poudre de riz, si niaisement anathématisé par les philosophes candides, a pour but et pour résultat de faire disparaître du teint toutes les taches que la nature y a outrageusement semées, et de créer une unité abstraite dans le grain et la couleur de la peau, laquelle unité, comme celle produite par le maillot, rapproche immédiatement l'être humain de la statue, c'est-à-dire d'un être divin et supérieur ?

 

Quant au noir artificiel qui cerne l’œil et au rouge qui marque la partie supérieure de la joue, bien que l'usage en soit tiré du même principe, du besoin de surpasser la nature, le résultat est fait pour satisfaire à un besoin tout opposé.

Le rouge et le noir représentent la vie, une vie surnaturelle et excessive ; ce cadre noir rend le regard plus profond et plus singulier, donne à l’œil une apparence plus décidée de fenêtre ouverte sur l'infini ; le rouge, qui enflamme la pommette, augmente encore la clarté de la prunelle et ajoute à un beau visage féminin la passion mystérieuse de la prêtresse.

 

Ainsi, si je suis bien compris, la peinture du visage ne doit pas être employée dans le but vulgaire, inavouable, d'imiter la belle nature et de rivaliser avec la jeunesse.

On a d'ailleurs observé que l'artifice n'embellissait pas la laideur et ne pouvait servir que la beauté.

Qui oserait assigner à l'art la fonction stérile d'imiter la nature ?

 

Le maquillage n'a pas à se cacher, à éviter de se laisser deviner ; il peut, au contraire, s'étaler, sinon avec affectation, au moins avec une espèce de candeur.

 

Je permets volontiers à ceux-là que leur lourde gravité empêche de chercher le beau jusque dans ses plus minutieuses manifestations, de rire de mes réflexions et d'en accuser la puérile solennité ; leur jugement austère n'a rien qui me touche ; je me contenterai d'en appeler auprès des véritables artistes, ainsi que des femmes qui ont reçu en naissant une étincelle de ce feu sacré dont elles voudraient s'illuminer tout entières. "

 

 

BAUD.jpg

 

 

 

 

boopss_5231dff65ca9b_340575.jpg

Nina ... again ?

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

10:42 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | |

25/08/2018

THE THIRD MURDER

145.jpg

 

 

 

The Third Murder  

est un film dramatique japonais écrit et réalisé par Hirokazu Kore-eda, sorti en 2017

 

 

Hirokazu+Koreeda+Third+Murder+Sandome+No+Satsujin+s0MkKuyofBUl.jpg

Kore-eda

 

 

 

Synopsis :

Un homme d'une soixantaine d'années, Misumi, tue le patron qui vient de le licencier sur les berges d'un fleuve, puis brûle son corps.

Emprisonné, il est défendu par l'avocat Shigemori, aidé de deux collaborateurs.

Le père de Shigemori, juge, a sauvé Misumi il y a trente ans, alors qu'il était déjà accusé de meurtre, en le condamnant à la prison et non à la peine de mort.

 

 

père.jpg

Le père de Shigemori

 

 

La tâche des avocats est compliquée par l'étrangeté du prévenu, qui modifie plusieurs fois sa version des faits. Il accorde même un entretien à un journaliste, affirmant que le meurtre lui a été commandé par la femme de son patron.

Shigemori découvre que Misumi a rencontré plusieurs fois Sakie, jeune lycéenne et fille de son patron, sans comprendre pourquoi.

 

 

 

201050.jpg-r_640_360-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 

Il doit en même temps faire face au comportement difficile de sa propre fille, qui souffre d'être délaissée.

Le procès commence.

La défense plaide coupable, en affirmant que la culpabilité repose en premier lieu sur l'épouse de la victime : l'avocat espère ainsi éviter la peine de mort à son client.

 

 

methode%2Ftimes%2Fprod%2Fweb%2Fbin%2Fca220dec-2dc5-11e8-908b-95a753c47952.jpg

 

 

Or Sakie vient voir les avocats et leur raconte que son père l'a violée de nombreuses fois depuis l'âge de 14 ans ; elle pense que Misumi l'a tué pour la protéger et se dit prête à témoigner en sa faveur.

 

 

third-murder-4.jpg

 

 

Shigemori va voir Misumi dans la prison.

Celui-ci change une nouvelle fois sa version des faits et déclare désormais qu'il n'a pas tué son patron : il lui a seulement pris son portefeuille en le faisant chanter pour une affaire de contrefaçon.

Le procès reprend et la défense plaide désormais non coupable.

Cela ne sauve pas Misumi, qui est condamné à mort par un juge pressé d'en finir.

 

 

 

the-third-murderer-photo-1013188.jpg

 

 

 

 

the-third-murder.png

 

 

 

Shigemori, qui a le sentiment d'avoir échoué dans sa mission, va voir encore une fois Misumi en prison.

Il expose à Misumi son hypothèse qu'il s'est déclaré innocent afin d'éviter à Sakie de raconter en public son passé douloureux.

Misumi, comme à son habitude, ne donne aucune réponse claire. Shigemori est désemparé.

 

 

bande annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=npLmUVYsMm8

 

 

Distribution :

Masaharu Fukuyama : Tomoaki Shigemori

Kôji Yakusho : Misumi

Suzu Hirose : Sakie Yamanaka

Yuki Saitō : la mère de Sakie

 

 

« Pour Jean-François Rauger du Monde, « le nouveau film de Kore-eda est tout autant une austère réflexion sur l'éthique et la justice qu'une interrogation proprement métaphysique sur la notion de culpabilité elle-même.

Le meurtre est-il justifiable ?

Le Mal est-il toujours absolu ?

La dimension un peu démonstrative et rhétorique de The Third Murder est compensée par l'intense interprétation de Koji Yakusho. »

 

 

« Pour Samuel Douhaire de Télérama, « à partir d'un fait divers sordide, Hirokazu Kore-eda parvient à insuffler, par petites touches, de la délicatesse et même de la tendresse dans son récit si noir.

Il signe, contre toute attente, l'un de ses films les plus émouvants. »

 

 

« Pour Olivier Lamm de Libération, Le prolifique cinéaste japonais Hirokazu Kore-eda signe un thriller sombre et complexe dans lequel il tente un nouveau rapport à l’image. [...]

The Third Murder n'en reste pas moins le film le plus complexe et retors de Kore-eda depuis Nobody Knows, en 2004 – et à ce titre, si ce n'est le plus plaisant, l’un de ses plus intéressants. ».

 

 

"Délaissant le drame familial pour le thriller, le Japonais Kore-Eda nous entraîne dans un fascinant face-à-face entre un meurtrier et son avocat.

Ce film noir à la mise en scène très maîtrisée est une réflexion puissante sur la justice et la vérité dans un pays où la peine de mort est toujours en vigueur."

Cécile Rouden - La Croix

 

 

 

Pour moi :

Film intimiste, linéaire pour ce qui est de l’exposé des faits et non pour les explications et les ressorts de ce « conte ».

En effet les rebondissement de l’intrigue viennent remettre en question toute l’histoire à chaque plan, seul « évidence » Misumi doit être une « coquille vide »… ou bien ? …

Chassé croisé des idées mais pas des personnages. à la Mankiewicz, comme dans le Limier (Sleuth, 1972)

Chaque scène amène une évidence aussitôt démentie par la suivante.

La maîtrise du réalisateur est telle que j’étais en haleine, le temps était suspendu aux nuages, les gros plans, étonnants, m’ont hypnotisé.

 

 

scene-maitrisee-depouillee-The-Third-murder-sarticule-principalement-autour-scenes-parloir-entre-Misumi-prevenu-Shigemori-avocat_0_729_486 (1).jpg

 

 

 

the-third-murder-hirokazu-kore-eda.jpg

 

 

 

"Comediante ! Tragediante !"

Quelle est le fin mot de cette histoire ?

Comme il vous plaira …

 

 

« Il change de version à chaque fois qu’on se voit ! »

«  Il y a des gens dans ce monde qui n’auraient jamais dû naître. »

 

 

 

 

Film /Jeu à voir assidûment,

pour les fans d’Agatha Christie et les autres … qui ont aussi le droit de postuler à la compréhension des apparences  …

 

 

 

 

 

pour voir ce film en streaming sur votre ordi :

https://streamingfilm.ws/drame/2070-the-third-murder.html

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12:12 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

24/08/2018

De Ci, de Là, Cahin Caha ...

 

LA CURIEUSE HISTOIRE DE LA MACHINE POUR RESSUSCITER LES CANARIS ...

 

 

bb.jpg

 

L'un des plus beaux objets au monde, un réanimateur de canaris utilisé dans les mines de charbon d'Angleterre.

 

 

 

 

 

 

VIVRE SANS OBJECTIFS NI BUTS: PEUT-ÊTRE EST-CE LE SENS DE LA VIE ?

 

 

cc.jpg

 

La vie peut-elle être vécue comme un projet, avec des buts et des objectifs bien définis? 

Ou cette prétention ne fait-elle que raviver sa vitalité?

 

 

 

 

 

NOAM CHOMSKY NOUS DONNE LES CLÉS DE 10 STRATÉGIES DE MANIPULATION MASSIVE

 

 

dd.jpg

 

Nous vivons des moments de convulsions dans lesquels l'excès d'informations manipulées nous désinforme, des rideaux de fumée et des fils, qui se déplacent à la convenance d'une élite minoritaire, réorientent nos pensées aliénées; nous rêvons de héros visionnaires, mais ce sont des personnages de fiction. 

Peut-être que notre dernier espoir est-il Noam Chomsky (el magnifico !), il est réel et prêt à tout démanteler (cqfd).

 

 

 

 

 

Méditer

La dopamine est l'un des neurotransmetteurs les plus importants de notre système nerveux, fondamental pour la perception et le traitement de nos émotions et de nos sentiments liés au bien-être, à la motivation et à l'attention.

 

 

ee.jpg

 

La méditation est une autre activité liée de manière intime et profitable au cerveau humain.

 

ff.jpg

 

En Occident, elle a connu un essor à peine compté depuis des décennies, mais en Orient, elle est pratiquée depuis des siècles.

En ce qui concerne la dopamine, la méditation aide avant tout à éliminer les processus mentaux - la peur, la tension, l’inquiétude, la tristesse, la rancoeur - qui entravent leur flux libre et continu.

 

 

 

 

 

Rêve d'un corbeau 

ainsi appelé en référence au protagoniste du célèbre poème d'Edgar Allen Poe , est le voyage de l'artiste a passé et les choses qui le tourmentaient comme un enfant. 

Sous le manteau du crépuscule, il s'est frayé un chemin dans les terres vides et silencieuses de Crète et de Peraia, une banlieue de Thessalonique où il habite.

 

 

gg.jpg

 

 

 

 

 

 

 

SHARON, OH SHARON !

 

hh.png

 

 

https://youtu.be/IlPE1rEdAdI?t=23

 

 

 

 

 

 

Maman fut épicurienne, comme sa mère …

 

ii.png

 

 

 

 

 

 

 

"expériences gastronomiques"

 

jj.jpg

 

Le lien entre la gastronomie et le voyage, ce qui en fait un moyen de se connecter aux expériences locales et de se sentir partie intégrante des lieux visités.

Par conséquent, et même si ce n'est que pour cette fois, la fierté est plus que justifiée, car ce titre n'est pas seulement la reconnaissance de la cuisine savoureuse, mais l'expérience unique que l'environnement nous fournit ...

 

 

 

 

 

 

 

 

Nina Simone

 

kk.png

 

https://youtu.be/L5jI9I03q8E?t=9

 

 

 

 

 

OUATE qu'est-ce ?

 

 

...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11:47 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | |

23/08/2018

"EGLISE DU SPAGHETTI VOLANT"

 

c604f4d2-a065-11e8-b308-9f6bc01e0786.jpg

 

 

Aux Pays-Bas, MIENKE DE WILDE,  une fidèle de ...

… "l’ Église du spaghetti volant " demande à apparaître sur son passeport avec une passoire sur la tête…

 

 

 

 

Devout-Pastafarians_www.stuffconz.jpg

 

 

 

Cette "Église du spaghetti volant" a été fondée en 2005 par Bobby Henderson aux États-Unis en réponse aux dogmes religieux, notamment le créationnisme. 

Ses croyants "adorent" un dieu invisible appelé "le monstre du spaghetti volant", portent des passoires sur la tête en hommage à leur Dieu, ils vénèrent des pirates et mangent beaucoup de pâtes. Les fidèles sont tenus de terminer leur prière par un "Ramen" (soupe de nouilles japonaise) plutôt que par "Amen".

 

 

 

 

spaghettimonster.2-1024x683.jpg

 

 

 

 « Une Église donc qui tourne en dérision certains mouvements religieux, dont les fondamentalistes chrétiens.C'est le genre de prouesse qui peut prêter autant à rire qu'à réfléchir. Un entrepreneur autrichien, Niko Alm, athée convaincu, a réussi à obtenir un permis de conduire sur lequel il arbore un étrange couvre-chef religieux : une passoire supposée être prescrite par le pastafarisme

Leur arme : revendiquer pour leurs «  croyances  » la même reconnaissance que les autres religions.

Et parfois, ça marche ! Certains pays leur ont accordé une véritable reconnaissance administrative, notamment la Nouvelle-Zélande.

Le premier mariage pastafarien y a été célébré en 2016. »

 

 

Le port de la passoire est autorisé sur le permis de conduire en Autriche

Athée et un brin provocateur, un entrepreneur a réussi à faire passer l'ustensile de cuisine pour un signe religieux.

 

 

 

 

Knipsel-4.jpg

 

 

 

… Mais la justice néerlandaise a débouté la jeune femme adepte de cette religion soit-disant parodique. 

MIENKE envisage de saisir la Cour européenne des Droits de l'homme ...

 

 

 

 

DkriWR6WsAAfuli.jpg

 

 

 


S'attend ... à la révolution !

Arriba !

 

 

...

 

 

 

20:08 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |