Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/08/2018

AM STRAM GRAM

Mon amie Mine de rien propose :

 

AM STRAM GRAM

 

 

51UUwr6YLOL._SX303_BO1,204,203,200_.jpg

 

 

 

 Sa critique :

" Si vous pensez que les gens sont bons , vous faites partie des optimistes de la vie.

Mais ils ne le sont pas ... ils sont mesquins , égoïstes , cruels ...

au final , nous ne sommes que des animaux qui nous arrachons les yeux pour survivre ."

 

Un thriller déroutant sur le plan de l'analyse psychologique des personnages : flics , voyous ou victimes ; chacun agit en fonction de son passé et de son vécu , cherchant en vain de se libérer de l'héritage familial : agir ? subir ? venger ? secourir ?

 

Mais qui est cette « serial-killeuse » qui laisse le choix à ses victimes : tuer pour survivre ou se tuer pour laisser vivre ?

Et dans le cas de survie ... comment vivre dans l'enfer de la culpabilité ?

 

J'ai aimé ce livre ..... envie de le partager ! »

 

 

 

 

 

L'éditeur :

 

Un thriller phénomène dans lequel des victimes prises au piège d'un tortionnaire retors doivent choisir entre tuer ou être tuées.

Deux jeunes gens sont enlevés et séquestrés au fond d'une piscine vide dont il est impossible de s'échapper.

À côté d'eux, un pistolet chargé d'une unique balle et un téléphone portable avec suffisamment de batterie pour délivrer un terrible message : " Vous devez tuer pour vivre."

 

Les jours passent, la faim et la soif s'intensifient, l'angoisse monte. Jusqu'à l'issue fatale. Les enlèvements se répètent.

 

Ce sont les crimes les plus pervers auxquels le commandant Helen Grace ait été confrontée.

Si elle n'avait pas parlé avec les survivants traumatisés, elle ne pourrait pas y croire.

Helen connaît les côtés sombres de la nature humaine, y compris la sienne ; pourtant, cette affaire et ces victimes apparemment sans lien entre elles la laissent perplexe.

Rien ne sera plus terrifiant que la vérité.

 

 

 

 

 

7848271lpw-7848791-article-jpg_4195157_660x281.jpg

 

Quand le maître du thriller pervers M. J. Arlidge joue à la poupée...

 

AM STRAM GRAM (aux ventes record) enferme des proches dans un huis clos mortel pour jouer à celui qui s'en sortirait vivant.

 

 

am-stram-gram-mj-arlidge-1.jpg

 

 

 

M. J. Arlidge ou Matthew Arlidge, né le 10 octobre 1974 à Londres, est un écrivain, un scénariste et un producteur britannique, connu pour sa série policière consacrée à l'officier de police Helen Grace et pour son travail de producteur et scénariste pour la télévision britannique.

 

En 2014, il publie AM STRAM GRAM (Eeny Meeny), le premier volume d'une série policière consacrée aux enquêtes d'Helen Grace, officier de police dans la ville de Southampton dans le comté d'Hampshire.

 

 

Série Helen Grace :

Pop Goes the Weasel (2014)

Publié en français sous le titre Il court, il court, le furet, traduction de Étienne Menanteau,

The Doll's House (2015)

Publié en français sous le titre La Maison de poupée, traduction de Séverine Quelet,

Liar Liar (2015)

Publié en français sous le titre Au feu, les pompiers, traduction de Séverine Quelet.

Puis :

Little Boy Blue (2016)

Hide and Seek (2016)

Love Me Not (2017)

Down to the Woods (2018)

 

 

Je vais vite acheter AM STRAM GRAM, j’en ai la gorge toute sèche …

 

(poche 8,40 €)

 

 

...

 

 

 

10:13 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer | |  Facebook | |

12/08/2018

Hippies ultra chiqués ?

 

… Rubrique : lézard de classes :

 

 

2 b.jpg

 

 

Hippies ultra chicos !

 

 

 

Mais dites-nous Pierrot du ciel, y a-t-il une grande différence entre ...

... les bourgeois bohèmes (bobos) et les hippies ultrachicos ?

 

- Et bien, oui ! Voyons !

 

 

4.jpg

 

 

 

 

Les bobos issuent de la classe moyenne émergente, se sont hissés plus ou moins péniblement, grâce au fameux ascenseur social.

Celui-ci s’est avéré pour certains, n’être qu’un simple escalator desservant qu’un seul étage (l’entresol)…

 

 

Image associée

 

 

 

… ils pensaient avec ferveur accéder dans un monde qu’ils jugeaient voluptueux, parce qu’interdit au reste de la population (étrangers plus ou moins barbares, chômeurs et autres "déméritant" de tous poils (intouchables, sémitiques, africains etc … )

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "gif animé immigrés"

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "gif animé identitaires"

 

 

 

En grattant un peu, on peut les rapprocher soit des "manifestants pour tous", soit des identitaires.

 

 

gif-animation-02

                  Heil, moi-même !

 

 

Mais ils ne faut pas généraliser !

Il y a des bobos de gauche, transfuges d’un vieux parti socialiste essoufflé issu du monde chrétien.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "gif animé bobos de gauche"

Jésus/camarade revient !

 

 

Les hippies ultra chicos se positionnent eux même dans le niveau supérieur de la classe dite moyenne.

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=8M_1oeZEEJo

 

 

 

Ils se regroupent en tribus, dont les lieux d’amusement sont strictement interdit au vulgaire quidam (avec des gardes à oreillette à l’entrée de leur Club Nirvana).

Leur mode vestimentaire remet au goût du jour le «babacoolisme » des années 70.

 

 

1.jpg

wouaaaaaaaaaaaaaah !

 

 

 

3.jpg

impromptue, évanescente, belle, "simple", blonde à croquer ...

 

 

 

3 a.jpg

Coucou, les copains !

 

 

 

 

2.jpeg

Le bon vieux temps !

 

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "gif animé hippie"

quel gourou !

 

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "gif animé hippie"

Rester dans le coup : "Peace and Love" et chacun pour soi !

 

 

 

 

(Vive le vintage !)

 

 

Ouate else ?

 

...

 

11:12 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

11/08/2018

Madame Hyde

 
 

 

1 aaaaaaaaaa1543312.jpg

 

 

Madame Hyde 

est un film français réalisé par Serge Bozon et sorti en 2017.

 

 

9443343.jpg

 

 

Il s'agit d'une libre adaptation du roman l'Etrange cas du docteur Jekyll et de M. Hyde de Robert Louis Stevenson..

 

Synopsis

Madame Géquil enseigne la physique dans un lycée professionnel

Elle subit chaque jour les frasques de ses collègues et de ses élèves.

Après avoir été frappée par la foudre, sa personnalité se transforme peu à peu. Jusqu'où va la mener cette transformation ?

 

 

 

cover-r4x3w1000-5836c77d99ce6-tip-top-11-09-2013-1-g-0.jpg

 

 

 

 

 

Isabelle Huppert : Marie Géquil

  • Romain Duris : le proviseur

  • José Garcia : Pierre Géquil

  • Patricia Barzyk : la voisine

  • Guillaume Verdier: le stagiaire

  • Adda Senani : Malik

  • Roxane Arnal et Angèle Metzger : les déléguées de classe

 

 

 

images (2).jpg

 

 

 

 

 

« Madame Hyde » : le buisson ardent de la connaissance

Le cinéaste Serge Bozon relit Robert Louis Stevenson 

dans un film social requalifié par le conte de fées.

 

Sortez crayons et compas, tracez deux droites qui se rejoignent sans se couper , l’une partant de L’étrange Cas du Dr Jekyll et de Mr Hyde, de Robert Louis Stevenson (1886), l’autre depuis De bruit et de fureur (1988), film de Jean-Claude Brisseau.

Deux chefs-d’œuvre que cent ans séparent, intéressés l’un et l’autre par la question du mal qui ronge le cœur des hommes, scrutant le rapport de l’individu à la société, faisant surgir le fantastique dans le quotidien.

Tracez à présent la bissectrice partant du sommet angulaire de ces droites et vous aurez une idée de la direction que prend ce drôle d’objet, si emporté et bizarre, si excentrique et nécessaire, nommé Madame Hyde.


 

Torturée par sa classe

Ainsi, Madame Hyde est-il un film social (banlieue, fracture, école, transmission du savoir…) requalifié par le conte de fées.

Madame Géquil (Isabelle Huppert) est une professeure de physique close en ses principes mais pusillanime, et donc constamment torturée par sa classe.

A la tête de la fronde railleuse, Malik (Adda Senani), adolescent handicapé qui compense sa prostration par une tchatche insolente et étincelante.

 

 

hyde-980x0.jpg

 

 

« un méchant coup de foudre équivalant à une révolution copernicienne dans le cours du film et dans la nature des relations entre les personnages, passant tout à trac d’une définition géocentrique à une conception héliocentrique de l’univers. »

 

 

 

1064941.jpg-c_300_300_x-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 

 


 

 

 

 

 

 

vvszr5-O.jpg

 

 

 

Il révèle plus encore l’alchimie secrète de la connaissance, qui renvoie proprement à la mystique.

C’est le buisson ardent de la Bible, qui brûle mais ne se consume pas, par lequel la présence divine apparaît à Moïse comme promesse de l’émancipation à venir.

La connaissance passe par le feu, ce qui explique qu’on ne saurait non plus la regarder en face sans s’y brûler ou y laisser sa vie. »


« Le film, alors, devient tout simplement magnifique

Il se permet des scènes pédagogiques et intellectuelles en temps réel, 

qui éloignent paradoxalement du petit théâtre naturaliste de l’école »

 

 

 



« Serge Bozon est, de fait, un réalisateur qui fait bouger les lignes.

L’un de ceux, pour oser le mot et le sentiment, qui rendent plutôt fier que le cinéma français sache ménager en son sein une place à une tentative aussi audacieuse de le cambrioler. »

 

« Dr Jekyll et Mr Hyde : l'insupportable altérité ...

Le roman de Robert Louis Stevenson possède une charge symbolique et 

... émotionnelle hors du commun.

Qu'est-ce qui rend l'être humain double,

présentant en puissance une face sombre et un visage lumineux ?

 

Bien au-delà du thème simpliste de la dualité entre bien et mal et de la notion caricaturale de la schizophrénie en tant que « dédoublement de la personnalité » passée dans le langage commun, le texte de Jekyll et Hyde est riche en idées pertinentes pour la psychologie et la neurologie d'aujourd'hui .

 

On y trouvera une réflexion profonde sur les thèmes du rejet de l'altérité et du refoulement des émotions qui caractérise l'essor de la modernité et de l'individualisme à l'ère victorienne,

mais également des intuitions remarquables sur la notion

de modularité de l'esprit ainsi que sur les concepts cliniques (ne lachez-pas le fil !)

de dissociation et de perturbation de la conscience de soi.

On se trompe souvent en pensant que l'histoire évoque deux êtres totalement indépendants l'un de l'autre.

Au contraire, il me semble que le drame se situe dans le fait que Jekyll

ne quitte jamais Hydeet vice versa. » 

(Le Monde)

 

 

 

Ma critique en 4 lignes + une :

Merveilleuse Isabelle Huppert comment ne pas avoir le coup de foudre (sic !), 

pour cette femme, sublime interprète dans un rôle très difficile à extérioriser.

 

Film troublant, réussi ... à voir et à méditer !

 

 

 

images (1).jpg

 

 

 

 

 

Prodigieuse Isabelle !

 

Dans les portes du Paradis de Cimino :

https://youtu.be/6Lh10z15GzM

 

 

Dans la cérémonie (extrait) :

https://youtu.be/BzfidMvMWRQ

 

 

 

 

...

 

21:44 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

03/08/2018

Pour qui votait-on ?

… Rubrique : alléchante,

pour qui vos tétons ? … (un peu de sérieux, please!)

 

 

 

 

 

 

Comptine, à l’usage des vieux enfants :

 

 

Nous n’avons pas voulu (lalalère ) devenir une République Démocratique de Gaule.

(Nous n'irons plus au bois ...)

 

 

 

 

 

 

Nous n’avons pas désiré (o gué!) être changé en Blog identitaire du Reich de France.

(Brigitte Bardot, fait chaud!)

 

 

 

 

 

Les « droites » (houba houba) nous ont prouvé leur avidité spéculative (time is money) .

 

https://www.youtube.com/watch?v=JkhX5W7JoWI

 

 

 

 

 

 

Le PS est devenu transparent, insignifiant puis néfaste

(cha cha cha) (time is money)

 

https://www.youtube.com/watch?v=JkhX5W7JoWI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et alors, et alors, et alors ? (and so ? ...)

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=76e7aGBiZzY

 

 

Ben, il est arrivé et c’est pareil, mais en pire … ouette cacahuète !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Alors, heureux ?

 

 

Pourtant y’en a qui (naïfs !) y croyaient !

 

https://www.youtube.com/watch?v=cZfDRQ_kKOw

 

 

 

Qu’allons nous faire, mes aïeux ?!

 

Avec tous ces projets mirobolants ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Prince/chanoine nous attend au tournant...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arriba qui ? quand ? ...

 

 

...

 

 

 

 

 

 

14:46 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |

29/07/2018

Cheveux longs et blonds à croquer ?

Comme l’a laissé entendre sur un forum, une dame judicieuse (peut-être?) et courageuse(sûrement!) :

 

… passé 50 ans

la coupe de cheveux, longs et blonds (comme les chips Flodor) à la mode gamine, n’est pas une garantie de pêcher le goujon frétillant, en eaux troubles.

 

 

Petites déjà, elles furent encouragées par leurs mamans et leurs grand-mères, pour bien réussir dans ce monde cruel, avec cerise sur le « pudding », la possibilité de concourir pour Miss blonde intello sur une radio régionale.

 

 

 

 

 

Et pourtant :

https://www.youtube.com/watch?v=JjT5DQGXimA

surprenant n’est-il pas ? Mais tellement joli !

 

 

Elles sont quelquefois, pleines ... de réparties :

 

A la grande joie de leurs partisans ...

 

 

 

Même agrémentée de lunettes de soleil, vissée nuit et jour sur leur appendice nasal, cela ne sanctifie pas ces charmantes Messaline, et leur donnent une allure de cocker triste (leur visage semblant être tiré vers le bas ).

 

 

 

 

 

Pourtant nos jolies blondes sont des intellos refoulées !

Elles simulent !

 

 

 

 

Elles s'aiment, elles n'hésitent pas à faire des tas de mimiques charmantes.

 

 

 

 

Cocker triste, se recoiffant, agacée...

 

 

 

 

Mais c’est leur choix, comme le dit Evelyne Thomas, belle femme sans âge, qui se veut être la papesse du bon goût et qui ne recule devant rien (puisque c’est son job!).

 

Evelyne, une tuerie !

 

 

 

OUPS !

Marilyn aurait 92 ans ...

 

 

 

 

Et ne prenez pas tout à la rigolade, avec vos photos de goût douteux!

 

 

 

 

 

« Notre » Johnny les chantait, si bien :

https://www.youtube.com/watch?v=0yIhJ-dWhrM

 

 

 

Quelle tristesse !

La brésilienne Cristina Cordula considère que les cheveux longs (et blond Flodor) passé 50 bougiesc’est « mémérisant » , c’est pas « magnifaïk », ouh là là, c'est oune catastrophe ce loook,  ah la la c'est pas possible ma chérie …

 

Dites-moi, est-ce que c’est une brésilienne (certainement pas sortie des favelas !) qui va venir faire sa loi, en France, pays du meilleur goût (et de la tête de veau sauce gribiche) ?...

 

 

 

Moi, personnellement, j’adore !

 

 

 

 

Et, loin de moi, l’idée de vouloir coller à l’avis du plus grand nombre et de vouloir passer pour le papy du gendre idéal.

 

Et vous, si vous n’aimez pas cela et bien n’en dégoûter pas les autres.

 

Mon idole, Sylvie le chante si bien !

https://www.youtube.com/watch?v=V2imKFl3XAs...

 

 

 

 

Et, je ne parlerai pas des « rajouts ». Non.

Ou alors, une prochaine fois !

 

 

(petit message perso...) :

Adepte de Diane, l'ai-je bien descendu ?

 

 

...

 

13:45 Écrit par GéGé-one | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | |